Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 21 Sep 2018 16:17

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
Message non luPosté: 08 Juil 2018 22:28 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
Meav a écrit:
Sonya_75018 a écrit:
Il Y a logique pour les doses cars moi au début de ma transition on m'a donné dans mon pays 4mg œstradiol . Quand je suis venue en France on m'a met sous 2mg, et puis on m'a dit que je suis opérée et je n'est pas besoin des doses de ce type. Moi aussi je penses que 2mg c'est pour des mamies mais dr.Hacher penses que 2 c'est tranquille :mrgreen:


Bonjour,

La puberté féminine s'effectue avec les taux d'hormones de la ... puberté !
C'est à cette période que les "formes" féminines se développent.
Que peut-on espérer comme développement ou formation à des taux de THS ménopause ?
Tenir compte de la masse corporelle, les doses ne sont pas les mêmes entre 60 kg et 90 kg. Il faudrait prendre en compte la masse graisseuse.

Même un âne devrait comprendre cela.

C'est le taux effectif obtenu qui compte.
2 ou 4 mg, mais sous quelle forme ?

Je suis d'accord. Par contre même les fille bio n'ont pas le même taux d’hormones. Et puis si on regarde la schéma des hormones féminines on peut voir que les premiers 14 jour c’est vraiment active l’estrogène.
Image


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 08 Juil 2018 22:39 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
jamgie a écrit:
c'est quoi pour vous la difference entre oestrogènes valerate et oestrogène hémihydrate ?
en voie orale, est-ce équivalent (non bien sur, mais quelles differences?), et surtout quel est selon vous le plus dangereux en termes de risques AVC et autres (avant meme de l'efficacité de bonnet et globale)?
"pour vous" ou "selon vous" veut dire de ce que vous en avez retenu (apres avoir (forcément :mrgreen: ) lu la notice)
merci!
quand j'étais à oestrodose tranquille, je faisais entre 4 et 10 pressions réparties en journée, allègrement pommadées.
Quand il a fallu s'en priver et passer voie orale, je ne dépasse pas 2mg (et accompagnés d'aspirine) et le complément éventuel vient de patchs et/ou de gel, selon approvisionnement.
(Les patchs soit c'est pas bien le jour, soit c'est pas bien la nuit :? )

Avant j'ai prenais le gel mais mon corps ne l'absorbe pas trop bien et puis ça prend du temps pour sécher.Je prends les estrogènes le matin et il faut attendre avant de m'habiller. Avec le gel j'ai prenais 3 doses mais je me sens très bien avec les pilules. Le gel m'a fait petites varicelles sur les jambes. Je suis passé au Provames 2mg depuis 5 mois.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 10 Juil 2018 14:55 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
Rania, tu peux mettre stp les liens vers ces sites américaines pour les lire? Je vois que t'as des infos intéressants. Merci


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 10 Juil 2018 20:43 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
J'ai trouvé ça aujourd'hui et je vais le mettre si s’intéresse quelqu’un.
Hormone regimes for transgender women (male to women, MTF)

1. Anti-androgen

Spironolactone 100 – 200 mg/day (up to 400 mg)
Cyproterone acetatea 50–100mg/day
GnRH agonists 3.75 mg subcutaneous monthly

2. Oral estrogen

Oral conjugated estrogens 2.5–7.5mg/day
Oral 17-beta estradiol 2–6mg/day

3. Parenteral estrogen

Estradiol valerate 5–20mg i.m./2 weeks or cypionate 2–10mg i.m./week

4. Transdermal estrogen

Estradiol patch 0.1–0.4mg/2X week
https://www.bumc.bu.edu/endo/clinics/tr ... uidelines/


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 10 Juil 2018 20:57 

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 97
Bonsoir,

Des doses classiques.
Il faut atteindre des taux d'estradiol comparable à la phase lutéale.
En France, c'est trop souvent un taux ménopause :oops:

Spironolactone : usité aux USA faute de cyprotérone, mais à éviter vu les risques cardiovasculaires.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 10 Juil 2018 21:53 

