Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 17 Juil 2018 14:48

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
Message non luPosté: 05 Nov 2009 23:33 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
Un livre écrit pour le grand public, démontrant que le VIH n'est pas la cause du SIDA, et analysant les implications de ce fait dans tous les efforts de prevention et de traitement des déficiences acquises du système immunitaires

http://www.youtube.com/watch?v=5krmosDQ ... re=related

merci WELCOME ??

hummmm virus, retro-virus , grippe , papillo vius vaccin etc

@ bientot

Frédérique

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 00:13 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Ça va encore me retomber sur le chou... Le VIH est évidemment divin et n'a rien à voir avec tout ce qu'on raconte depuis des années...

Ce n'est même pas amusant. Que l'humain ne sache pas précisément à qui il a affaire, je veux bien le croire mais de nier juste pour nier, je ne vois pas l'intérêt...

Tu penses vraiment que tout le monde est débile ? Qu'attends-tu pour aller rejoindre les équipes de chercheurs et leur dire qu'ils se foutent le doigt dans l'oeil ?

De quel livre tu parles ? Tiré à combien d'exemplaires ? Où sont les critiques ? Quel est son titre ?

Bonne nuit. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 00:25 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Bis...

http://www.dailymotion.com/video/xvka3_ ... live_music


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 00:45 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
Shawnn a écrit:
Ça va encore me retomber sur le chou... Le VIH est évidemment divin et n'a rien à voir avec tout ce qu'on raconte depuis des années...

Ce n'est même pas amusant. Que l'humain ne sache pas précisément à qui il a affaire, je veux bien le croire mais de nier juste pour nier, je ne vois pas l'intérêt...

Tu penses vraiment que tout le monde est débile ? Qu'attends-tu pour aller rejoindre les équipes de chercheurs et leur dire qu'ils se foutent le doigt dans l'oeil ?

De quel livre tu parles ? Tiré à combien d'exemplaires ? Où sont les critiques ? Quel est son titre ?

Bonne nuit. :wink:


tu est toujours aussi passionnante , le type en question a donné ses titres et son nom ,je ne pense pas qu il soit le premiers venu le problème c est toujours les super vessies que l on veux faire prendre pour des super lanternes , comme disent les ricains suivez l'argent
i god we trust !!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

dit m en plus sur ebola

bonne nuit

Frédérique

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 01:07 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Ebola est comme tous les virus qui étaient inconnus jusqu'alors et ils sont des millions sinon des milliards. A venir ou en attente...

Tu vas encore me dire qu'il a été inventé par une puissance étrangère en vue d'une extermination...?

Wikipédia, c'est tout ce que j'ai trouvé pour ce soir...

Le nom de virus Ébola provient du nom d'une rivière passant près de la ville de Yambuku, en République démocratique du Congo. C'est à l'hôpital de cette localité que fut identifié pour la première fois le filovirus, lors d'une épidémie qui débuta le 1er septembre 1976. La fièvre Ébola est une fièvre hémorragique foudroyante qui s'attaque à l'humain et aux autres primates. Son apparition chez l'homme semble récente (premier cas recensé en 1976) bien que l'on retrouve chez certaines populations africaines des traces d'anticorps.

Je retourne à ma musique. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 01:55 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
USAMRIID Fort Detrick, (U.S. Army Medical Research Institute of Infectious Diseases ou Institut de Recherche Médicale Militaire des Maladies Infectieuses) (laboratoire militaire de recherche en guerre biologique) (Etats-Unis)

Le sida 1ere Partie PDF Print E-mail
Friday, 20 July 2007 21:16
madidian.jpgAccidentelle ou intentionnelle, l'origine du SIDA a, à elle seule les deux côtés de la médaille. Dans l'un comme dans l'autre des cas, cette origine remonte aux années 1950.

Pendant ces années-là, la poliomyélite qui avait gagné un certain intérêt chez les chercheurs du monde entier, avait ouvert une course effrénée à la découverte de l'heureux vaccin qui mettrait fin au ravage de cette maladie parmi les enfants. Le chercheur Polonais Hilary Kaprowsky, de citoyenneté Américaine, était partie prenante.

Les premiers essais de son vaccin anti-polio se soldèrent par un cuisant échec, et mieux 8 enfants en moururent dans le comté de Clinton, Massachussetts, après avoir reçu le fameux vaccin. Ceci provoqua un scandale sans précédent aux Etats-Unis, et le Dr. Kaprowsky fut interdit de pratiquer sur le territoire Américain.


Kaprowsky prend donc la direction de l'Europe où il débarque en Belgique en 1957. A l'époque la Belgique avait une immense colonie en Afrique centrale et qui faisait quatre-vingt fois sa superficie. C'était le Congo Belge. Kaprowsky négocia avec les autorités Belges la permission de poursuivre ses recherches dans les laboratoires Belges de Lindi, en pleine forêt équatoriale Africaine. A Lindi, Kaprowsky ré-orienta ses recherches vers le vaccin de l'hépatite. Entre 1958 et 1960, il vaccina 1.150.000 enfants du Congo Belge, du Burundi, de l'Ouganda et du Rwanda voisins.
Les analyses effectuées plus tard sur le vaccin utilisé montrèrent que celui-ci était impur à cause de la contamination par un virus dénommé le SIV (simien immunodeficient virus) et que l'on tiendrait pour l'ancêtre du HIV (Human Immunodeficient Virus).

Des scientifiques Américains et Belges ont pu établir avec évidence la corrélation entre le SIV et le HIV. Le SIV se développe aux dépens des milieux de culture effectués sur des reins de chimpanzés d'Afrique. Il faut noter que Kaprowsky faisait ses expériences sur des singes macaques qui venaient de l'Inde quand il travaillait aux Etats-Unis. Les singes macaques n'étaient pas porteurs de SIV.
Et comme nous le verrons dans la 2è partie de cet article, la plus grande épidémie de la maladie du SIDA s'est déclenchée dans la même région équatoriale dans les années 1980.

Evidemment Chronique Scientifique/Aminata.com n'a jamais pu établir de relations entre Kaprowsky et les Services de Renseignements Américains.

