Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 21 Jan 2017 23:37

Accompagnement et conseil parcours transsexualité

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté: 18 Déc 2016 13:08 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2003 18:46
Messages: 275
Localisation: www.pas-encore.com
INTERESSANT !
http://translook.club/reseau-social-trans/blogs/post/21

Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 18 Déc 2016 22:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 22:10
Messages: 4900
Localisation: pres de Jyon Grrrr
et dire que les problèmes de genre dans la société sont encore bloqués sur la parité H/F et les differences de droits entre H et F, il y a encore un tres long chemin pour que l'interet se porte sur H+F+MtF+FtM +....

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 18 Déc 2016 23:27 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 22:10
Messages: 4900
Localisation: pres de Jyon Grrrr
ceci dit, dans la grande communauté transgenre (si soudée et solidaire :mrgreen: )
il y a au moins trois grands groupes sinon 4: les trans kids, les old trans et les autres trans plus standards qu peuvent etre séparés entre young trans (20 ans) et trans quadra.
Les kids attendrissent meme les dictateurs, les vielles s'écharpent entre elles et n'intéressent personne, ls young sont assez égocentrées (je veux récupérer ma vie pour ne pas passer à côté, légitime) et les quadra tentent de rester young.

La catégorie kid, je l'admets me pose un sérieux problème, car autant il existe des young trans qui subissent l'opposition (dévastatrice) de leurs parents, l'affrontent et en témoignent à l'age adulte, autant il est plus difficile d'identifier une categorie kid qui ne soit pas une construction basée sur la volonté des parents imposant à leur progéniture ce dont elle n'a pas encore fait completement le tour, loin de là, en termes de relations à l'autre et à soi. Il y a des hommes feminins etc

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2016 12:30 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 18:03
Messages: 1074
Localisation: Basse Auvergne méridionale
Jamgie une fois de plus tu dis des bêtises, basées sur le mélange de "je crois connaître tout" version figaro magasine, et "surtout ne s'engager dans rien". Ton rêve ça serait que la planète s'arrête de tourner on dirait, pour que tu te sentes à l'aise. On prend toujours des décisions, que ce soit de ne rien faire ou de faire, et les deux ont toujours des conséquences, c'est quasiment la logique temporelle. La sexuation sociale vient de toute la société, pas des parents particulièrement. Quant aux parents qui inciteraient leurs mômes (évidemment des petits garçons, objet rêvé du complot) à transitionner ça n'existe que dans le ciboulot des catho-réacs. Il n'y a aucune corrélation constatée entre les très rares tentatives d'éducation non sexiste et les transitions, précoces ou tardives, qui les dépassent de beaucoup en nombre et viennent de tous les milieux. Si les mômes se mettent à transitionner, c'est dans la droite ligne logique de la sexuation sociale enjointe qui intervient très tôt, en peu de mois la manière dont on te traite t'indique si tu es en haut ou en bas, garçon ou fille. Le "mystère", c'est pourquoi des promis à en haut choisissent d'aller en bas. Encore une fois, il se passe quelque chose avec nouzautes, ce n'est pas juste une collection d'aventures individuelles. D'ailleurs, je ne crois pas trop à la profondeur de l'individuel humain. Nous sommes plus sociaux que des bêtes sauvages.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2016 18:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2003 18:46
Messages: 275
Localisation: www.pas-encore.com
http://next.liberation.fr/vous/2016/12/ ... re_1536240


Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2016 18:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2003 18:46
Messages: 275
Localisation: www.pas-encore.com
lol l'ai trouvée en plus grand la foto :)))


