Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 20 Nov 2017 10:15

Accompagnement et conseil parcours transsexualité

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
Message non luPosté: 14 Juil 2017 16:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 17:03
Messages: 1758
Localisation: Sud Livradois
Tout perdu - voilà ce que c'est d'être bourrée d'a priori faciles. Je suis une petite mémère grassouillette et rondasse, avec plein de "bons points" comme disait ma "marraine". Mais la visibilité est question, comme je l'ai x fois écrit ici, de rapports sociaux et d'évolution des normes. Dans une époque où même des nanas cisses sont suspectées de transsité, il faut arrêter de rêver sur une bienveillance et un passing moyen général effectif - il y a une véritable "chasse" (généralment pacifique ici) aux transses. Moi je tiens (et ce, je souligne, aussi contre la plupart du milieu associatif qui fait l'impasse sur la question, surtout que les ftm qui n'ont pas ce genre de problème y tiennent de plus en plus la tribune) que l'invisibilité transse est globalement très moyenne, que son impression tient beaucoup à la politesse des cis' (qui n'est pas du tout un mal, je souligne), mais que la première vague d'intolérance la ferait éclater. Cela dit, je suis d'accord avec toi, c'est une projection - moi je suis très matérialiste et historienne, et je note que les périodes de crise et d'appauvrissement ont à peu près toujours été des périodes régression et de tension. Si on y coupe, tant mieux ; je suis une anti warrior et une anti martyre par principe, vivre est la priorité. Mais on n'échappe pas aux choses simplement en n'y croyant pas.

Et franchement, je vais te dire, quand je séjourne en ville, je croise de plus en plus de nanas transses, y compris de qui ont tout l'air à leur contenance de se considérer "achevées". Déjà ça montre bien que notre nombre augmente rapidement et partout - ce n'était pas du tout le cas en 00. Mais aussi, hé bien je les trouve fort perceptibles. Pas éclatantes, mais très perceptibles. Même sans faire un mètre quatre vingt dix, ou être anguleuses à mort. Enfin, pareil, un corps trop travaillé est très visible, attire la curiosité. Bref, bien des collègues très rabotées, très liopfillées, ce que j'appelle à la Laverne Cox, sont visibles précisément parce que les tropes féminins sont trop appuyés par rapport à la moyenne. Il y a plein de manière à la chose quoi.

Pour la comités de quartier, oui, le mot est fort mais quelque part, l'atmo et les idées étaient telles que je pense que ces gentes participeraient, le cas venant à échoir, au moins passivement, à un meurtre de masse de quelque minorité. Bref on peut pas dire que c'était pluraliste quoi...

Après, les choses te donneront peut-être raison sur ces points. C'est comme je te dis ce que moi même je pensais il y a un bon nombre d'années. Mais tu vois, par exemple, je ne pensais pas non plus vraiment qu'on serait autant à présent et que notre population continuerait à augmenter si vite.
Cela dit, je ne vois pas non plus de contradiction de fond, et même l'inverse, à un grand nombre et à une assimilation. Mais je pense que dans ce cas là il y aura sans doute des changements sociaux de fond, pas préalables mais consécutifs.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 16:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 17:03
Messages: 1758
Localisation: Sud Livradois
Bon, allez, si on prenait l'engagement, moi la première, de ne plus envahir les post des autres avec des questions de fond dont on a déjà débattu trente fois ? On n'a qu'à lancer les nôtres, si on veut continuer d'en causer, pas difficile.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 19:35 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 20:59
Messages: 79
Localisation: Nièvre
Paas d'accord Tout dépend concernant la campagne, Natascha. Il y a une différence entre y passer quelques jours et y vivre en permanence. Certaines personnes y sont ouvertes d'esprit, mais malheureusement pas toutes. La moindre différence peut y être mal perçue. Enfin, il faut encore distinguer la campagne dite ''profonde'' (petits villages) et les ''petites villes'' (grandes villes du département).