La deuxième face de la médaille de l'histoire de l'origine du SIDA revient aux grands Services d'espionnage Américains, les uns plus connus que les autres, mais pas forcément plus redoutables. Parmi eux, il y a la CIA, la DIA, le SOD, etc...

Après la seconde guerre mondiale, ces Services conjuguèrent leurs efforts ensemble dans le domaine de la recherche pour le développement de l'arme bactériologique.
Des documents déclassifiés de la CIA rendus publics dans le fameux livre "Emerging Viruses" de Dr. Leonard G. Herowitz et préfacé par Dr. John Martin, les virus du SIDA et de l'Ebola seraient l'oeuvre des Laboratoires de Fort Detrick, le plus grand lab de fabrication d'armes biologiques au monde, et qui, déjà en 1960 employait 300 scientifiques dont 140 microbiologistes parmi lesquels 40 avaient chacun trois Doctorats de 3è degré; il y avait également 150 autres spécialistes dans d'autres domaines, ainsi qu'une équipe de support de 1000 autres individus.

Les Laboratoires de Fort Detrick produisaient annuellement pour leurs besoins: 900.000 souris, 50.000 cobayes, 2.500 lapins,4.000 singes, etc...

C'est dans ce géant bio-médical que les virus du SIDA et de l'Ebola seraient nés en secret dans les années 60. Les Allemands de l'Ouest avaient été les premiers Occidentaux à avoir critiqué les Etats- Unis en 1970 d'avoir créé le virus du SIDA. Suite à cette protestation allemande , la commission Rockefeller fut mise sur pied pour faire la lumière sur les recherches à Fort Detrick en la matière, et sur l'invention qui allait être moins de 15 ans plus tard la cause de la plus terrible pandémie de tous les temps avec plus de 42 millions de morts entre 1981 et 2002 (selon l'Organisation Mondiale de la Santé).

Sur ce passionnant sujet du SIDA, nous y reviendrons, pour vous faire découvrir des choses incroyablement étonnantes.

Madidian Madyss Kéita
Chronioque Scientifique/Aminata.com

2 eme partie
http://www.aminata.com/component/conten ... a-2-partie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Laboratoire_P4

"La véritable science enseigne avant tout à douter" Marie Curie

bonne nuit

frederique

H1N1 N EST PAS MAL NON PLUS COMME COMBINAISON HAUTEMENT IMPROBABLE

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 14:23 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juin 2009 14:39
Messages: 2885
je suis sure que le sida et les autres maladies ont étè ètudiè dans les laboratoires,c'est très triste..malheureusement .

_________________
le trop de quelque chose est un manque de quelque chose...
Si tu n'as pas le temps,c'est que tu es dèjà mort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 14:24 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juin 2009 14:39
Messages: 2885
Leila a écrit:
je suis sure que le sida et les autres maladies ont étè ètudiè dans les laboratoires,c'est très triste..malheureusement .
fabriqués par les mains des assassins..

_________________
le trop de quelque chose est un manque de quelque chose...
Si tu n'as pas le temps,c'est que tu es dèjà mort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 16:49 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Propagande sans preuve, désinformation basique et fallacieuse. Qui est Madidian Madyss Kéita ?
Comment procéder à des affirmations sur la foi d'un seul inconnu qui officie en Guinée, un des pays les plus corrompu au monde.

Qui est ce Madidian Madyss Kéita qui proclame que les cancers sont contagieux...
http://www.aminata.com/component/conten ... contagieux

M'enfin...

L'homme est incapable de fabriquer un virus. Le cloner oui, mais c'est tout. Et effectivement beaucoup de laboratoires secrets travaillent sur les virus en tant qu'armes biologiques. Mais ta théorie du complot avec le VIH...

http://universite.deboeck.com/livre/?GC ... 1100737460

Un très bon polar sur ce sujet, "Virus" de Robin Cook.

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 17:12 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
je connais merci .. .

je te laisse croire au monde merveilleux dans lequel tu semble évoluer .


La mort à Fort Detrick
le 4 août 2008 22h55 | par
Philippe Coste

anthrax.jpg
Bruce Ivins, un scientifique renommé des laboratoires militaires de Fort Detrick, était-il l’expéditeur des fameuses lettres empoisonnées à l’anthrax, qui, en 2001, quelques semaines après les attentats du 11 septembre, avaient tué cinq personnes de la Floride à New York , nécessité l’évacuation et la décontamination des bureaux du Congrès, et poussé la grande peur américaine à son paroxysme ?
Son suicide, le 29 juillet, après des années d’enquête du FBI, et quelque jours avant la date pressentie de son inculpation pour quintuple homicide, pourrait apparaître comme un aveux ; Mais ses proches, nombre de ses collègues, assurent que sa chute récente dans la folie, et sa décision d’en finir résultent au contraire de la persécution qu’infligeait la police fédérale à un homme innocent, volontaire de la Croix rouge, paroissien adoré dans son église.
Après sept ans de labeur, l’équipe de 17 enquêteurs affectés au seul dossier de Ivins dispose avant tout d’indice épars, mais « concordants» qui confirment que la poudre d’anthrax utilisée provenait bien de son lieu de travail, les labos de l’armée, dans le Maryland, connus pour leurs recherches sur l’Ebola et sur les remèdes à divers agents mortel tels l’anthrax.
Pour des raisons de relations publiques, afin de démentir les rumeurs démoniaques qui entouraient Fort Detrick, soupçonné d’être un lieu de fabrication d’armes bactériologiques prohibées, le Pentagone mettait un point d’honneur à ouvrir le sanctuaire, et à multiplier les collaborations in situ avec des chercheurs civils. Résultat, des dizaines de personnes auraient pu, dans les années 90, y subtiliser la poudre d’anthrax.
Le Département de la Justice, qui, semble t-il, disposait d’assez d’éléments pour envisager de demander la peine de mort contre Ivins, en dira plus bientôt. Notamment sur l’origine des enveloppes, les boites à lettre utilisées. Il est vrai aussi que le scientifique avait confié à un assistant social, formé à la psychologie, qu’il s’attendait à être arrêté et voulait acheter des armes pour partir en beauté en massacrant ses collègues… Ivins harcelait aussi une femme de son entourage. Sa descente dans le délire était-elle récente, ou pouvait-elle déjà expliquer l’incroyable complot de 2001 ?
Pour avoir vécu la psychose de l’époque, le caractère terrifiant car totalement aléatoire des victimes –une femme est morte à New York parce que l’une de ses factures avait touché une lettre contaminée dans une machine de tri postal- je suis certain que ce crime a contribué au conditionnement de l’opinion en faveur de la guerre en Irak.
Après le 11 septembre, l’anthrax a ouvert, dans les esprits, un pont entre le terrorisme et le régime de Bagdad, dont les méfaits bactériologiques, son recours au gaz contre les Kurdes faisait l’objet d’un battage officiel depuis les années Clinton. La propagande de Bush en a été facilitée : L’Irak n’a pas été nommément accusée, mais un déclic de plus s’est produit dans l’opinion ; une peur honteuse et tacite du terrorisme dans son aspect le plus imparable et le plus quotidien, l’a conduite à accepter, passivement, la lente marche vers la guerre. Au cas où...
Il y a un an disparaissait Bruce Ivins, le chercheur du laboratoire de recherche sur les armes biologiques de l’armée US accusé d'être "l'unique instigateur" des fameuses attaques à l'Anthrax. Il était fou et s'est suicidé, nous a t-on dit alors. Affaire classée...
Encore un épilogue rocambolesque... comme celui de l'attentat de Karachi...
Alors que le débat sur le 11 Septembre et ses sujets connexes (guerre contre le terrorisme, al-Qaïda, lois anti-terroristes...) est toujours impossible, ces affaires, comme de nombreuses autres récemment, nous montrent à quel point la réalité est bien différente de la fable ben Laden et de ses 19 pirates de l'air, répétée sans relâche par les médias depuis cette tragédie.