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1356
Localisation: lyon 69006
pour la valera et la cipionate c est de l intra musculaire (im) et en ohase de devlopement l endo fera des palier sur plusieurs mois , 20 par semaine puis 30 et 40 et une phase de stabilisation assez longue , car les doses indiqué sont pour des femmes en deficiences d ormones avant procreation ou en pré menaupose pas pour les trans


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 10 Juil 2018 21:58 

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1356
Localisation: lyon 69006
je rectifie desolée 50 a 200 mg toutes les 2 semaines et de 2 a 100 mg pour la cipio qui est plus forte pour 1 semaine ! ce qui corespond a mon dosage 40 mg par semaine en stabilisation , d ou mon erreur d interpretation si faible en injectable dans mon esprit c etait pas pour trans mais pour cis , juste soucis de coquille dans le post d origine


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 10 Juil 2018 23:48 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
Coucou les fille je vais vous poster article marrant pour faire votre journée.

Les hormones féminines, toute une histoire ! Œstrogène, progestérone ou encore testostérone mènent la vie dure aux femmes tout au long de leur cycle menstruel. Baisse de libido, sautes d’humeur, idées noires, sensibilité accrue, grande émotivité… les variations hormonales affectent le corps et l’esprit, que ce soit pendant les règles mais aussi à d’autres moments clés du cycle, comme à l’ovulation.
Semaine 1 du cylce

Votre période de règles commence. Les taux d’œstrogène et de testostérone commencent à grimper sérieusement.

Méfiez-vous du mal de tête

Certaines filles peuvent souffrir de maux de tête au cours des premiers jours de saignements. Ces douleurs sont dues à l’ascension de taux d’œstrogène. Mais rassurez-vous, ces maux sont censés diminuer avec la montée d’hormones lors de la deuxième semaine.

Vous êtes la reine de la zenittude

Hormis ces satanées crampes déprimantes au ventre appelées règles douloureuses, c’est sans doute la période du mois la plus calme du côté des hormones, ce qui rend votre humeur plus tranquille.

Votre smile est au top !

Quelques heures avant l’arrivée de vos règles, votre niveau d’œstrogène augmente, emportant avec lui une bonne dose de sérotonine, hormone de la bonne humeur qui rend le cerveau happy. Résultat : vous êtes plus sociable et plus gaie : Yes !

C’est le moment idéal pour une palpation des seins

Autour du 7e jour, quand la sensibilité des seins diminue et que la poitrine dégonfle petit à petit, c’est le moment idéal pour faire un examen gynécologique afin de vérifier de potentielles anomalies mammaires de type kyste.

Vous avez une plus forte tendance à l’empathie

Les études mettent en avant l’hypothèse selon laquelle la progestérone produite au cours des premiers jours de votre cycle inhiberait votre capacité à mesurer les émotions du visage. Ainsi, autour du 5e et 6e jour de votre cycle menstruel, quand la progestérone est à son niveau le plus bas, vous semblez plus à l’aise à tisser des liens aux autres.
Semaine 2 du cycle

L’œstrogène et la testostérone augmentent jusqu’à atteindre un pic.

Votre seuil d’acceptation de la douleur est plus élevé que la normale

Votre corps est beaucoup moins sensible que d’habitude. C’est le moment de prendre rendez-vous chez l’esthéticienne pour une épilation.

C’est le moment idéal pour vous libérer

Autour des 10-14e jours, votre niveau de testostérone vous donne un coup de fouet sur le plan mental et physique. Vous vous sentez plus légère dans tous les sens du terme. Vous êtes aussi moins sentimentale et fleur bleue qu’à l’accoutumée. Le moment pour le quitter si votre histoire d’amour est dans une impasse.

Votre sens de l’odorat s’affine

Gloire à vous si vous êtes boulangère. Malchanceuse si vous êtes coincée dans un bus bondé de gens… et de transpiration ! Ah, la magie des hormones !

Vous aurez peut-être plus envie de faire du shopping

Croyez-le ou non, la phase de pré-ovulation à la fin de la 2e semaine pourrait vous donner envie d’acheter un vêtement ou un produit de beauté, afin de vous aider à paraitre pimpante, à mieux vous aimer, et pourquoi pas pour séduire.

