Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 21 Juin 2018 22:52

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté: 03 Nov 2015 20:47 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
La différence mâle/femelle dans la nature est quelquefois très prononcée.

Image

Les chats sont mieux lotis. A moins de regarder entre leur pattes arrières il est impossible de les distinguer.

Image

Finalement, en tant "qu'humains" nous n'avons pas tellement à nous plaindre.

Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 04 Nov 2015 20:00 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Jan 2012 13:08
Messages: 164
j'adore la première photo!
Serais-je cannibale? :shock:

_________________
Marre de méditer sur le sens de ma vie ou sont manque de sens j'ai envie de VIVRE!


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 04 Nov 2015 21:10 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
Il y a plus intéressant encore que la sexualité de la Mante femelle, (qui ne dévore son partenaire que si elle a faim), il y a celle des dinosaures qui demeure toujours inexpliquée et sujette à toutes les extrapolations.

Un modèle appliqué aux dinosaures à cornes comme le Triceratops et le Centrosaurus prouverait ainsi que l'acte sexuel contraignait ces bêtes à se blesser avec les cornes de leur partenaire.

http://www.slate.fr/lien/34209/sexe-din ... production



Comme d'habitude le sexe est tabou, chez les paléontologues aussi bien que dans la médecine contemporaine.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 04 Nov 2015 21:43 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
Il y a aussi une autre forme "humaine" que Morris a très bien sytlisée.

Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 04 Nov 2015 21:46 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
Il y a aussi une autre forme "humaine" de la Mante que Morris a très bien sytlisée.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 05 Nov 2015 22:22 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
La prochaine fois que vous rencontrerez une araignée, sachez distinguer si elle est mâle ou femelle. C'est souvent important, notamment en terme de piqûre et de quantité de venin, si toutefois celle-ci est venimeuse.

Chez les araignées les femelles ne sont pas complètement "terminées", même si ça ne concerne que la terminaison de leurs pattes. Mais, c'est toujours bon à savoir.


Image

http://scienceinfuse.org/?page_id=759


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 05 Nov 2015 22:54 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
Nous pouvons aussi nous intéresser aux dauphins, cétacés, de nature, chez lesquels, comme pour les chats (ou tant d'autres mammifères, pourtant), il est impossible de différencier le mâle de la femelle à moins d'un examen particulier de l'abdomen.

Pardon de vous soumettre une page dédiée aux juniors, mais la connaissance n'a pas d'âge de prédilection.

http://www.webjunior.net/pose-ta-questi ... n-1888.php

Image

Vous vous demandez probablement où je veux en venir. Une conclusion viendra ; peut-être.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 05 Nov 2015 23:39 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
Oh, surprise, le mâle comme la femelle ont une "fente" génitale. Par laquelle ils parviennent à "enfanter".
Pas de phallocratie chez eux, en tout cas.


Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 06 Nov 2015 21:47 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
Nous pouvons à présent nous orienter vers le monde végétal qui n'est, lui aussi, pas exempt de surprise.
Eh oui, les plantes elles aussi sont sexuées. Entre les Eucaryotes, les Eubacteria et les Archaea il y aurait de quoi remplir des volumes entiers ou faire saturer les serveurs les mieux pourvus en mémoire de masse, mais passons.

La nature nous enseigne par leur biais (les plantes) l'infinie complexité évolutionniste dont elle est capable, ce qui reste encore un euphémisme. Elle va plus loin et nous montre, en puissance, les vaines certitudes sur lesquelles l'humanité, depuis des siècles, s'est fondée pour la création de ses propres valeurs, hypothèses et convictions confondues, souvent de sources avoisinant le "divin".

Devançant de plusieurs milliards d'années les recherches sur la reproduction sexuée spontanée et la parthénogénèse, elle a créé, d'elle-même, l'autogamie, toute seule, comme une grande, avant même de voir naître Judith Butler et la thématique de la vulnérabilité, qui, de fil en aiguille l'amènera à développer ses écrit ; objets d'une célébrité largement controversée.

Là n'est toujours pas la conclusion.


Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 07 Nov 2015 21:28 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
Selon les écoéthologistes, les stratégies comportementales tirent l’essentiel de leur valeur du succès reproductif. Or, le succès reproductif est d’autant plus grand que l’organisme tend vers l’optimum, c’est-à-dire vers le meilleur rapport entre d’une part la consommation d’énergie et la prise de risques, d’autre part l’efficacité du comportement. Autrement dit, plus les coûts (en énergie et en prise de risques) sont faibles et les bénéfices élevés, plus la valeur de survie du comportement est grande, au sens où elle optimise les chances de se reproduire. On a d’ailleurs remarqué que beaucoup des termes utilisés par les écoéthologistes relèvent de l’économie : la stratégie optimale est en effet décrite en fonction d’un calcul coûts/bénéfices, d’un budget (rapport entre dépenses et profitabilité), d’investissements (dans la recherche de nourriture, dans la reproduction), d’évaluations (fuite ou combat ?), d’anticipations (qu’apportera un comportement altruiste, et non plus égoïste ?), etc.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89col ... rtementale

En faisant fi de la définition de l'anthropomorphisme, si chère à notre humanité et si dévastatrice, il est difficile de ne pas rapprocher ce texte, dans son ensemble, au comportementalisme dit, humain, mais auréolé de l'abjection déicide ou seulement blasphématoire d'un groupe envers un autre.
Les vestiges testimoniaux de cette humanité auto-proclamée auraient de quoi faire rire n'importe quel chercheur multi-diplômé en "science" , pourtant c'est l'inverse qui se produit. Ce que Richard Dawkins a tenté de proclamer, en vain.

Ce n'est toujours pas une conclusion...


Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Nov 2015 18:39 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5703
Localisation: pres de Jyon Grrrr
cheyenne dit
Nous pouvons à présent nous orienter vers le monde végétal qui n'est, lui aussi, pas exempt de surprise.
Eh oui, les plantes elles aussi sont sexuées. Entre les Eucaryotes, les Eubacteria et les Archaea il y aurait de quoi remplir des volumes entiers ou faire saturer les serveurs les mieux pourvus en mémoire de masse, mais passons


tu es sure que Archaea et Eubacteria c'est végétal ?

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Nov 2015 20:51 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2101
jamgie a écrit:
tu es sure que Archaea et Eubacteria c'est végétal ?


La classification traditionnelle de Linné (1735) en deux groupes (végétal / animal) a évolué pour aboutir à la constitution des six règnes du vivant selon la biologie :

les Archées (procaryotes unicellulaires à histones)
les Bactéries (procaryotes unicellulaires sans histone)
les Protistes (eucaryotes unicellulaires)
les Mycètes (champignons) (eucaryotes multicellulaires, hétérotrophes et osmotrophes )
les végétaux (eucaryotes multicellulaires)
les animaux (eucaryotes multicellulaires)

Les eubactéries sont une subdivision majeure des procaryotes comprenant, exceptée les archaebactéries, la plupart des bactéries gram-positives, les cyanobactéries, les mycoplasmes, les entérobactéries, les pseudomonades et les chloroplastes.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com