Nous vous proposons donc de relire l'article que nous avions publié sur l'Anthrax l'année dernière, d’autant plus intéressant qu’un documentaire franco-canadien Anthrax War (Marchands d’Anthrax) nous livre des informations inédites sur cette affaire, comme sur la course aux armements de guerre biologique et bactériologique... Nous attendons avec une réelle impatience la diffusion de ce documentaire co-produit par la chaîne franco-allemande Arte !

Un autre reportage avait par ailleurs été diffusé par History Channel : voir Attaques à l’Anthrax : complot intérieur selon History Channel.
Deux articles en relations avec cette affaire :
- Dossier Anthrax : Le FBI voudrait bien le clore !
- Preuves scientifiques concernant les attaques à l’anthrax.

Nous vous invitons enfin à prendre connaissance de ces articles sur :
- L’affaire des meurtres des moines de la Tibéhirine (initialement imputés avec leur décapitation barbare aux terroristes islamistes du GIA par la presse unanime).
- L'attentat de Karachi (initialement imputée à “la nébuleuse” al-Qaïda).
- La mort de Dr David Kelly (présentée comme un suicide).

Plus que jamais, un débat serein est nécessaire !



Association ReOpen911


La saga de l’anthrax : la piste de l’armée américaine « confirmée » !

Quand la presse états-unienne ou canadienne a commencé à rendre compte du décès de M. Bruce Ivins, un scientifique de haut niveau employé à Fort Detrick (le laboratoire de recherche sur les armes biologiques de l’armée US), qui allait être poursuivi dans le cadre de l’enquête du FBI sur les attaques à l’anthrax ayant suivi immédiatement les attentats du 11 Septembre, le moins que l’on puisse dire est qu’elle prît un certain nombre de précautions oratoires.

Ainsi, au moment où l’affaire sort (3 jours après la mort de la victime), le LA Times parlait-t-il comme l’Associated Press d’un « suicide apparent ». Formule étonnante qui implique un minimum de doutes sur la réalité de ce suicide.

Le site de Radio Canada choisit de titrer « Mort mystérieuse au Maryland ». Un autre site d’information canadien utilise le conditionnel : « Attentats à l’anthrax aux Etats-Unis : Le suspect se serait suicidé ».

Pour l’AFP, en revanche, pas de place pour le doute, qui assèna en titre de son article : « Suicide d'un scientifique américain en cause dans le dossier de l'anthrax. »

Idem pour Le Figaro qui passa immédiatement à ce qui lui semble une conclusion logique de cause à effet : « Soupçonné des attaques à l'anthrax, il se suicide. » Rendons grâce au correspondant à New York de ce journal, il connaît le mot « apparemment » et l’utilise dans le premier paragraphe. Passons en revanche sur l’usage impropre du terme « rançon » pour « récompense », sans y voir aucune malice ! Le journaliste, M. Jean-Louis Turlin, a en outre une meilleure mémoire que ses collègues puisqu’il se souvient du nom des 2 sénateurs destinataires de lettres contenant l’agent pathogène : MM. Daschle et Leahy. Ce qui semble alors étonnant est son oubli de rappeler au lecteur de l’article que ces 2 sénateurs étaient les plus véhéments opposants au vote de l’US PATRIOT Act. S’agirait-il pour l’occasion d’une mémoire sélective ? Et de conclure de façon aussi factuelle que surréaliste que « l'affaire Ivins semble écarter définitivement al-Qaida. »

On serait cependant tenté d’ajouter que la « piste » al-Qaïda, pour ce qui concerne l’anthrax au moins, ne pouvait satisfaire que des ignorants aveuglés par la propagande de l’administration Bush, relayée par les grands médias. Et de rappeler qu’outre al-Qaïda, la liste des suspects improbables alla jusqu’à inclure la Russie de Poutine, la Syrie de Bachar el-Assad ou, bien évidemment, l’Irak de Saddam Hussein. Faut-il rappeler aussi que le PATRIOT Act a finalement été voté en toute hâte, sans même avoir été lu, comme Michael Moore le révélait au grand public dans son documentaire Farenheit 911 ?