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 19:38 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 20:59
Messages: 79
Localisation: Nièvre
La ville a disons au niveau mentale environ 20 ans de retard sur les grandes villes style Paris, où les trans (je déteste ce mot péjoratif) passent plus facilement inaperçu(es), même si cela s'améliore. :cry:


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 19:41 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 20:59
Messages: 79
Localisation: Nièvre
Je vis dans une petite bourgade où cela n'est pas toujours simple (beaucoup en plus de personnes âgées pas toujours ouvertes d'esprit.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 19:43 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 20:59
Messages: 79
Localisation: Nièvre
Vivement que la France passe dans le troisième millénaire côté mentalité, car parfois ça urge...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2017 22:11 
Hors ligne

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 899
Localisation: lyon 69006
alice58 a écrit:
Paas d'accord Tout dépend concernant la campagne, Natascha. Il y a une différence entre y passer quelques jours et y vivre en permanence. Certaines personnes y sont ouvertes d'esprit, mais malheureusement pas toutes. La moindre différence peut y être mal perçue. Enfin, il faut encore distinguer la campagne dite ''profonde'' (petits villages) et les ''petites villes'' (grandes villes du département).

Exactement. Et oui je confesse que j y suis depuis quelques années transition terminé donc cela passe assez bien jamais eu de remarque quand je vais chercher mon fromage ou mon lait a la coop . Au pire et c est souvent on me prend pour une allemande ou une hollandaise dans le village car j ai renseigner des touristes perdu une fois et cela a fait le tour . La femme du fils machin est étrangère. comme dans tout les petits coin arriéré c est pour eux ce qui correspond a taille et a mon accent. Mais oui je comprend la difficulté et la solitude en campagne loin de tout sans voiture .


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Juil 2017 14:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Juin 2016 15:08
Messages: 9
Il y a quelques années encore, j'étais à bord du petit bus gratuit qui fait le tour de ma ville.
Un jeune homme blanc parmi une majorité d'hommes blancs.

Tous les regards étaient braqués sur une personne sans domicile fixe qui, en plus, était transgenre MtF.
Un silence de mort dans un premier temps.
Après les regards vint l'agression verbale de la part d'un de ces piliers de comptoir bien réactionnaire qui a un avis sur tout et croit bon de le partager.

"Le revoilà, l'autre. Faut mettre ça dehors ! Il tapine sûrement pour se payer des nichons. Je sais, on me la dit. Allez qui met cette chose dehors avec moi ?".

Personne ne broncha, pas même le conducteur.

Outré, je me levai alors pour intervenir, mais le bus s'arrêta et la victime s'enfuit.

...

Hier, j'étais face à mon miroir. Ma nouvelle perruque et mon maquillage me donnait enfin un visage rayonnant. J'étais moi, tellement moi, que j'ai failli sorti en fille de la tête au pied pour aller chercher mon pain. Pour la première fois.

J'étais insouciante.

Mais au moment de tourner la poignée de porte, j'ai repensé à cette histoire. Un frisson m'a parcourt le corps et je n'ai pas osé.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Juil 2017 16:04 
Hors ligne

Inscription: 15 Mai 2017 20:59
Messages: 79
Localisation: Nièvre
C'était il y a combien de temps?


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2017 11:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juil 2014 12:25
Messages: 115
Localisation: Tours / 37 - Région Centre
Salut ChloEverteen.

Je comprends ton ressenti. C'est super flippant.
Lorsque je suis allée voir ma psy pour la première fois habillée et maquillée je devais quitter mon domicile au bord d'une route hyper passante dans un petit village.
En plus j'y bossais, y étais hyper connue et j'avais pour m'aider, une voiture pourrie hyper reconnaissable ! :roll: :mrgreen:
La totale !

Je suis arrivée à destination, j'avais les jambes qui flageolaient et le coeur tellement rapide qu'il aurait fait buguer un radar pour excès de vitesse ! :lol:

Ce que tu peux faire si tu as de la famille ou des amis dans une autre ville, c'est aller chez eux, pourquoi pas en garçon, te changer sur place et profiter de la vie dans un lieu où personne ne te connait.

La première sortie est la plus flippante, mais aussi je pense la plus mémorable. Celle où on se dit, j'ai osé.

Quand tu prends enfin les hormones, que tu assumes ta vie au quotidien, que les gens t'appellent "madame" sans se poser de question... qu'est ce c'est bon !

Bon courage à toi.

_________________
"Le hasard, c'est le Bon Dieu qui se promène incognito." Albert EINSTEIN.
"Il existe deux choses infinies : l'Univers et la Bêtise Humaine. Encore que... pour l'Univers, j'ai un doute." Albert EINSTEIN
"On ne nait pas Femme ; on le devient." Simone de Beauvoir. Elle aurait pu ajouter "C'est quand même plus facile quand on a les bases."