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2016 21:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 22:10
Messages: 4900
Localisation: pres de Jyon Grrrr
Pluplume a écrit:
Jamgie une fois de plus tu dis des bêtises, basées sur le mélange de "je crois connaître tout" version figaro magasine, et "surtout ne s'engager dans rien". Ton rêve ça serait que la planète s'arrête de tourner on dirait, pour que tu te sentes à l'aise. On prend toujours des décisions, que ce soit de ne rien faire ou de faire, et les deux ont toujours des conséquences, c'est quasiment la logique temporelle. La sexuation sociale vient de toute la société, pas des parents particulièrement. Quant aux parents qui inciteraient leurs mômes (évidemment des petits garçons, objet rêvé du complot) à transitionner ça n'existe que dans le ciboulot des catho-réacs. Il n'y a aucune corrélation constatée entre les très rares tentatives d'éducation non sexiste et les transitions, précoces ou tardives, qui les dépassent de beaucoup en nombre et viennent de tous les milieux. Si les mômes se mettent à transitionner, c'est dans la droite ligne logique de la sexuation sociale enjointe qui intervient très tôt, en peu de mois la manière dont on te traite t'indique si tu es en haut ou en bas, garçon ou fille. Le "mystère", c'est pourquoi des promis à en haut choisissent d'aller en bas. Encore une fois, il se passe quelque chose avec nouzautes, ce n'est pas juste une collection d'aventures individuelles. D'ailleurs, je ne crois pas trop à la profondeur de l'individuel humain. Nous sommes plus sociaux que des bêtes sauvages.