Aucun journal ne semble se poser la question suivante : pourquoi un scientifique reconnu, décoré, ayant travaillé au service de son pays pendant 33 ans et notamment à la mise au point de vaccins, se serait-il mué en terroriste biologique au lendemain des attentats du 11 Septembre ? Quelles auraient pu être ses motivations ? Le cas échéant, est-il vraisemblable qu’il ait pu agir seul, à l’insu de tous, qui plus est dans un laboratoire militaire dépendant directement du Pentagone ?

À l’heure actuelle, il semblerait que la mort de M. Ivins va mettre un terme à l’une des plus grandes enquêtes jamais entreprises par le FBI. À nouveau, on constate que rien n’a été élucidé : ni le mobile ni les moyens mis en œuvre n’ont été éclaircis à ce jour, encore moins prouvés. Plus extraordinaire encore, on en oublierait presque que le suspect présenté en définitive travaillait pour le Pentagone dans "la Mecque" de la recherche militaire états-unienne en matière de guerre biologique !

CNN par exemple note que toutes les personnes qui connaissaient M. Ivins ont été choquées d’apprendre à la fois sa mort et le fait même qu’il allait être mis en examen ; amis, famille, mais aussi collègues de longue date, tous affirment que le chercheur n’avait pas le profil d’un terroriste… Dans ce même article, on prend quand même la précaution de relayer une information du ministère de la Justice visant à ternir l’image publique de M. Ivins. On apprend d’ailleurs plus tard que ce scientifique aurait fait plusieurs séjours en hôpital psychiatrique, voire (c’est un comble !) qu’il aurait tenté d’empoisonner des gens. La surenchère continue : dans son dernier article en date, le LA Times parle maintenant, à l’unisson de Fox News, d’un « tueur sociopathe » ! Sachant que M. Ivins a conservé ses fonctions et l’accès aux agents pathogènes létaux qu’elles impliquent tout en étant sous le coup, comme la plupart de ses collègues, de la plus grande enquête jamais entreprise par le FBI (Ameri-Thrax), voilà qui est pour le moins… surprenant. À moins de croire, bien sûr, que les agents du Bureau ne sont que des détectives amateurs sans moyens ni expérience.

Le lendemain, toujours dans le LA Times, on pouvait lire que M. Ivins étant co-inventeur d’un vaccin contre l’anthrax, il aurait pu « profiter financièrement d’une épidémie de la maladie du charbon ». Toutefois, il est précisé que ce profit virtuel aurait été relativement modeste : « quelques dizaines de milliers de dollars, pas des millions » précise-t-on dans le même article. M. Ivins était-il nécessiteux, sans scrupule et cupide ? Il faut se demander si cela constitue un mobile raisonnable et crédible…

Sans doute les médias anglo-saxons sont-ils plus sceptiques que ceux de notre pays, pour avoir suivi de plus près la « désignation » d’un autre scientifique, M. Steven Hatfill depuis officiellement lavé de tout soupçon et même récemment indemnisé très largement par le gouvernement à hauteur de plusieurs millions de dollars US (entre 2,8 et 5,8 selon les sources) après avoir intenté un procès contre le ministère de la Justice. Il a également intenté des actions contre divers journaux qui ont préféré un règlement à l’amiable à un procès.

Force est de constater que les zones d’ombre sont encore nombreuses dans cette affaire : à vrai dire, le parcours atypique et aventureux de M. Hatfill en fait certainement un meilleur suspect que le docteur Ivins. Rappelons pour mémoire que M. Hatfill n’a jamais été mis en examen, mais seulement désigné comme « une personne d’intérêt dans cette affaire » (terminologie suffisamment vague pour ne pas être trop incriminante) suite à une « fuite » du ministre de la Justice Ashcroft en personne. Hatfill fut l’un des vecteurs de la fausse information selon laquelle l’Irak disposait des moyens technologiques pour fabriquer le meilleur anthrax au monde… Une histoire qui serait plus tard reprise et amplifiée (notamment par Brian Ross de la chaîne ABC) sous la forme des fameuses armes de destruction massive de Saddam Hussein, chères au président Bush, au vice-président Chesney, au ministre de la Défense Rumsfeld, au directeur de la CIA Tenet et au ministre des Affaires étrangères Powell. Mais ce n’est pas tout ! Il faut en effet rappeler que ce sont les sites dits « conspirationnistes » qui les premiers se sont fait l’écho de ce qui fait maintenant figure d’évidence historique (l’origine états-unienne et militaire de l’anthrax utilisé) pour les médias dominants… qui à l’époque s’en sont surtout tenu à relayer la propagande officielle susmentionnée, quand ils ne la fabriquaient pas !

Un autre « suspect » possible reste M. Philip Zack. Ce microbiologiste avait alerté le FBI en envoyant une lettre dénonçant l’un de ses anciens collègues de recherche à Fort Detrick, le docteur Assaad. Ce dernier faisait alors un coupable idéal : il était d’origine arabe, musulman et avait intenté un procès à l’armée US pour discrimination. Il faut en effet se souvenir que si les lettres à l’anthrax ne contenaient pas de revendication, elles comportaient un double message de haine envers Israël et les USA, et de gloire à Allah (voir photo) : dans ce contexte traumatique de l’après 11 Septembre, ce message pourtant peu crédible renforça d’autant plus l’islamophobie naissante. Assaad fut rapidement écarté de la liste des suspects par le FBI… mais son délateur ne fut pas inquiété outre mesure. Et pourtant, lui comme son collègue Dr. Rippy (tous les 2 sanctionnés auparavant par une enquête interne de l’armée) apparaissent, aux yeux du profane, comme des « personnalités intéressantes » pour reprendre le jargon du ministère de la Justice. [Sur le fonctionnement aberrant des labos à Fort Dietrick, les anglophones pourront lire la longue enquête du magazine Salon, ici.]

Bref, les 2 personnes les plus suspectes (sans parler du « suicidé » Ivins) s’avèrent être tout à fait blancs, pas du tout musulmans, et ayant des sympathies marquées pour les idées les plus à droite de la scène politique états-unienne. On est effectivement aussi éloigné que faire se peut d’une piste al-Qaïda et/ou Irak…

Regrettons encore que l’on ne sache toujours pas ce qui a motivé la Maison Blanche à prescrire du Cipro (l’antibiotique contre la maladie du charbon) à Cheney et à son staff dès le soir du 11 Septembre, puis au président Bush. Avait-elle une connaissance préalable de la menace ? impossible de le déterminer : tout ce qui entoure cette affaire fut entouré d’un tel secret que même les 2 sénateurs (principales cibles politiques) se sont vu refuser l’accès à des informations, jugée « trop sensibles » !