Le sexe est dément !

Votre libido culmine vers la moitié de la deuxième semaine grâce à l’envolée des hormones qui modifie votre rythme sexuel. La nature vous encourage à passer des nuits torrides, juste à temps pour l’ovulation, qui a lieu au 14e jour. Le sexe est encore meilleur à cette période car il est encore plus facile d’atteindre l’orgasme.
Semaine 3 du cycle

L’ovulation a lieu, plongeant le taux d’œstrogène et de testostérone au plus bas durant quelques jours pendant que la progestérone grimpe.

Vous avez plus de pertes vaginales

Votre culotte peut se teinter de quelques petites taches blanches lorsque vous ovulez, autour du 14e jour de votre cycle, ce jusqu’à 30 fois plus que d’habitude.

Vous êtes plus irritable

Comme votre taux d’œstrogène en prend un coup, il se peut que vous vous sentiez irritable et d’humeur chafouin. Mais cela dure seulement quelques jours (pas possible d’utiliser cet argument tout le mois mesdames !). Le niveau repart au milieu de la 3e semaine, et l’humeur avec.

Vous vous sentez au ralenti

Avec des niveaux d’œstrogène et de testostérone inférieurs à la moyenne de votre cycle, et à l’inverse une progestérone en hausse (hormone connue pour d’étonnants effets anesthésiants et calmants), vous vous sentez archi lente. Journée pyjama, ça tente quelqu’un ?

Le sexe n’est pas au menu

Libido, désirs et envies sexuelles en prennent un coup. En cause : la hausse du taux de progestérone. Avec ça, vous aurez plus de mal à atteindre l’orgasme.

Votre menton pourrait être asymétrique

Curieux vous dites ? Quand vous êtes dans votre semaine d’ovulation, vous êtes susceptible de voir (étrangement) le bas de visage évoluer. En effet, il se pourrait que des taches apparaissent sur un côté de votre menton. Si vous voyez des disparités s’inviter sur la partie gauche de votre menton, c’est peut-être que votre ovulation vient de partir de l’ovaire gauche ! Ah, les mystères de la science…

Vous devenez une machine à brûler les graisses

Pendant cette période, vous dépensez jusqu’à 30% d’énergie en plus pendant les exercices de sport. La progestérone et l’œstrogène favorisent les actions brûle-graisse. Donc, même si vous n’êtes pas motivée à aller à la salle de gym cette semaine, n’oubliez pas que vous pourriez brûler votre café Starbucks ou votre cronut plus vite que vous ne le pensiez.
Semaine 4 du cycle

Dans cette phase prémenstruelle, les niveaux d’œstrogène, de testostérone et de progestérone chutent.

Oh, diable est le syndrome prémenstruel !

Etant donné que vos hormones plongent dans les abîmes, ce déséquilibre peut avoir un impact sur la sérotonine. Cela peut provoquer des symptômes typiques du SPM (syndrome prémenstruel). Dépression, anxiété, irritabilité et sautes d’humeur sont vos nouveaux compagnons de route de cette dure semaine.

Vous avez du mal à dormir

La diminution des œstrogènes peut donner lieu à une élévation de votre température corporelle. Or, comme on sait, le corps a besoin de voir sa température chuter pour bien récupérer la nuit. Vous risquez de peiner à obtenir vos 8h de sommeil.

Vous pourriez vous sentir un peu plus excitée

Votre libido remonte légèrement à l’approche de vos règles. Les experts pensent que suite à l’épaississement de la paroi de l’utérus en vue de la période de menstruation, cela pourrait stimuler davantage les terminaisons nerveuses. Voilà une explication pas des plus érotiques…

Votre routine intestinale ne tourne plus rond

La progestérone aurait des effets de constipation sur l’intestin. De ce fait, l’appauvrissement soudain de cette hormone affecterait votre transit juste avant vos règles. Celle-ci envoie des signaux à votre corps pour l’encourager à expulser la muqueuse utérine (ce qui provoque au passage des crampes douloureuses dans le bas-ventre). Ceci peut affecter votre digestion, provoquant un jonglage inconfortable entre constipation et diarrhée, le tout dans un capharnaüm gastro-intestinal royal !

