Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 16 Nov 2018 15:39

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
 Sujet du message:
Message non luPosté: 17 Nov 2009 01:38 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
Ewa a écrit:
Citation:
Beaucoup de malades sidéens semblent avoir de multiples antécédents de maladies vénériennes, et avoir utilisé des doses énormes d'antibiotiques et de drogues récréationnelles


NON !


Ewa


statistiquement s' entend

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 17 Nov 2009 01:45 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypoth%C3% ... ns_le_sida

reste que la recherche a ete arreté sur certaine orientation pour en promouvoir d autre ,mais aucun vaccin a l horizon ... sachant que ...

Les trithérapies sont des traitements coûteux (5000F, soit plus de 760€, par mois environ en 2000) ce qui explique les débats internationaux sur le prix de vente des antirétroviraux par les firmes pharmaceutiques. En effet, les pays en voie de développement, en particulier africains, sont les plus touchés par la pandémie sidéenne et le coût de ces médicaments est une des causes principales limitant l'accès de ces populations à des thérapeutiques antirétrovirales efficaces. Un équilibre est donc à trouver entre les besoins en médicaments des malades les plus pauvres et le retour sur investissement des firmes pharmaceutiques qui ont développé souvent à grands frais les antirétroviraux.

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 17 Nov 2009 01:55 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
c est la même problématique que le cancer pour peu que l on s y penche un peu on peu conclure que ces maladies sont des mines d or !!!!

le pire dans cette situation est là :

http://www2.cnrs.fr/presse/journal/3769.htm



Les laissés-pour-compte des trithérapies

Dans certains pays, on meurt du sida plus que dans d’autres. En Afrique subsaharienne, qui concentre à elle seule 22,5 millions de personnes séropositives, ce sont ainsi 1,6 million de personnes – sur 2,1 millions dans le monde – qui en 2007 ont succombé à la maladie. Faute d’antirétroviraux (ARV). En effet, dans l’ensemble des pays à revenus faibles ou intermédiaires, à peine plus d’une personne séropositive sur quatre qui en a besoin y a accès, selon le rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) (lire « Pour en savoir plus »). Ce n’est évidemment pas encore suffisant, même si cela représente dix fois plus de personnes soignées qu’il y a quatre ans. À l’origine du problème, se trouvent les « Accords sur les droits de propriété intellectuelle touchant au commerce » (ADPIC), signés en 1994. « À ce moment-là, commente Benjamin Coriat, économiste au Centre d’économie de l’Université de Paris Nord (LEII)1, on a mis fin au droit des pays du Sud à produire ou importer sous forme de copies génériques les médicaments brevetés au Nord ».
Désormais, au détriment du droit à la santé, les molécules thérapeutiques sont protégées par des brevets au Sud comme au Nord. Conséquence : comme une trithérapie brevetée coûte environ 14 000 dollars par personne et par an, elle est inaccessible aux malades du Sud. « Heureusement, les pays à revenus intermédiaires comme le Brésil, la Thaïlande, l’Inde, etc., dont les industries ont les moyens de produire les médicaments génériques, ont bénéficié d’un sursis à ces accords jusqu’en 2005 », explique l’économiste. L’Inde gagne alors une première bataille des prix et devient « la pharmacie du Tiers Monde » en produisant une trithérapie générique à 140 dollars par personne et par an. « Mais en 2005, c’est la catastrophe », reprend Benjamin Coriat. « L’Inde, à son tour, tombe sous le coup des ADPIC pour ce qui concerne de nouvelles molécules thérapeutiques. Or, leur besoin se fait maintenant cruellement sentir pour traiter les patients dits de “2e ligne”, ceux chez lesquels le virus s’est adapté au traitement et a muté. »

Le commerce contre la santé
Aujourd’hui, s’est engagé un bras de fer entre pays du Sud et firmes pharmaceutiques. Celles-ci mettent en avant les coûts de recherche (en réalité gonflés par les dépenses marketing selon de nombreux experts) pour justifier leurs brevets. « Mais pour la première fois, des pays ont résisté », se réjouit l’économiste. L’an dernier en effet, l’Inde, le Brésil et la Thaïlande ont utilisé une des dispositions prévues par les ADPIC, le recours à des « licences obligatoires ». Elles permettent aux pouvoirs publics d’un pays de déroger aux ADPIC en cas d’urgence nationale comme une épidémie. « Malgré de très fortes pressions de certains laboratoires et du gouvernement des États-Unis (menaces de retrait de la commercialisation locale de certains médicaments, menaces de fermeture du marché intérieur américain aux exportations…), ces pays ont tenu bon », poursuit le chercheur.

inde

© Act Up-Paris

En 2005, l'Inde, pharmacie du Tiers Monde, n'a plus le droit de fournir les génériques des nouveaux traitements brevetés au Nord.

Bien sûr, tous ne pourront faire de même et le problème se pose à chaque nouvelle molécule. « Tout cela prouve qu’il faut revenir sur les ADPIC, qui apparaissent comme insoutenables devant l’enjeu majeur qu’est devenue la santé publique. » Et vite. Déjà les groupes pharmaceutiques lorgnent sur les 6 milliards de dollars collectés par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme2, arguant que l’argent nécessaire est bien là pour payer les traitements au prix fort. Un raisonnement intenable selon Benjamin Coriat, qui craint de voir l’aide se tarir si les grands donateurs internationaux apprennent que les fonds collectés servent à acheter des molécules à des prix extravagants, alors que les mêmes molécules sont disponibles sous forme de génériques. Pour une prise en charge totale de la maladie dans le monde d’ici à 2010, il faudra, selon l’OMS, réunir 42 milliards de dollars.

Charline Zeitoun

prendre soin de sa peau , la prévention est l attitude correcte le curatif n est qu un veau d or ...

a 42 milliard de dollars des millions de gens sont fichu

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 17 Nov 2009 02:03 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
accords TRIPS/ADPIC


http://www.actupparis.org/mot81.html

OU l on retrouve les BIG PHARMA et la bonne firme bienfaitrice de l humanité GEALED celle de DONALD RUMSFELD le type d ABU GRIB et de GUANTANAMO

vraiment tout cela est un vrais cauchemars et pour des millions de gens de l hémisphère sud il est déjà trop tard ou ils payent ou ils meurent !!!!

bonne nuit

frederique

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 04 Jan 2010 03:58 

Inscription: 28 Déc 2006 13:56
Messages: 5192
Localisation: alpine rhone-haut
bonne année Frede et merci !
:wink:

_________________
NI MUSE NI SOUS-TYPE et ni dieu, ni maitre, ni gourou.
Mes propos ne visent personne, toute ressemblance, etc, (sauf mention contraire).
(angellin(n)e, angie, jamie, suzie, samy, cleo)
car le 7 est mon chiffre
7777 il est temps de s'arreter


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com