Continuons… Le professeur Francis A. Boyle fut l’un des premiers à alerter l’agent du FBI en charge de la coordination de l’enquête sur l’anthrax, M. Marion « Spike » [la censure] Bowman. M. Boyle avait en effet été alerté par le fait que le FBI cherchait l’assistance du laboratoire de Fort Detrick (siège de l’USAMRIID) dans l’enquête sur l’anthrax. Or, selon lui, ce laboratoire « était sans doute plus la cause du problème que sa solution ». Malheureusement, M. Boyle ignorait à l’époque le rôle surprenant joué par M. Marion Bowman dans le "fiasco" de l’ordinateur de M. Moussaoui, et qui eut pour conséquence que les agents de terrain du FBI de Minneapolis, comme Coleen Rowley, s’en virent refuser l’accès.

Il l’explique d’ailleurs parfaitement dans son livre Guerre biologique et terrorisme. Car ce qu’il est important de comprendre est somme toute relativement simple : après le 11 Septembre et grâce à lui, l’administration Bush a engagé les États-Unis dans une course folle aux armements chimiques et biologiques en complète violation de la législation américaine et des traités internationaux. Ce programme s’appelle le projet Bioshield et bien qu’il ait été présenté comme un programme de recherches à vocation défensive, il est susceptible de par sa nature même de mener à la création d’armes biologiques à buts offensifs ; cela est strictement interdit par la convention de 1993 sur les armes NBC. Le projet Bioshield est totalement inconnu du grand public, et il serait peut-être important d’en prendre connaissance, compte tenu de ce qui apparaît maintenant au grand jour : l’implication de scientifique(s) de haut niveau travaillant pour l’USAMRIID (c’est-à-dire l’armée US) dans les attaques terroristes à l’anthrax de septembre et octobre 2001.

L’affaire semble en voie d’être close, sans avoir été élucidée, de façon somme toute appropriée pour qu’elle ne vienne pas interférer avec les prochaines élections présidentielles, ni présenter un autre handicap dans la campagne républicaine de M. McCain…

Seuls les mauvais esprits verront-ils dans ce « suicide apparent » une étrange redite du « suicide » de M. David Kelly ?

Enfin, au sujet de la Grande-Bretagne, dans le registre du terrorisme attribué à al-Qaïda, cette nouvelle est à noter, qui n'aura pas fait les gros titres de vos journaux : Attentats de Londres: le procès s'achève sans verdict.


Arno MANSOURI
Directeur des éditions Demi-Lune
http://www.editionsdemilune.com/

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 18:18 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Juil 2009 16:43
Messages: 1211
Localisation: le gard
On nous aurait menti ???

_________________
Encore dans un souci de vérité?
Si vous chercher un coupable ?
Regardez seulement dans un miroir ....
un petit sourire ........


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 18:49 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juin 2009 14:39
Messages: 2885
patricia de nimes a écrit:
On nous aurait menti ???
patou tout business..c'est le dieu dollars :wink:

_________________
le trop de quelque chose est un manque de quelque chose...
Si tu n'as pas le temps,c'est que tu es dèjà mort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 19:17 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
patricia de nimes a écrit:
On nous aurait menti ???


YESSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS MISS PATRICIA

I GOD WE TRUST disent ils sur leurs dollars la seule chose en laquelle ils croient c 'est le le flouz , l oseille tient !! ça me fait penser a Berangé


Combien ça coûte ?
Paroles et Musique: François Béranger 1998

Puisque la seule valeur qui vaille
Dans cette fin de millénaire
C'est la monnaie, la mitraille,
Le fric, le pèze, le numéraire

Les avoirs et les pépettes,
La fortune, la grosse galette,
Le flouze et les picaillons,
Le capital, et le pognon

Dans ma grande naïveté
Une question me préoccupe :
La nouvelle pauvreté.
Faut nous dire combien ça coûte
Un kilomètre d'autoroute
Super phénix réformé
Un grand stade à footballer

Combien ça coûte, une famille
Pour qu'elle survive une année
Juste en bouffant des lentilles
Et en payant son loyer ?

Combien ça coûte, la souffrance ?
Combien ça pèse, la détresse ?
Combien ça coûte, l'indigence ?
Dans notre beau pays de France ( et aux USA)

Oui, dites-moi combien ça coûte
Un char Leclerc, un Exocet
Un joujou de chez Dassault
Un TGV supersonique ?

Un cocktail ministériel ( 5050 euros par tete de pipe )
Les grands travaux présidentiels ? (des millions d euros )
Combien ça coûte, le prestige ? (des millards d euros )
Combien ça coûte, l'indifférence ? ( pas grand chose )

La la la la la la lère
La la la la la tsoin

Puisque la seule valeur qui vaille
Dans cette fin de millénaire
C'est la monnaie, la mitraille?
Le fric, le pèze, le numéraire.

écoutez ici


http://www.youtube.com/watch?v=sO--Q-6vxwM

ou en rap

http://www.youtube.com/watch?v=16WoieBBX_o&NR=1

@ bientot les filles

Frédérique

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 19:26 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Frederique a écrit:
I GOD WE TRUST Frédérique


Heu... ne serait-ce pas in god... ?