bah peut etre en effet que je suis dans l'erreur, je n'ai jamais étudié de très près la problématique trans, je l'ai juste subie/vécue comme beaucoup (sinon la plupart) longtemps sans même avoir osé y porter attention (regard droit devant moi et quuestions sous le mouchoir au fond de la poche) et a fortiori sans background theorique avec lequel mieux comprendre où j'étais, qui j'étais. Je livre donc une impression (je n'assène pas une conviction car non je ne crois pas tout connaitre, je suis en discussion libre, de salon, non dans un colloque (meme dans cette rubrique)) mais je pense qu'elle doit quand meme être assez partagée (à cet égard j'aimerais beaucoup quelques autres réactions).
En tout cas j'apprécie toujours tes éclairages et tes recadrages me sont utiles, merci.
J'aimerais beaucoup pouvoir lire ici des avis et impressions comme ceux et celles que j'ose de temps à autre, et en discuter. Le tout est pour susciter des discussions et des échanges à propos de quelque chose de très spécial qui a accompagné (sinon pourri) ma vie et dont je sais que je mourrai sans l'avoir, surmonté car opération SRS ou pas, la question selon moi (MOI) restera.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 12:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 18:03
Messages: 1074
Localisation: Basse Auvergne méridionale
Alors là, je vais te dire - et c'est ici clairement ma thèse et ma croyance, encore que je les croie un peu fondées en logique comme en observation, mais ce sont je sais des choses discutables : transse, ça ne se subit pas, ça se vit et ça se décide (et à bien des aspects et niveaux de ce que veut dire décider). Bref, pour moi encore, inutile de se cacher derrière un script, un génome, une fatalité quelconque, c'est nous qui sommes transses, transitionnons, pas papamaman, pas un sexe transcendant qui nous aurait été livré par la cigogne. Il se passe des choses, bondieu, dans l'histoire des humains, même si comme disait le vieux barbu nous la fiaisons sans bien la maîtriser.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 15:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 18:03
Messages: 1074
Localisation: Basse Auvergne méridionale
Et puis, puisqu'on y est, cf l'échange avec Josyane, je vais te dire franchement, je trouve, outre que tu te victimises à tort, que tu joues à répétition une position que j'appellerais celle de la "fausse naïve". Tu sais très bien que tu te trouves dans une position qui ne saurait être aujourd'hui celle des transses en général - pour moi transse c'est vivre socialement telle ou se mettre en chemin de le faire - mais déjà tu la ramènes sans arrêt pour qu'on te "reconnaisse" (la reconnaissance, encore une fois, est un problème qui nous englue toutes et dont on devrait bien se débarrasser, vu que de toute façon on ne l'a pas en fin de compte), et tu en fais une pub peu convaincante mais à force agaçante ; et donc tu répètes sans arrêt les mêmes affirmations qui me semblent tout à fait discutables, quant elles ne sont pas platement réactionnaires, ce qui a bien l'air d'être ton opinion, et pourquoi pas ?, mais après tu couines quand ça agace d'autres, et que tu le ramènes quai à chaque post. A chaque fois c'est comme si rien n'avait été dit, rien n'avait été entendu ou pris en compte par toi, le disque rayé quoi. Fais donc comme moi, tiens (pour une fois que je me donne en exemple...), fais de temps à autres une diatribe un peu construite, et le reste du temps laisse pisser. Mais ne te plains pas que ton insistance te vale des volées de bois vert. Si je déroulais mon tapis idéologique en entier et à chaque nouvelle arrivée sur le forum, qu'est-ce qu'on entendrait pas, et ce serait raison. J'en garde l'essentiel pour ailleurs, parce qu'aussi c'est un forum, point, pas la vie, ni même le seul endroit d'expression possible.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 16:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 18:03
Messages: 1074
Localisation: Basse Auvergne méridionale
C'est à dire, j'en suis une aussi, de disque rayé minoritaire ; mais du coup je ne mets pas le gramophone en marche à chaque discussion. Et puis j'essaie quand même d'avoir quatre ou cinq morceaux à jouer. Enfin je ne réclame en rien qu'on m'approuve ou me "reconnaisse". J'ai l'impression que quand on transitionne, et surtout à un certain âge, on a tellement pris l'habitude d'incarner l'évidence (un homme quoi, je veux dire dans ses fonctions et significations sociales) que c'est la panique quand on s'aperçoit que tout ça est perdu, d'un coup, que notre parole ne vaut plus grand'chose, ni en externe ni en interne. Mais voilà, c'est ça être minoritaire, un (les minoritaires sont toujours les plus divisées, c'est une expérience historique répétée), et deux, c'est ça être une nana, et qui plus est une nana particulièrement illégitime. Poids social moins quelque chose (ce qui ne nous permet pourtant pas de voler, zut !). Et que comme nous n'avons pas tout à fait avalé le changement, je veux dire que nous ne sommes plus des mecs, hé bien nous nous indignons. C'est clair que la rapport social de sexe est pourri ; mais c'est tout aussi clair que si nous choisissons (je sais, d'autres pensent qu'on ne choisit pas, c'est vrai que ça se discute) d'être des femmes, hé bien il faut prendre en compte ce qu'est être femme dans ce monde, et vis à vis des hommes, et entre nous. Et ne pas essayer d'y ramener les privilèges et habiti masculins auxquels on était habituées - pasque de toute façon ça marche pas, et surtout pas avec nouzautes. Que ça sert alors juste à nous étriper les unes les autres, et à faire rigoler les mecs. Ca ne veut pas dire non plus accepter cet ordre de choses. Mais on ne remet pas en cause un ordre de choses effectif en faisant semblant qu'il n'existe pas, ou que puisqu'il ne devrait pas hé bien on va faire comme si pas, ou encore en essayant (c'est une des faiblesses à mon avis de la plupart des féminismes actuels) de remettre sur pied à notre profit certains aspects du comportement masculin, en tant que norme sociale je veux dire. Il faut en faire, si j'ose dire, notre deuil, et pour nous et pour les autres. C'est en soi pour nous tout un travail, collectif, pas encore fait parce qu'historiquement nous sommes toutes nouvelles et que par ailleurs ç'a été encore finalement peu mené - mais tout de même, et là c'est ce que nous devons au féminisme. Mais je pense a contrario que se confire dans des attitudes de prise de place, de jugement éliminatoire, de pousse toi de là que je m'y mette et de au secours je suis une pauvre victime, hé bien c'est continuer à ne pas déserter le masculin. par contre, cela ne veut en rien dire qu'il nous faut admettre notre stigmatisation violente, ne serait-ce que parce qu'elle est aussi à fond masculiniste. Mais encore une fois il y a critiquer et se plaindre. Il est impossible de ne jamais se plaindre, dans nos situations, je suis la première à le savoir. Mais il nous faut pourtant faire l'effort de ne pas nous y cantonner et tabler sur une légitimité a priori et qui n'existe pas (encore), d'une part, et qui d'autre part n'a pas déconstruit ce en quoi nous participons quand même, d'en bas, à l'ordre régnant.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 19:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 18:03
Messages: 1074
Localisation: Basse Auvergne méridionale
Hi hi - pour en revenir au sujet central du topic, je me suis finalement gourée en terme d'exemple référent, de fait. Bon, c'est vrai que le Fig' est plus souvent le porte voix des gentes de la manif pour tous et autres anti-gender. Mais l'article qu'il consacre au numéro du NG est finalement assez neutre, quasiment "bienveillant", quoiqu'avec modération.

http://madame.lefigaro.fr/societe/une-j ... 216-128711

Dont acte, la panique de genre, donc, c'est plutôt vigi-gender que le fig mag', en ce moment. Bon, ça n'empêche qu'on y lit régulièrement des charges bien masculines, cisses et hétéra. Mais donc pas que.