Tout votre corps est douloureux

Vous lancer dans une séance d’épilation est périlleux cette semaine. En effet, vos récepteurs de la douleur font des heures supp en ce moment. Epilateur électrique, tu repasseras.

Vos envies irrésistibles de gourmandises montent en flèche

La chute des niveaux d’œstrogène provoque un manque dans votre cerveau. Voilà pourquoi vous êtes en quête de sucre dans votre placard sans raison apparente. Suivez doucement vos envies pour retrouver le sourire. Vous vous sentirez mieux.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 11 Juil 2018 18:53 

Inscription: 19 Avr 2018 20:48
Messages: 2
Bonsoir. Je ne me ferais pas avocate, du diable ou quoi ou qu'est-ce. Juste je fais mon retour d'expérience.
Le fait d'augmenter la dose, en effet , peux nous faire ressentir des changements impressionnants. Hors, comme lu, sur une des réponses, il est aussi important de savoir que ton corps, le miens , les autres. à ce moment précis subi le même chambardement que durant la phase de croissance adolescente. C'est comme avaler des piles d'uranium. Le corps devient une usine atomique. Je vulgarise. Il faut faire très attention, arrivé à un certain seuil, l'organisme peut avoir une réaction inverse. CAD: l'effet désiré décroît. Bien sûr il n'y a aucun soucis de régression . Seulement c'est comme pédaler sans chaîne! En effet , trop d'hormones tue le processus . Un antagonisme appeler couramment un paradoxe. Suis la prescriptions de ton endocrino. Si tu veux des effets pérennes. Cela fait un an dis tu? Moi cela fait 34 semaines. J'ai été mise ne garde et alertée par ma doctoresse. Ils ont m^me organisés un colloque sur mon cas en équipe médicale. Si ton fantôme persiste à te pourrir la vie ai recours à la chirurgie. C'est pris en charge par l'ALD. Les délais sont peut être longs mais tu peux consulter en privé. Tu te sentiras déjà mieux après l'op de féminisation. La pomme d’Adam quand à elle , est une op courante et ambulatoire sans cicatrices. les délais sont court. La srs si tu la veux en France compte 8 ans de délai. compte un billet de 50k€ en Thaïlande a la clinique Suporn. Voila. Sache que le chemin est long. Le temps l'est d'avantage pour nous! Je porte 5 montres au bras: une pour mon passé, l'autre pour mon temps de chrysalide, la 3 ème lors de ma renaissance. 4 ème pour le temps présent: toujours à l'heure et la 5 ème pour le temps avenir, celui du devenir. Une 6 ème que l'on déposera sur mon urne et regroupera tous les temps.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 11 Juil 2018 20:33 

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 97
@ Frede

Bonsoir,

Le corps doit activer ses récepteurs à l'estradiol.
Au début de l'utilisation de l'estradiol, de trop grandes quantités ne sont pas efficaces. Il faut commencer à dose modérée.
L'estradiol devient progressivement plus efficace.

Dans le cas de présence de testicules ( typiquement MtF ).
De faible concentration en estradiol antagonisent par retroaction négative la production de LH ( donc de testosterone ).
Un autre effet, le flare up, peut intervenir:
Une forte concentration d'estradiol, par retroaction positive, il y a stimulation de LH, ce qui induit la production de testosterone !!!
Cet effet indésirable se manifeste à un taux d'estradiol qui dépend des cas.