A moins que ce ne soit un appel masqué de ta part... :lol: :lol: :lol:

http://blog.ramenos.net/web-20/igod-chatter-avec-dieu/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 19:29 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juin 2009 14:39
Messages: 2885
Image

_________________
le trop de quelque chose est un manque de quelque chose...
Si tu n'as pas le temps,c'est que tu es dèjà mort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 19:33 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Ah, ok... :lol: :lol: :lol:

Image

Et si on ne croit pas, le billet est faux ? :lol: :lol: :lol: :lol:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 20:58 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juin 2009 14:39
Messages: 2885
Image

_________________
le trop de quelque chose est un manque de quelque chose...
Si tu n'as pas le temps,c'est que tu es dèjà mort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 20:59 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
Shawnn a écrit:

L'homme est incapable de fabriquer un virus. Le cloner oui, mais c'est tout. Et effectivement beaucoup de laboratoires secrets travaillent sur les virus en tant qu'armes biologiques. Mais ta théorie du complot avec le VIH...

transcriptase
nom féminin

* Enzyme qui catalyse la synthèse d'un acide ribonucléique (A.R.N.) en transcrivant le message inscrit dans l'acide désoxyribonucléique (A.D.N.) correspondant, qui sert ainsi de matrice (A.R.N. polymérase dépendante de l'A.D.N.).

Transcriptase inverse

Aussi appelée rétro-transcriptase et découverte dans les années 1960 par h. temin*, c'est une enzyme* qui permet la transmission ou transcription de l'information* génétique* portée par les acides nucléiques dans le sens inverse de celui qui a été longtemps le seul connu (de l'adn* du noyau vers l'arn*) et considéré comme le ' dogme central ' de la biologie moléculaire. permettant le passage de l'information d'un arn vers l'adn, elle joue un rôle essentiel pour l'action des rétrovirus*, composés d'arn, qui s'incorporent dans le noyau d'une cellule après avoir été transcrits sous forme d'adn. elle est utilisée comme outil en biologie moléculaire, pour obtenir de l'adn complémentaire à partir d'arn messager.

Jacques Robert., 16/5/2002
mise à jour le : 24/02/2003


La transcriptase inverse ou rétrotranscriptase (en anglais reverse transcriptase ou encore RT) est une enzyme utilisée par les rétrovirus et les rétrotransposons qui transcrivent l'information génétique des virus ou rétrotransposons de l'ARN en ADN, qui peut s'intégrer dans le génome de l'hôte. Les eucaryotes à ADN linéaire utilisent la télomérase, une variante de la transcriptase inverse, avec le modèle d'ARN contenu dans l'enzyme elle-même. L'enzyme que l'on mentionne collectivement sous le nom de transcriptase inverse comprend en général une polymérase de l'ADN ARN-dépendante et une polymérase de l'ADN ADN-dépendante, lesquelles travaillent en synergie pour réaliser la transcription en sens inverse de la direction standard. Cette transcription inverse ou rétrotranscription permet comme son nom l'indique de transcrire à l'envers c’est-à-dire d'obtenir de l'ADN à partir d'ARN.

La transcriptase inverse est utilisé dans le cadre d'une RT-PCR pour quantifier par exemple de l'ARN. En effet, la réaction en chaîne par polymérase (PCR) amplifie de l'ADN qui diffère de l'ARN par une différence de sucre (Désoxyribose pour l'ADN, Ribose pour l'ARN), ainsi que par une différence de base azotée (l'uracile (U) de l'ARN correspond à la thymine (T) de l'ADN), la RT effectue ce changement de base pour ainsi donner de l'ADN exploitable en PCR.

pour simplifier ces techniques sont les scalpels et la colles de l ingénierie génétique



Un très bon polar sur ce sujet, "Virus" de Robin Cook.

Image


pour ce qui est de la littérature sur ce sujet elle ne manque pas mais elle n est pas toujours égale ou très documenté , je ne serais trop conseiller l excellent "mystère Andromède de Michael crichton et le film qui a ete realisé par robert wise

Sur le Web Bande annonce
Quand un grand réalisateur adapte le roman d’un bon écrivain ... cela ne peut donner qu’un excellent film, non ? Sorti il y a plus de 35 ans, Le Mystère Andromède reste très actuel, et n’a rien à envier à un film plus récent comme Alerte de Wolfgang Petersen.

En 1971, Robert Wise avait déjà réalisé Le Jour où la Terre s’Arrêta ainsi que La Maison du Diable, mais pas encore Star Trek Le Film. En 1971, Michael Crichton n’avait pas encore écrit Sphere et Jurassic Park , ni réalisé Mondwest ou Runaway, l’Evadé du Futur ... Mais il venait d’écrire en 1969 La Variété Andromède.

Dans ce roman comme dans le film, une sonde spatiale revient sur Terre un peu violemment ... ramenant avec elle un virus extra-terrestre. Dommage pour les 68 habitants de Piedmont, dont le sang se retrouve réduit en poudre.

Tous les habitants ? Non, car deux d’entre eux, un bébé et un vieillard, ont inexplicablement survécu.

Une équipe de scientifiques, dans un complexe aussi impressionnant que top secret, vont tenter de percer les secrets de ce virus. Mais ils n’ont pas le droit à l’erreur : en cas de risque, le laboratoire est conçu pour s’auto-détruire. Et pas n’importe comment : par l’explosion d’une charge nucléaire ! Or très rapidement, les scientifique découvrent que ce virus utile pour se développer ... l’énergie pure !

Que ceux qui n’aiment pas la science-fiction, ni même la science tout court, évitent ce film : il est sans concessions. C’est de recherche scientifique qu’il s’agit, dans un laboratoire hyper-sophistiqué ... et donc on ne coupe pas aux protocoles de sécurité (décontamination) et autres exposés des résultats de diverses analyses. Il faut suivre ... mais quand on fait cet effort, le film devient franchement captivant.

De plus, la réalisation est habile, le scénario assez diabolique, et le suspense est au rendez-vous : on ne s’ennuie donc pas un seul instant.

Au final, Le Mystère Andromède est donc un des meilleurs films de SF du début des années 70, un des rares à avoir bien vieilli, comme un bon vin.

http://video.google.fr/videosearch?hl=f ... =0&start=0

@ bientot

Frédérique

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 21:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Et tu me dis que c'est moi qui vit dans un monde fantasmagorique... ?

Reste dans le tien si ça te fait plaisir. Le mien est entre les deux. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 21:19 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juin 2009 14:39
Messages: 2885
c'est pas ça leeloo,ce que dit frédérique c'est la pure vèritè...

_________________
le trop de quelque chose est un manque de quelque chose...
Si tu n'as pas le temps,c'est que tu es dèjà mort...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 21:41 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Leila a écrit:
c'est pas ça leeloo,ce que dit frédérique c'est la pure vèritè...