Mais bon, depuis que Toubon, qu'on a connu jeune loup de droite en 86, s'est converti au soutien de toutes les diversités dans son nouveau rôle (ce qui nous fait une belle jambe, comme avec tous les organes "consultatifs"), on peut s'attendre à voir des virevoltes imprévisibles.

Le fantasme des parents qui inciteraient les petits garçons à devenir des petites filles (il semble que dans l'autre sens ça provoque un peu moins la terreur, un monde d'hommes effraie moins qu'un monde de femmes, pourtant vu le résultat ça devrait être l'inverse) me rappelait autre chose de récent mais je n'arrive plus à retrouver quoi. C'est effectivement un des poneys de bataille des vigi-gender et autres religieux, et d'un certain nombre aussi de républicains et d'écolos. Mais, zut, c'est pénible d'oublier, j'avais rementu une autre cocasserie à ce sujet. Ca reviendra sans doute.

En tous cas, comme j'écrivais il y a déjà des années sur mon blog, suffit se se promener dans une galerie marchande de supermarché de province (ou d'ailleurs) le week end pour s'apercevoir que les vaches sexuées sont bien gardées, même de mieux en mieux à mesure que les années passent, treillis militaire versus robe rose à pas trois ans tout de même, bref que la dissolution et la subversion de l'ordre de sexe social est, comment dire, tout à fait relative...

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 21:46 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 22:10
Messages: 4900
Localisation: pres de Jyon Grrrr
Pluplume a écrit:
Et puis, puisqu'on y est, cf l'échange avec Josyane, je vais te dire franchement, je trouve, outre que tu te victimises à tort, que tu joues à répétition une position que j'appellerais celle de la "fausse naïve". Tu sais très bien que tu te trouves dans une position qui ne saurait être aujourd'hui celle des transses en général - pour moi transse c'est vivre socialement telle ou se mettre en chemin de le faire - mais déjà tu la ramènes sans arrêt pour qu'on te "reconnaisse" (la reconnaissance, encore une fois, est un problème qui nous englue toutes et dont on devrait bien se débarrasser, vu que de toute façon on ne l'a pas en fin de compte), et tu en fais une pub peu convaincante mais à force agaçante ; et donc tu répètes sans arrêt les mêmes affirmations qui me semblent tout à fait discutables, quant elles ne sont pas platement réactionnaires, ce qui a bien l'air d'être ton opinion, et pourquoi pas ?, mais après tu couines quand ça agace d'autres, et que tu le ramènes quai à chaque post. A chaque fois c'est comme si rien n'avait été dit, rien n'avait été entendu ou pris en compte par toi, le disque rayé quoi. Fais donc comme moi, tiens (pour une fois que je me donne en exemple...), fais de temps à autres une diatribe un peu construite, et le reste du temps laisse pisser. Mais ne te plains pas que ton insistance te vale des volées de bois vert. Si je déroulais mon tapis idéologique en entier et à chaque nouvelle arrivée sur le forum, qu'est-ce qu'on entendrait pas, et ce serait raison. J'en garde l'essentiel pour ailleurs, parce qu'aussi c'est un forum, point, pas la vie, ni même le seul endroit d'expression possible.



bonsoir Plume,
d'abord merci pour tous les post que tu viens de nous donner à lire en peu de temps (c'est rare et si j'ai pu contribuer, je m'en félicite :D )

je pique seulement 2 ou 3 choses
quand tu dis "transse c'est vivre socialement telle ou se mettre en chemin de le faire"
je suis d'accord mais le "chemin de le faire" peut être plus ou moins tortueux et, si l'on a fait quelque chose de ses premiers 60 ans, cela peut être compliqué (j'ai avancé sans saborder cela, en marchant sur des oeufs en quelque sorte).
Donc oui d'une part je me victimise au sens où je dis cela peut etre diffile et oui d'autre part je dis ce que je fais pour quand meme avancer lentement
SANS JAMAIS DEMANDER A QUICONQUE D'EN FAIRE AUTANT!
oui aujourd'hui les jeunes y vont franco tant mieux, mais on voit encore de temps à autre apparaitre des moins jeunes qui sont dans ce meme type de conflit. On les rembarre en général (meme si on était dans la meme catégorie à peine quelques années auparavant, un comble abject qui me met hors de moi) et j'estime qu'on peut leur dire qu'ils peuvent trouver un chemin qui apporte quelques satisfactions.
Parce que c'est quand même le but, soit on peut vivre sa vie de trans pleinement soit on ne peut pas et on... quoi? on se jette? on se trouve un ersatz (on transcende comme j'ai souvent dit)?, ou on adopte une voie de traverse, un compromis qui donne un peu de vie à la vie qu'on vie.
Faut-il , pour l'évoquer (et le défendre comme possible) se faire lyncher? sur un forum trans?