Cet effet doit être neutralisé par un anti androgène ( ex. cyproterone ) lorsque l'on (s')administre des doses notables d'estradiol.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 12 Juil 2018 11:25 

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1356
Localisation: lyon 69006
Ne pas négliger l'effet de saturation qui intervient quand la dose et trop forte sans palier, l'organisme se défend et bloque l'absorption, signes d'alertes : maux de têtes, diharé, saignement de nez intempestif, dans ce cas la dose est trop forte d'un coup il faut donc redescende a l antérieur en respectant une diète de la molécule sur 2 ou 3 jour et faire un palier montant sur plusieurs semaines pour que le corps s adapte ! Beaucoup se collent des doses de mammouth et cela ne change rien, c'est l'effet saturation, Rania expliquera mieux que moi l'effet de blocage biologique.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 13 Juil 2018 19:08 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5751
Localisation: pres de Jyon Grrrr
Sonya_75018 a écrit:
jamgie a écrit:
c'est quoi pour vous la difference entre oestrogènes valerate et oestrogène hémihydrate ?
en voie orale, est-ce équivalent (non bien sur, mais quelles differences?), et surtout quel est selon vous le plus dangereux en termes de risques AVC et autres (avant meme de l'efficacité de bonnet et globale)?
"pour vous" ou "selon vous" veut dire de ce que vous en avez retenu (apres avoir (forcément :mrgreen: ) lu la notice)
merci!
quand j'étais à oestrodose tranquille, je faisais entre 4 et 10 pressions réparties en journée, allègrement pommadées.
Quand il a fallu s'en priver et passer voie orale, je ne dépasse pas 2mg (et accompagnés d'aspirine) et le complément éventuel vient de patchs et/ou de gel, selon approvisionnement.
(Les patchs soit c'est pas bien le jour, soit c'est pas bien la nuit :? )


Avant j'ai prenais le gel mais mon corps ne l'absorbe pas trop bien et puis ça prend du temps pour sécher.Je prends les estrogènes le matin et il faut attendre avant de m'habiller. Avec le gel j'ai prenais 3 doses mais je me sens très bien avec les pilules. Le gel m'a fait petites varicelles sur les jambes. Je suis passé au Provames 2mg depuis 5 mois.


ah oui pour les jambes tu es sure que c'est le gel qui t'a fait çà ? tu le mettais sur les jambes?
Pour le provames (que je prends aussi depuis que le gel ne se trouve plus) quelqu'un ici a dit que c'était un "vieux traitement" sans pour autant dire ce qui était mieux. Connais-tu d'autres équivalents à provames? (proginova, etc?).
Si quelqu'un connait les autres trucs, merci de vois infos.
Pour la progesterone, je ne prends que la naturelle par voie orale (les équivalents génériques de utrogestan), je me demande si l'acetate de nomegestrol rempli le même rôle (c'est un progestatif que prend une amie en ths de ménopause), si quelqu'un peut dire un comparatif (dangerosité surtout), merci là aussi.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 02:16 

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 513
hmm les progestines (progestatifs synthétiques) sont pires pour la santé que la progestérone, moins efficaces, certains effets peuvent être forts, l'affinité avec les récepteurs de la progestérone n'est pas forcément la même, bref c'est pas à recommander

http://lorem-ipsum.org/html/det/endo/fr_detai ... rogestines[/color]

_________________
La drague c'est comme le cortisol : il en faut pour vivre mais on s'en habitue et quand y en a trop ça tourne mal.

t
ransitionner c'est s'abandonner à soi

https://ask.fm/
lEffrontee


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 02:19 

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 513
htt​p://lorem-ipsum.org/html/det/endo/fr_detail_endo_produits_courants.html#progestines

_________________
La drague c'est comme le cortisol : il en faut pour vivre mais on s'en habitue et quand y en a trop ça tourne mal.

t
ransitionner c'est s'abandonner à soi

https://ask.fm/
lEffrontee


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 02:20 

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 513
http://st​s67.org/html/det/endo/fr_detail_endo_produits_courants.html#progestines

_________________
La drague c'est comme le cortisol : il en faut pour vivre mais on s'en habitue et quand y en a trop ça tourne mal.