Elle ne l'a pas prouvé. :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 22:16 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
Shawnn a écrit:
Leila a écrit:
c'est pas ça leeloo,ce que dit frédérique c'est la pure vèritè...


Elle ne l'a pas prouvé. :wink:


si tu connaissais le récit de mon existence tu ne pourrais sans aucun doute pas affirmer que j 'évolue dans un monde fantasmagorique mais bien le contraire , cependant je laisse a ta discrétion de telles affirmations ...

Frédérique

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 22:30 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2009 18:45
Messages: 1378
Frederique a écrit:
Shawnn a écrit:
Leila a écrit:
c'est pas ça leeloo,ce que dit frédérique c'est la pure vèritè...


Elle ne l'a pas prouvé. :wink:


si tu connaissais le récit de mon existence tu ne pourrais sans aucun doute pas affirmer que j 'évolue dans un monde fantasmagorique mais bien le contraire , cependant je laisse a ta discrétion de telles affirmations ...

Frédérique


Je ne me permettrais jamais de parler de ton existence que je ne connais pas et que je respecte au plus haut point, ce sont tes posts que je remets en cause. Tes posts à vocations terroristes d'une certaine façon, sinon négationistes ou débilistes. Pardon Frédérique, je n'ai jamais pensé à toi comme étant une idiote, seulement un être désabusé qui préfère voir le mal partout et le proclamer. C'est juste en cela que je cherche à te contredire parce que je pense que tu vaux mieux que ça. Profite de ta nouvelle identité, de ta nouvelle enveloppe, qui n'a plus rien de virtuelle, pour te forger un nouvel espoir, et surtout un nouveau regard sur la vie, même si beaucoup de signes veulent te contredire...

Bisous à toi. :wink: :wink: :wink:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 22:45 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
LABORATOIRE P4

Laboratoire P4

La classification P4 d'un laboratoire signifie pathogène de classe 4 et le rend susceptible d'abriter des micro-organismes très pathogènes.

Ces agents de classe 4 sont caractérisés par leur haute dangerosité (taux de mortalité très élevé en cas d'infection), l'absence de vaccin protecteur, l'absence de traitement médical efficace, et la transmission possible par aérosols. La protection maximale exigée pour manipuler ces germes est désignée par le sigle NSB4 (niveau de sécurité biologique 4).

Spécificités

Les laboratoires P4 de sécurité maximale présentent deux grandes spécificités : ils sont totalement hermétiques et constitués de plusieurs sas de décontaminations et de portes étanches, les effluents liquides sont décontaminés chimiquement et stérilisés à la vapeur; ils disposent aussi de sécurités anti-incendie (on prive l'incendie de son comburant oxygène en injectant un gaz inerte) couplées à des détecteurs de fumées.

Ces laboratoires assurent une protection optimale des chercheurs travaillant dans leurs enceintes. Pour y pénétrer, les personnes accréditées doivent prendre une douche, revêtir un scaphandre (sous pression positive de façon à ce qu'en cas de déchirure accidentelle de la combinaison scaphandre, l'air sortira du scaphandre, plutôt que d'y rentrer, évitant ainsi toute contamination) relié à l'une des prises fournissant de l'air dont le renouvellement est totalement indépendant de l'atmosphère du laboratoire; quand elles sortent du laboratoire, elles prennent une douche au phénol revêtues de leurs scaphandres. Des caméras surveillent continuellement l'activité du laboratoire; le personnel ne rentre jamais seul à l'intérieur du laboratoire. Une personne habilitée à entrer en zone P4 doit obligatoirement se trouver dans le Poste Central de Sécurité; elle pourra ainsi intervenir en zone en cas de problème éventuel (malaise, accident divers ...).


rincipaux agents pathogènes de classe 4 [modifier]

Les principaux agents de classe 4 sont des virus générant :

* soit des fièvres hémorragiques :
o Ebola
o Marburg
o Lassa
o Congo-Crimée
* soit des maladies infectieuses à haut pouvoir de dissémination et à haut taux de mortalité, par exemple la variole.

Origine des laboratoires P4

La création des laboratoires P4 sont la conséquence directe de l'incident de laboratoire survenu en Allemagne en 1967 à Marburg, à l'usine Behring, qui produisait des vaccins à partir des cellules rénales prélevées sur des singes verts d'Afrique. Des chercheurs ont ainsi été contaminés par le virus de Marburg qui a provoqué une fièvre hémorragique, apparenté au virus Ebola ; celui-ci était moins pathogène que ce dernier, mais il fit toutefois 7 morts sur 31 contaminés.

L'un de ces premiers laboratoires P4 fut le CDC (Center for Disease Control, ou en français : Centre de Contrôle des Maladies) à Atlanta aux Etats-Unis.
Localisation

Localisation [modifier]

Il existe dans le monde plusieurs laboratoires de classe P4 :

* Le CDC d'Atlanta (Etats-Unis)
* USAMRIID Fort Detrick, (U.S. Army Medical Research Institute of Infectious Diseases ou Institut de Recherche Médicale Militaire des Maladies Infectieuses) (laboratoire militaire de recherche en guerre biologique) (Etats-Unis)
* P4 Canada
* P4 Jean Merieux à Lyon (France)
* P4 Hollande
* P4 Allemagne
* P4 Italie
* P4 Espagne
* P4 Suède
* P4 Hongrie
* P4 Afrique du Sud
* P4 Russie
* P4 Chine
* P4 Australie
* P4 Suisse (Genève)


FORT DETRICK MARYLAND USA (LABORATOIRE P4)

LE LABORATOIRE DE LA MORT

Le touriste en visite aux Etats-Unis, lorsqu'il quitte Washington, D.C. pour se rendre sur le champ bataille de Gettysburg (Guerre de Sécession, 1863 - bilan : 7.000 morts et 25.000 blessés en trois jours), ne se doute pas qu'il passe à proximité de la plus dangereuse usine de guerre bactériologique qui soit au monde.