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2017 15:12 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Juin 2016 15:08
Messages: 9
Ça a dû être une expérience incroyable, tu as beaucoup de courage d'y être arrivée dans de telles conditions.

Oui, je m'étais déjà dit que ce serait l'idéal de faire une sortie dans un endroit où l'on ne connaît personne, du moins pour évacuer la peur d'être reconnue.

Pour la peur d'être agressée et insultée, hélas, je pense que la transphobie est partout présente et plus admise encore que d'autres formes d'oppression.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2017 17:29 
Hors ligne
Administratrice
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2003 14:09
Messages: 5125
Localisation: Au pays des tielles et du mistral gagnant
On a tout(e)s*vecu des moments pénibles ou flippants.
Si je n'ai plus vécu ca depuis 2001 pour moi, j'ai quelquefois été là quand une copines se faisait tapisser dans la rue ou dans un magasin.
Bien sur, comme dit plus haut que certaines réactions sont meilleures que d'autres. Mais comme il n'y a pas un seul profil d'agresseur, il n'y a pas une réponse standard idéale qui marchera dans toutes les situations.

Quelquefois l'attitude de non réaction et de baisser les yeux marchera avec certains connards
Quelquefois cette même attitude donnera a d'autres connards l'incitation a monter une étape de plus dans l'agression ou l'insulte ( les lâches adorent s'en prendre a ceux qu'ils étiquettent de faibles)


Quelquefois aussi certaines manquent un peu de jugeote en allant se balader déguisées en allume cigare caricaturale à des heures et dans des lieues ou aucune nana un tant soi peu prudente se risquerait autrement qu'en jean et col roulé :)

__________________________________________________

Je crois que l’idéal c'est la transparence. C'est a dire avoir complétement intégré son nouveau sexe et son langage non verbal au point qu'aucun seraphin ne puisse vous voir d'un sexe différent de celui de sa sœur.
A la différences des noirs ou de certains maghrébins nous sommes en théorie une minorité non visible, un peu comme les juifs :) donc si on ne sait pas que vous êtes trans, le problème disparait. Vous continuerez a subir les comportement machistes et insultes sexistes mais on ne vous insultera pas a cause de votre transsexualité.

Ca n’empêche pas d’être fière de ce que vous êtes mais au moins vous avez le choix de l'endroit ou vous assumez ou pas

A quoi bon se balader avec un écriteau " trans in board" quand vous allez acheter une pizza ?





*C'est pas évident non plus pour les FTM

_________________
«Ce qu'il y a de plus profond dans l'homme c'est la peau.» [ Paul Valéry ]
Courage is contagious [ WikiLeaks ]


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Juil 2017 23:57 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5578
Localisation: pres de Jyon Grrrr
plûme de roche a écrit:
Bonjour à toutes, ma question s'adresse plus particulièrement aux MTF.

Est-ce que ça vous est arrivé de subir des insultes dans la rue ou ce genre de maltraitances : si oui qu'est-ce que ça vous a fait ressentir, comment vous l'avez vécu ? Comment vous avez géré les émotions etc ?

Aussi selon vous quelle est la meilleure manière de réagir dans ce genre de cas... Et biensûr en restant le plus possible dans un mode d'expression / rôle social féminin pour ne pas augmenter le risque d'être considérée comme du mauvais genre et donc encore plus mal vue ?

Merci d'avance si vous pouvez me répondre.



bonjour,
cela peut t'amener à repenser ton apparence , c'est à dire la manière dont tu t'habilles par rapport à ton physique, ce qui n'est pas indépendant (de nos jours en tout cas) des endroits où tu te rends.
personnellement, j'ai mis un certain temps à comprendre que 1°) le look plaisant que j'avais dans mon mirroir chez moi ne restituait pas l'image dans la rue, 2°) on ne s'habille pas de même selon le lieu ou l'on se rend et 3°) il faut aussi veiller aux excès tentant (maquillage etc) dans un quotidien où la simplicité tend à l'emporter.
On voit parfois des nanas et "bonnes femmes" cis accoutrées de manière scandaleuses, mais elles seront taxées de pouf en premier, là où des trans prendront le trav direct.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 24 Juil 2017 03:01 
Hors ligne