t
ransitionner c'est s'abandonner à soi

https://ask.fm/
lEffrontee


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 13:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2017 09:18
Messages: 573
Bonjour.
mes seins ont vraiment pris un coup de boost ces dernièrs temps. Alors ce qui est dingue cest que pour prendre des seins faut grossir .... jai donc grossi mais la jai perdu 6 kg et les seins restent. j'ai vraiment des seins bons de profil et cela avec oedtrogel. Par contre du mal a brûler les graisses et fatiguée parfois. A par ca je cofirme que les trans ont la capacité de rester plus belles plus longtemps que les femmes bio en raison de notre dynamisme lié aux hormones masculines originelles . En d'autre terme une femme de 40 ans a la peau qui tombe et n'est plus attrayantè par contre une trans a généralement une plus belle peau et peut rester attractive plus longtemps


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 13:07 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Jan 2017 09:18
Messages: 573
Pour parler crûment si vous avez 20 ans et êtes trans etes sportive et vous droguée pas vous pouvez espère vous faire baiser encôre pendant 35 ans . Les femmes elles a 40 ans cest fini


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 18:39 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5751
Localisation: pres de Jyon Grrrr
côté intellectuel qu'en est-il?
des fois on est franchement consterné

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 22:58 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
jamgie a écrit:
Sonya_75018 a écrit:
jamgie a écrit:
c'est quoi pour vous la difference entre oestrogènes valerate et oestrogène hémihydrate ?
en voie orale, est-ce équivalent (non bien sur, mais quelles differences?), et surtout quel est selon vous le plus dangereux en termes de risques AVC et autres (avant meme de l'efficacité de bonnet et globale)?
"pour vous" ou "selon vous" veut dire de ce que vous en avez retenu (apres avoir (forcément :mrgreen: ) lu la notice)
merci!
quand j'étais à oestrodose tranquille, je faisais entre 4 et 10 pressions réparties en journée, allègrement pommadées.
Quand il a fallu s'en priver et passer voie orale, je ne dépasse pas 2mg (et accompagnés d'aspirine) et le complément éventuel vient de patchs et/ou de gel, selon approvisionnement.
(Les patchs soit c'est pas bien le jour, soit c'est pas bien la nuit :? )


Avant j'ai prenais le gel mais mon corps ne l'absorbe pas trop bien et puis ça prend du temps pour sécher.Je prends les estrogènes le matin et il faut attendre avant de m'habiller. Avec le gel j'ai prenais 3 doses mais je me sens très bien avec les pilules. Le gel m'a fait petites varicelles sur les jambes. Je suis passé au Provames 2mg depuis 5 mois.

Bonsoir Jamgie, mardi je ne travaille pas et je vais prendre du temps a me présenter et parler de mon parcourt.
Bonne soirée

ah oui pour les jambes tu es sure que c'est le gel qui t'a fait çà ? tu le mettais sur les jambes?
Pour le provames (que je prends aussi depuis que le gel ne se trouve plus) quelqu'un ici a dit que c'était un "vieux traitement" sans pour autant dire ce qui était mieux. Connais-tu d'autres équivalents à provames? (proginova, etc?).
Si quelqu'un connait les autres trucs, merci de vois infos.
Pour la progesterone, je ne prends que la naturelle par voie orale (les équivalents génériques de utrogestan), je me demande si l'acetate de nomegestrol rempli le même rôle (c'est un progestatif que prend une amie en ths de ménopause), si quelqu'un peut dire un comparatif (dangerosité surtout), merci là aussi.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Juil 2018 23:00 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
Bonsoir Jamgie, mardi je ne travaille pas et je vais prendre du temps a me présenter et parler de mon parcourt.
Bonne soirée.
p.s. je ne sais pas ce que j'ai fais,mai je ne rein publiée :D pourquoi 2eme post


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Juil 2018 02:27 

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 513
jamgie MDR secrete10000 va encore faire le buzz

_________________
La drague c'est comme le cortisol : il en faut pour vivre mais on s'en habitue et quand y en a trop ça tourne mal.

t
ransitionner c'est s'abandonner à soi

https://ask.fm/
lEffrontee


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Juil 2018 08:43 

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 97
Sonya_75018 a écrit:
Avant j'ai prenais le gel mais mon corps ne l'absorbe pas trop bien et puis ça prend du temps pour sécher.Je prends les estrogènes le matin et il faut attendre avant de m'habiller. Avec le gel j'ai prenais 3 doses mais je me sens très bien avec les pilules. Le gel m'a fait petites varicelles sur les jambes. Je suis passé au Provames 2mg depuis 5 mois.