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 22:09 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 22:10
Messages: 4900
Localisation: pres de Jyon Grrrr
J'ajoute (et ce sera tout) que Alexia a été la première à me traiter de pleurnicheuse tout en me traitant de tous les noms parce que j'avais des enfants à qui je cachais mon... souci.
Cela a été le début des ignominies reprises ensuite à mon égard par toutes les personnes ne disposant pas d'appréciation autonome (les autres ne restant pas longtemps ici car vite éconduites, découragées, quelques résistances ont été salutaires au forum, sans lesquelles il ne serait plus)
Mais je ne me considère pas que victime, je me considère aussi comme une combattante aujourd'hui, une combattante pour une catégorie peut etre en extinction (encore que l'histoire est un eternel recommencement..) et une combattante du maquis puisque je n'avance que sous tous les couverts que je peux pour ne pas me laisser prendre dans des filets qui me gênent. Car il se trouve que j'ai une existence publique eh oui, et je ne la suiciderai pas à ce stade.
Ne pas avoir absolument besoin de rentrer dans le rang et avoir quelques moyens pour ne pas, c'est peut etre le seul avantage de mon age avancé (je ne suis pas idiote, je ne fais pas n'importe quoi non plus, mais ça tu le sais)
L'état civil? pour quoi faire? la SRS ? idem, ce ne sont pas mes combats
Bon, j'ai la bouffe sur le feu, je completerai peut être apres, merci encore
(sinon, je constate que tu as aussi mis le doigt dans le ping pong imbécile dans lequel un ping entraine un pong, on a beau résister, il y a des moments où
:D )

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 22:49 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 22:05
Messages: 28042
Localisation: citoyenne du monde
je savais que je te manquais jamgie :lol:

Citation:
J'ajoute (et ce sera tout) que Alexia a été la première à me traiter de pleurnicheuse tout en me traitant de tous les noms parce que j'avais des enfants à qui je cachais mon... souci.

tu as un vrais soucis ,c'est le mensonge et inclus a tes enfants du tant plus que ton coter réactionnaire nous revele que se n'est autre que ta transphobie intérioriser
non j'etait pas la premiere,a mon arriver il on avait dejà qui te cautioner,qui te envoyer meme ses restes d'hormones et celles qui te traiter tel que tu est en faite ,sauf sur i trans ou tu as opter pour etre mil pseudos,se là te fait penser surement que tu est trés inteligente :idea:
voyons plus loin ou tu justifie ta transphobie inteririser
Citation:
Mais je ne me considère pas que victime, je me considère aussi comme une combattante aujourd'hui, une combattante pour une catégorie peut etre en extinction (encore que l'histoire est un eternel recommencement..) et une combattante du maquis puisque je n'avance que sous tous les couverts que je peux pour ne pas me laisser prendre dans des filets qui me gênent. Car il se trouve que j'ai une existence publique eh oui, et je ne la suiciderai pas à ce stade.

:idea: :idea: :idea: tu en as même plusieurs, si on conte toutes celles sur plusieurs pseudos ici ,et tu fait ici la même chose,c'est devenue un cercle vicieux pour toi ,don Quixote se croyez aussi un combattant
Citation:
Ne pas avoir absolument besoin de rentrer dans le rang et avoir quelques moyens pour ne pas, c'est peut etre le seul avantage de mon age avancé (je ne suis pas idiote, je ne fais pas n'importe quoi non plus, mais ça tu le sais)
L'état civil? pour quoi faire? la SRS ? idem, ce ne sont pas mes combats