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 185
La (et les) première fois où je suis sortie en total look... c'est un grand moment, un peu de gêne entremêlée d'euphorie *_*
ça marque et je m'en souviendrai très longtemps je pense que vous aussi :)
Je suis prête à tout assumer jusqu'au bout, affronter toutes les difficultés du parcours.
En même temps ma vie sociale était proche de zéro donc au niveau des implications je reconnais que c'est sûrement plus dur pour vous... j'ai l'impression de construire ma vie

Avec le temps le but c'est que le total look n'existe plus, que ce soit juste un truc nébuleux car plus on avance dans la transition plus les limites se rapprochent.
Le pur-total-look-extrême on en a moins besoin car on a plus de matûrité donc moins de manque à combler et puis notre goût en style change on veut essayer de nouvelles choses... À l'autre bout notre look de tous les jours se féminise tellement progressivement qu'ils finissent par se confondre et il n'y a plus de total look. c'est là qu'on souffre plus trop de dysphorie et qu'on a trouvé son équilibre car l'expression de genre, le rôle social ont évolué en même temps

Je contrôle pas tout ça, ça se fait à l'instinct. En fin de semaine je suis sortie en mini-short en journée là où il y a tout le monde j'ai senti que je pouvais le faire et ça s'est bien passé. en comparaison l'an dernier je testais juste en soirée et j'avais du mal
En quelques années j'ai dû passer par plusieurs tranches de grands renouvellements de presque toute ma garde-robe... d'ailleurs je sais pas si j'ai maigri ou si c'est eux qui changent leurs tailles mais je me mets même à trouver des jeggings en 14 ans qui me sont trop larges :S

OK pour être transparente. C'est pas toujours possible à 100 % loin de là mais on fait son maximum ; à moins de passer sa vie à être en ligne de mire, dénoncer, revendiquer etc je pense que la majorité d'entre nous aspirent à la tranquilité.
Vous m'avez pas répondu pour le ressenti et pour la réaction en gros il ressort que je doive rien faire. Vous avez sans doute raison... Face à la bêtise que faire pour ne rien empirer ? "Parle à un âne !" disait quelqu'un qui n'est plus de ce monde... et encore on pourrait même dire "frappe un âne" ça améliorerait rien pour autant et on peut pas frapper des ânes à longueur de journée
Et puis la réaction la plus féminine possible c'est la discrétion. oui dèsfois les cis s'énervent, gueulent, parlent mal mais ce sera encore plus socialement mal accepté pour des non-cis
Je suis du genre à bien ouvrir ma bouche (Et pas pour autre chose que parler... pour dire exactement les trucs qui vont pas quitte à faire des remous) mais "dehors" dans l'inconnu je me retiens souvent et ça dépend vraiment sur qui je tombe, c'est au feeling.

De toute manière j'ai pas de souci à me faire car même si je reste visible ça va de mieux en mieux avec tout le monde et toutes les situations. (puis l'appui de chaque étape de la transition apporte>apportera beaucoup)
rayonner dans sa tenue et dans son rôle social / expression c'est la clef :)

C'était mon quart d'heure racontage de vie ! merci pour vos témoignages en tout cas ^_^


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 25 Juil 2017 22:42 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5578
Localisation: pres de Jyon Grrrr
bonjour Plume,
une inquiétude qui ne me quitte jamais c'est d'être prise à parti par des personnes qui parviennent à détecter où j'habite pour m'y harceler.
Etre suivie, ou bien être identifiée comme ... spéciale, par des gens de ma proximité, pour moi c'est la trouille absolue.
A côté de cela des invectives de rue cela ne compte pas c'est plus facile d'y échapper.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 25 Juil 2017 22:55 
Hors ligne

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 185
J'avoue moi aussi je connais ça et depuis bien avant ma transition d'ailleurs.
je fais toujours gaffe autour de moi quand je rentre et en cas de doute je fais des boucles en ville pour vérifier si on me suit
Et suivant qui traîne en bas de l'immeuble au lieu de rentrer je passe juste et je reviens plus tard...
en tout cas belle avancée : tout le monde de l'immeuble (j'y suis depuis très peu de temps) m'appelle madame ou mademoiselle même la factrice :$