Fort Detrick (Maryland) est non seulement synonyme d'anthrax, de variole et d'autres épouvantables maladies ; c'est aussi l'endroit d'où est très vraisemblablement sorti le virus du SIDA.

Robert Gallo, qui passe pour un des "découvreurs" de la maladie, a dirigé le département de virologie de ce laboratoire de l'armée dans la seconde moitié des années 1970. Le professeur Jakob Segal a révélé en 1986 de quelle manière le virus a été "fabriqué" puis "expérimenté" sur des prisonniers de droit commun, d'où sa propagation initiale dans les milieux homosexuels. Segal étant d'origine russe et ayant enseigné dans une université est-allemande, sa théorie a bien entendu aussitôt été rejetée comme une vulgaire machination du KGB. Il se trouve pourtant que les activités de Segal n'étaient guère appréciées des autorités soviétiques de l'époque, plutôt désireuses d'étouffer toute polémique sur ce plan avec le gouvernement américain - perestroïka oblige. Durant les dernières années de la RDA, Segal faisait en fait figure de dissident dans son pays.

Il est possible que les ravages du SIDA en Afrique soient la conséquence de la campagne de vaccination antivariolique menée par l'OMS à la fin des années 1970, le nouveau virus ayant été mêlé au vaccin à titre "expérimental", dans le cadre d'une politique de dépopulation préconisée par certains dirigeants politiques, Henry Kissinger notamment. Aussi fantastique et aussi montrueuse que paraisse la chose, les indices sont troublants. Il serait trop simple de tout nier en bloc et d'invoquer encore une fois la théorie du complot. Le 11 septembre a prouvé que la crédulité populaire n'était, au contraire, que trop répandue.

Le Dr Boyd Graves, un juriste américain spécialisé dans les questions de recherche médicale, est également convaincu que le SIDA est sorti d'un laboratoire de l'armée US. Les preuves matérielles existent, mais elles sont sous clé. Depuis des années, Graves tente en vain d'obtenir l'accès à ces documents secrets, en vertu de la loi Freedom of Information Act. Bien entendu, le gouvernement et les tribunaux font traîner les choses en longueur, et il est facile de deviner comment tout cela va se terminer - c'est un peu le combat du pot de terre contre le pot de fer.

En attendant, le traitement de la maladie, aussi inefficace soit-il, constitue pour l'industrie pharmaceutique une source inépuisable de profits (exemple: l'AZT produit par Burroughs Wellcome).


Fort Detrick n'est pas la seule fabrique américaine d'armes biologiques de destruction massive. Il y a aussi la petite île de Plum Island, dans l'état de New York.

Du Maryland au métro de New York : Hotel Anthrax - un documentaire de la BBC sur les "expériences" américaines des années 1950 en vue d'une guerre bactériologique. A une époque où on n'avait pas encore inventé la "menace terroriste", c'est le "danger soviétique" qui "justifiait" ces activités criminelles.

A History of US Secret Human Experimentation

http://membres.lycos.fr/wotraceafg/bio.htm?#labo


PLUS GRAVE ET INQUIÉTANT

9000 fioles disparaissent d'un Laboratoire de l'Armée Américaine, Fort Detrick, contenant des centaines d'agents pathogenes (ébola, vih, anthrax, lujo, peste pulmonaire, grippe aviaire, etc...) et tres tres nocifs et mortels!!!!!

http://leweb2zero.tv/video/enki84_454ad8edbe1bd42

http://newsvote.bbc.co.uk/mpapps/pageto ... 701196.stm

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
Message non luPosté: 06 Nov 2009 22:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Juil 2005 00:58
Messages: 4536
Localisation: 00/00/00
Shawnn a écrit:
Frederique a écrit:
Shawnn a écrit:
Leila a écrit:
c'est pas ça leeloo,ce que dit frédérique c'est la pure vèritè...


Elle ne l'a pas prouvé. :wink:


si tu connaissais le récit de mon existence tu ne pourrais sans aucun doute pas affirmer que j 'évolue dans un monde fantasmagorique mais bien le contraire , cependant je laisse a ta discrétion de telles affirmations ...

Frédérique


Je ne me permettrais jamais de parler de ton existence que je ne connais pas et que je respecte au plus haut point, ce sont tes posts que je remets en cause. Tes posts à vocations terroristes d'une certaine façon, sinon négationistes ou débilistes. Pardon Frédérique, je n'ai jamais pensé à toi comme étant une idiote, seulement un être désabusé qui préfère voir le mal partout et le proclamer. C'est juste en cela que je cherche à te contredire parce que je pense que tu vaux mieux que ça. Profite de ta nouvelle identité, de ta nouvelle enveloppe, qui n'a plus rien de virtuelle, pour te forger un nouvel espoir, et surtout un nouveau regard sur la vie, même si beaucoup de signes veulent te contredire...

Bisous à toi. :wink: :wink: :wink:


HUMMMMMMM regarder la manipulation de masse sans illusion ne fait pas de moi un être désillusionné ...
Loin s 'en faut , je suis de tempérament optimiste surtout lorsque je regarde la situation en face , c est pourquoi j aime savoir a quel point nous sommes manipulé , éliminé , bailloné , étouffée , écrasé , bref pris pour des cons et parfois je me demande si cette "helite" d oligarques n 'a pas quelque part raison , a voir le nombre de veaux et de moutons qui se bousculent au premiers coup de sirène ,de clairon ,de baguette , sifflet ou publicité ,goebels avait raison il faut bien s y résigner , point de révisionnisme la dedans il n y a que des faits factuel pour beaucoup et nettoyer par le bruit de fond des mainstreams
cet hivert il y aura encore des dizaines de mort de froid qui va s en soucier ?? AH !! oui il y a la grippe !! vite une petite piqure de rappel .... a l ordre , a l ordre nouveau , au nouvel ordre mondial !! tant qu a y etre ...

c est bien mal me connaitre ...

@ bientot

Frédérique "ordo ab chaos"

_________________
LA TRANSSEXUALITE C ' EST BIEN ... A CONDITION D' EN SORTIR

pour ma petite pomme c'est finalisé alors
MERCI et @ BIENTOT ... peut être

bisous a toute et a tous


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 80 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com