oui depuis 12 ans ici et entendre se genre de propos je me demande biens se que tu veut dire quand tu donnes tes excuses sur avancer doucement ,je imagine se qui serais se ses combats etait les tiens et me demande encore quel son tes combats en tant que transidentitaire,car si tu te bat pour etre sur le genre homme que ton as assigner c'est que concernant ta transidentité il y as quelque chose qui cloche,qui est très louche
l'etat civil pourquoi faire???
pour allez simplement sur notre identité chercher un colis ,sans y avoir a raconter un peut de notre chemin intime ou devoir se déguiser en msr pour aller chercher se colis,se sont des choses simples qui nous simplifie énormément notre quotidien
pour la SRS personne fait de se là son combat a a part les rabatteuses ou a qui se là profite
on se bat pour des droits social et le remboursement de ses opérations as était un combat dans se sens ,et se là resteras toujours ,tant que il y auras des combattantes dans se sens

Citation:
Bon, j'ai la bouffe sur le feu, je completerai peut être apres, merci encore
(sinon, je constate que tu as aussi mis le doigt dans le ping pong imbécile dans lequel un ping entraine un pong, on a beau résister, il y a des moments où


n'est pas ???? :roll:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 23:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 22:05
Messages: 28042
Localisation: citoyenne du monde
Pluplume a écrit:
C'est à dire, j'en suis une aussi, de disque rayé minoritaire ; mais du coup je ne mets pas le gramophone en marche à chaque discussion. Et puis j'essaie quand même d'avoir quatre ou cinq morceaux à jouer. Enfin je ne réclame en rien qu'on m'approuve ou me "reconnaisse". J'ai l'impression que quand on transitionne, et surtout à un certain âge, on a tellement pris l'habitude d'incarner l'évidence (un homme quoi, je veux dire dans ses fonctions et significations sociales) que c'est la panique quand on s'aperçoit que tout ça est perdu, d'un coup, que notre parole ne vaut plus grand'chose, ni en externe ni en interne. Mais voilà, c'est ça être minoritaire, un (les minoritaires sont toujours les plus divisées, c'est une expérience historique répétée), et deux, c'est ça être une nana, et qui plus est une nana particulièrement illégitime. Poids social moins quelque chose (ce qui ne nous permet pourtant pas de voler, zut !). Et que comme nous n'avons pas tout à fait avalé le changement, je veux dire que nous ne sommes plus des mecs, hé bien nous nous indignons. C'est clair que la rapport social de sexe est pourri ; mais c'est tout aussi clair que si nous choisissons (je sais, d'autres pensent qu'on ne choisit pas, c'est vrai que ça se discute) d'être des femmes, hé bien il faut prendre en compte ce qu'est être femme dans ce monde, et vis à vis des hommes, et entre nous. Et ne pas essayer d'y ramener les privilèges et habiti masculins auxquels on était habituées - pasque de toute façon ça marche pas, et surtout pas avec nouzautes. Que ça sert alors juste à nous étriper les unes les autres, et à faire rigoler les mecs. Ca ne veut pas dire non plus accepter cet ordre de choses. Mais on ne remet pas en cause un ordre de choses effectif en faisant semblant qu'il n'existe pas, ou que puisqu'il ne devrait pas hé bien on va faire comme si pas, ou encore en essayant (c'est une des faiblesses à mon avis de la plupart des féminismes actuels) de remettre sur pied à notre profit certains aspects du comportement masculin, en tant que norme sociale je veux dire. Il faut en faire, si j'ose dire, notre deuil, et pour nous et pour les autres. C'est en soi pour nous tout un travail, collectif, pas encore fait parce qu'historiquement nous sommes toutes nouvelles et que par ailleurs ç'a été encore finalement peu mené - mais tout de même, et là c'est ce que nous devons au féminisme. Mais je pense a contrario que se confire dans des attitudes de prise de place, de jugement éliminatoire, de pousse toi de là que je m'y mette et de au secours je suis une pauvre victime, hé bien c'est continuer à ne pas déserter le masculin. par contre, cela ne veut en rien dire qu'il nous faut admettre notre stigmatisation violente, ne serait-ce que parce qu'elle est aussi à fond masculiniste. Mais encore une fois il y a critiquer et se plaindre. Il est impossible de ne jamais se plaindre, dans nos situations, je suis la première à le savoir. Mais il nous faut pourtant faire l'effort de ne pas nous y cantonner et tabler sur une légitimité a priori et qui n'existe pas (encore), d'une part, et qui d'autre part n'a pas déconstruit ce en quoi nous participons quand même, d'en bas, à l'ordre régnant.