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 26 Juil 2017 22:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Nov 2015 20:18
Messages: 31
il faut un certain temps avant de se rendre compte si l'on est invisible ou pas, ou moyennement... pour ma part j'ai mis beaucoup de temps à me rendre compte que "ça passait" alors que j'avais des doutes.... quand un vigile que vous dépassez d'une tête et qui fouille vos affaires vous dit finalement "au revoir Madame", c'est le genre de satisfaction que l'on apprécie particulièrement lorsque l'on est pas en confiance... au bout d'un certain temps, on a plus vraiment besoin de "témoignages" de la part d'autrui pour se rassurer, il reste que la peur d'être démasquée est toujours là, notamment lorsque vous croisez des types qui seraient prêts à vous agresser pour le moindre détail...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 02 Aoû 2017 21:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2017 09:18
Messages: 418
Je tenais à vous faire part d'une réflexion que j'ai eu.

Concernant les Trans ayant dépassé les 30 ans :

- A 40 ans, il est encore possible de s'habiller comme à 20 - 25 et donner le change

- A 60 ans, il est encore possible de s'habiller comme à 40 ans et donner le change.

Le delta est de plus ou moins 20 ans, pour celles qui veulent passer pour plus jeunes qu'elles ne le sont, et ca marche, garanti !

Si vous associez cela à un sport relativement journalier, une peau relativement bronzée, même avec de l'auto bronzant, ainsi qu'une médication et des vitamines, il est possible de conserver un aspect plus jeune que son age.

Bien sur, il ne faut pas porter de robes à fleurs, comme dans les années 50, ni de talons carrés, seules les travesties ont droit à ce traitement de faveur... lol.

Voilà mes conseils, au revoir.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 03 Aoû 2017 00:05 
Hors ligne

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 899
Localisation: lyon 69006
c est d une condescendance terrible .


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 03 Aoû 2017 09:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juil 2014 12:25
Messages: 115
Localisation: Tours / 37 - Région Centre
En ce qui me concerne, l'immeuble est dans un quartier calme avec portail électrique et visiophone extérieur.

Sur ma boite à lettres je n'ai mis que mon nom de famille. Je reçois du courrier administratif à mon prénom de garçon et j'en reçois de plus en plus à mon prénom féminin.
Mais vivant seule, je ne voulais pas que les voisins se posent de questions sur le fait qu'il y ait 2 prénoms mais qu'une seule personne.
Et comme le facteur bosse avec mon frère... :mrgreen:

Quand tu dis Plûme de Roche "j'ai l'impression de construire ma vie" ; moa j'ai dû reconstruire ma vie.
J'ai dû quitter mes filles, ma femme, ma maison, mon boulot et tout reprendre de zéro dans une ville que je connais peu et où, à part mon frère, je ne connaissais personne.

Comme toi, je m'habille selon mes envies, sans extravagance et ça se passe bien.
Ma seule difficulté encore est de m'acheter de la lingerie. Heureusement pour moa, j'ai une armoire bien fournie qui m'évite de me poser la question pour le moment. :mrgreen:

"Vous m'avez pas répondu pour le ressenti et pour la réaction en gros il ressort que je doive rien faire"

Moa je t'avais dit que je ne répondais pas. Même si ça fait mal sur le moment.
Si dans la rue on me "découvre" et que j'ai des mots agressifs, ils sont en général sous cape, ces braves connards qui nous insultent aiment le faire dans la moquerie, mais je ne réagis plus.

Cependant, j'ai un contre exemple...
La semaine dernière, je participe à un sondage pour un parfum. Je réponds aux questions du mec, pas de problème et en le quittant, sur le pallier, il prends l'ascenseur et moa les escaliers, cet amoureux me dit "au revoir monsieur !? :shock: :cry:
Je l'ai fusillé du regard et il s'est confondu en excuses, mais le soir quand sa responsable m'a appelée pour répondre aux questions d'après test, je lui ai expliqué ce qui c'était passé et que ce n'était pas tolérable de se faire insulter de la sorte.

Ca m'était arrivé dans un TGV en février 2016. Certes je n'avais pas encore commencé le traitement, mon maquillage et ma voix étaient perfectibles mais ça m'avait fait mal.
J'avais envoyé un mail au service commercial qui s'était confondu en excuses.
J'avais expliqué que "d'autres personnes transgenres pouvaient leurs trains et que certaines pouvaient être affectées de façons beaucoup plus violente. Il serait donc souhaitable que votre personnel nous appelle par notre genre revendiqué et non par celui qu'il pense avoir deviné."
J'ai conservé le mail et la réponse en trophée dans ma messagerie ! :mrgreen:

_________________
"Le hasard, c'est le Bon Dieu qui se promène incognito." Albert EINSTEIN.
"Il existe deux choses infinies : l'Univers et la Bêtise Humaine. Encore que... pour l'Univers, j'ai un doute." Albert EINSTEIN
"On ne nait pas Femme ; on le devient." Simone de Beauvoir. Elle aurait pu ajouter "C'est quand même plus facile quand on a les bases."


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 03 Aoû 2017 09:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juil 2014 12:25
Messages: 115
Localisation: Tours / 37 - Région Centre
J'ai deux anecdotes de conneries humaines qui me reviennent...

Quand j'ai emménagé, j'avais mis un pantacourt parce que c'était la première fois que mon père me voyait en femme et que j'ai voulu le ménager...
Comme mes cheveux n'étaient pas assez longs, j'avais une perruque.

Mais je ne me suis vraiment installée qu'une semaine après avoir emménagé. Cette fois j'étais en jupe. Mais toujours ma perruque et mon ombre de barbe puisque l'épilation laser n'a débuté qu'en décembre...
J'avais des choses à décharger de ma voiture et au 2ème au dessus de l'entrée il y avait une fenêtre ouverte d'où sortaient des rires de jeunes femmes (4 ou 5). Tout l'après midi n'a été que rires.
Je me dis puisqu'il y a du monde, je vais aller me présenter.... Paas d'accord mauvaise idée...
Je toque, une jeune femme m'ouvre, je lui dis que je viens d'emménager, que je suis sur son pallier... Elle me dit "d'accord" et referme la porte !? :shock:
Et j'entends derrière la porte "Non ! C'est vrai ?" Puis des éclats de rires !
Bon au moins je n'aurais pas gâché leur journée ! :roll:

Têtue, je m'attaque le soir à mes voisins d'en face...
"Bonjour je viens d'emménager, Je suis juste en face... je..."
La porte était juste entrouverte "Oui je sais, j'ai vu." Elle ferme la porte ! :shock:
Sympa l'accueil !

J'ai eu l'occasion de recroiser mes voisins d'en face, et comme j'ai pas mal changée... :mrgreen: Néanmoins, ils se dépêchent de rentrer chez eux...
Je pense pour le cas où j'irais les agresser ou que je sois contagieuse... :twisted:

Mais je n'ai pas revue le groupe de copines, je me demande si je devrais pas aller sonner de nouveau à leur porte ??? :mrgreen:

_________________
"Le hasard, c'est le Bon Dieu qui se promène incognito." Albert EINSTEIN.
"Il existe deux choses infinies : l'Univers et la Bêtise Humaine. Encore que... pour l'Univers, j'ai un doute." Albert EINSTEIN
"On ne nait pas Femme ; on le devient." Simone de Beauvoir. Elle aurait pu ajouter "C'est quand même plus facile quand on a les bases."


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 03 Aoû 2017 14:44 
Hors ligne

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 899
Localisation: lyon 69006
Les rapport de voisinage sont souvent complexe. De mon côté j ai déménager post divorce en pleine transition avec ma fille de 10 ans a l époque dans un quartier ou je pouvais payer le loyer . Ce fus l enfer . Entre les nom d oiseaux crier dans la cage d escalier. Les indélicat qui pose leurs poubelle sur mon tapis de porte et j en passe . Les coup dans la porte en pleine nuit accompagné de mots doux. C était compliqué pour moi comme pour ma fille les dossier pour un autre logement se compte en années. Du coup devoir s accrocher.ne pas sortir ni rentrer après 18 h Villeurbanne étant une zone de non droit et surtout un repère d intolérant ou la police vous dira j ai plus grave a gérer . Du coup après des années de boulot et un état civil de multiples op . Nous avons réussi a changer de quartier pour un coin calme sans problème. Le voisinage peut être cause de gros soucis dans une transition.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 03 Aoû 2017 14:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2017 09:18
Messages: 418
L'égalitarisme et le communisme n'ont pas cours en matière d'apparence physique.
Seul l'impétuosité de la nature règne à ce niveau.
Ca fait parfois mal à certains de revenir à la réalité , et mets les haters face à leurs contradictions.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 03 Aoû 2017 22:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5578
Localisation: pres de Jyon Grrrr
Adeline a écrit:
J'ai deux anecdotes de conneries humaines qui me reviennent...