vis avis de qui????
me concernant et je ne parle pas au nom de la transidentité ni de la science infuse
le faite de être qui je suis n’était pas un choix
je ne suis pour riens a que on m'assigne un genre par mon entrejambes
les choix que j'ai faite sont les choix que n'importe qu'elle nana aurais fait si on la traiter dans un autre genre que le siens c’était de m'assumer ,il n'y avait pas de rêve plus fou que ma liberter de vivre en tant que moi même
quant a mon genre il c'est reveler a moi je l'ai juste laisser vivre et aie tout fait ,tout lesz choix pour y vivre dans se genre :lol:
et je signifie que je n'aie aucun problème avec des comportements que son les miens ici ou ailleurs que on les nome masculins ou feminins ,c'est leurs problemmes pas le miens,je suis alexia j'ai meme de la testosterone :lol:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 23:15 
Hors ligne

Inscription: 11 Nov 2015 01:19
Messages: 2
Ce forum ... illisible les 3/4 du temps. Bourré d'hystéries. De gamineries. De mdr mdr mdr mdr mdr mdr

dodo

Jeu sé pas koi dir de +, mé une grand parti de la comunaute trens vou trouv débiles, se forom es vrèment un simetièr. Vou en etes les fossoyeuses.

Pluplume, que fais-tu dans cette galère ? Tu vaut tellement mieux que de te perdre ici ...

To all : FU !


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2016 23:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 22:05
Messages: 28042
Localisation: citoyenne du monde
jamgie a écrit:
et dire que les problèmes de genre dans la société sont encore bloqués sur la parité H/F et les differences de droits entre H et F, il y a encore un tres long chemin pour que l'interet se porte sur H+F+MtF+FtM +....

surtout avec des conbatants comme toi n'est pas jamgie
on est caremeznt dans la M....! :wink:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Déc 2016 00:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 22:05
Messages: 28042
Localisation: citoyenne du monde
hitandmiss a écrit:
Ce forum ... illisible les 3/4 du temps. Bourré d'hystéries. De gamineries. De

dodo

Jeu sé pas koi dir de +, mé une grand parti de la comunaute trens vou trouv débiles, se forom es vrèment un simetièr. Vou en etes les fossoyeuses.

Pluplume, que fais-tu dans cette galère ? Tu vaut tellement mieux que de te perdre ici ...

To all : FU !

mdr mdr mdr c'est terrible les trens mdr

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Déc 2016 00:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 22:05
Messages: 28042
Localisation: citoyenne du monde
Laeticia a écrit:
lol l'ai trouvée en plus grand la foto :)))

et en french :lol:
en faite il y as que libe qui c'est intéresser ?
il faut que les fachos du fofo montre a leurs idoles :lol:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Déc 2016 14:38 
Hors ligne

Inscription: 23 Jan 2008 22:02
Messages: 104
Pour celles et ceux qui parlent anglais, les articles du magazine sont accessibles à cette adresse :

http://www.nationalgeographic.com/magazine/2017/01/

Bonne lecture.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 22 Déc 2016 04:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2008 18:34
Messages: 888
Localisation: Constamment dans la lune
Je remercie Laetitia pour l'information relative à la revue National Geographic.
Quant au reste du débat, que j'ai lu avec une très grande attention, je ne me permettrai pas d'y participer.

_________________
“Le monde n'est qu'une branloire pérenne.”
"Le fait que je sois moi et personne d'autre est donc l'un de mes plus grand atouts. Les blessures émotionnelles représentent le prix à payer pour être soi-même."
Si vous saviez à quelles situations peuvent conduire les préjugés.
Mon époque, ma génération, m'ont aussi appris que quand on ne sait pas il vaut mieux que cela soit un peu rock'n'roll


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 23 Déc 2016 20:24 
Hors ligne

Inscription: 23 Jan 2008 22:02
Messages: 104
Polémique au sujet de la couverture :
http://www.terrafemina.com/article/la-f ... _a325369/1

:evil:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 22 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com