Quand j'ai emménagé, j'avais mis un pantacourt parce que c'était la première fois que mon père me voyait en femme et que j'ai voulu le ménager...
Comme mes cheveux n'étaient pas assez longs, j'avais une perruque.

Mais je ne me suis vraiment installée qu'une semaine après avoir emménagé. Cette fois j'étais en jupe. Mais toujours ma perruque et mon ombre de barbe puisque l'épilation laser n'a débuté qu'en décembre...
J'avais des choses à décharger de ma voiture et au 2ème au dessus de l'entrée il y avait une fenêtre ouverte d'où sortaient des rires de jeunes femmes (4 ou 5). Tout l'après midi n'a été que rires.
Je me dis puisqu'il y a du monde, je vais aller me présenter.... Paas d'accord mauvaise idée...
Je toque, une jeune femme m'ouvre, je lui dis que je viens d'emménager, que je suis sur son pallier... Elle me dit "d'accord" et referme la porte !? :shock:
Et j'entends derrière la porte "Non ! C'est vrai ?" Puis des éclats de rires !
Bon au moins je n'aurais pas gâché leur journée ! :roll:

Têtue, je m'attaque le soir à mes voisins d'en face...
"Bonjour je viens d'emménager, Je suis juste en face... je..."
La porte était juste entrouverte "Oui je sais, j'ai vu." Elle ferme la porte ! :shock:
Sympa l'accueil !

J'ai eu l'occasion de recroiser mes voisins d'en face, et comme j'ai pas mal changée... :mrgreen: Néanmoins, ils se dépêchent de rentrer chez eux...
Je pense pour le cas où j'irais les agresser ou que je sois contagieuse... :twisted:

Mais je n'ai pas revue le groupe de copines, je me demande si je devrais pas aller sonner de nouveau à leur porte ??? :mrgreen:



bonsoir Adeline,
quand je lis ça c'est vraiment de la précipitation bête, la meilleure manière de se cramer là où l'on va habiter.
Tu aurais pu faire moins de provocation.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 03 Aoû 2017 22:48 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5578
Localisation: pres de Jyon Grrrr
nathasha69 a écrit:
Les rapport de voisinage sont souvent complexe. De mon côté j ai déménager post divorce en pleine transition avec ma fille de 10 ans a l époque dans un quartier ou je pouvais payer le loyer . Ce fus l enfer . Entre les nom d oiseaux crier dans la cage d escalier. Les indélicat qui pose leurs poubelle sur mon tapis de porte et j en passe . Les coup dans la porte en pleine nuit accompagné de mots doux. C était compliqué pour moi comme pour ma fille les dossier pour un autre logement se compte en années. Du coup devoir s accrocher.ne pas sortir ni rentrer après 18 h Villeurbanne étant une zone de non droit et surtout un repère d intolérant ou la police vous dira j ai plus grave a gérer . Du coup après des années de boulot et un état civil de multiples op . Nous avons réussi a changer de quartier pour un coin calme sans problème. Le voisinage peut être cause de gros soucis dans une transition.



Nathasha plus je te lis plus je suis impressionnée de ce que tu as subi, ainsi que ta fille j'espere qu'elle va bien (doit pas etre facile).
Je me demandais en te lisant comment on pouvait à la fois mener une vie professionnelle "normale" (enfin j'en sais pas tant, je veux dire pas rentière) et passer autant de temps en chirurgies diverses demandant des arrets, des pauses pour se cacher des autres (enfin un peu), tout en restant dans le taf, cela me paraissait déjà un exploit, je me disais super boulot elle doit avoir pour toutes ces dépenses chères et cette liberté, et à cela s'ajoutent les difficultés du quotidien, habiter parmi des kons, se mettre en danger aussi par ses voisins, là je me dis les ressouces manquent quand même un peu de ce côté important, et sa fille dans tout cela, trinquebalée, mais quel parcours !!! Impressionnant est le meilleur mot qui me vienne.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 62 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com