Si le gel n'est pas très largement étalé, il est moins efficace.
Une pression sur l'avant bras en utilisant l'autre avant bras ( pas la main ) pour étaler largement couvre rapidement une large surface et sèche très vite.
Utiliser la main perd du produit car la peau est épaisse.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Juil 2018 08:59 

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1356
Localisation: lyon 69006
plûme de roche a écrit:
jamgie MDR secrete10000 va encore faire le buzz

Non je pense que c est exactement ce que cherche sectrete . Elle a une vision de la femme trans totalement déconnecté, rempli de clichés


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2018 00:08 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
Bonsoir les filles, je vais me présenter ici car je ne sais pas s'il faut ouvrir nouveau sujet.
Je m'appelle Sonya et j'ai 44 ans. Je suis de pays de l'est. Depuis de l'age de 4 ans je sais que je ne suis pas comme la masse des gens.
Il avait le communisme dans notre pays et je n’ai jamais vu des gays jusqu'au l'age de mes 21 ans. J'ai grandie avec des gens "hétéro" et je me suis toujours cachée des gens parce que j'avais peur que je ne suis pas normale. Je suis allée faire des études dans la capital de mon pays et la pour la premier fois j'ai vu des bars (suite a la chute du communisme)gays. Jusqu'au mes 25 ans je n'ai pas eu relations avec des hommes parce que j’ai pensée que c'est pas normale. Quand je me suis allongée des ma famille pour faire des études j'ai pris plus confiance en moi et petit a petit j'ai commencée à devenir moi mème. J'ai eu un enfance très difficile cars j'ai grandi avec les "hétéros" et je n'ai jamais pensé que un corps de garçon peut ce transformer en fille. J'ai découvert les hormones au hansart en parlant avec une fille.J'ai commencé traitement dans mon pays en prenant 4mg estradiol et rien d'autre. En janvier 2003 je me suis opérée en Belgique par Dr. Segers (j’étais l'une de ces dernières filles opérées). En 2005 je suis venue en France et ici pour la premier fois on m'a donnée androcur cars je n’étais pas très féminine. En 2006 j'ai rencontré mon copain et depuis je suis toujours avec. En 2009 je suis venue à Paris et je travaille dans une grosse enseigne comme vendeuse. Surement il y des gens qui m'ont vus, mais puisqu'on est dans un site publique je vais garder l'anonymat.
Installer à Paris j'avais besoin ordonnance pour mes hormones et j'ai trouvé une endocrinologue dans une hôpital(excusez moi je ne me souvient pas son nom). Elle m'a dis:
- Ah mais t'es opérée et tu prends encore de l'Androcur 50mg. Il faut l’arrêter et passer aux progestérones.
Donc elle m'a enlever l'androcur sans rien m'expliquer et j'ai commencé a me sentir triés mal. Javais énormément de vertige et j'ai dormais 14-16h par jour.
Mon copain s’inquiétait pour moi et on à trouvé dr.Hacher. Lui me dit que si je ne me sens pas bien il va me faire revenir aux androcur.
En Janvier cette année avec le travail (8h debout) j'avais des jambes dit "lourdes" avec des varices. Je suis allée voir Dr. Hacher et il m'a dit que ma peau n'absorbe pas bien le gel et il m'a donné provames 2mg oral+Progestérones 200mg pour essaye a nouveau. J'ai traitement de 28 jours comme le cycle féminine. (j'ai des collègues dans mon travaille fille qui prennent de l'androcur pour la pilosité )
Tous les Drs me donnent des ordonnances mais personne ne me dit que mon corps il faut s’habituer et c'est normal d'avoir des vertiges etc..
Cette fois si je me dis que je vais essayer 2 mois et si je me sens mal avec les progestérones je ne vais jamais les prendre. A la fin du 1er mois mon corps d’habitué et j'ai commencé à "maigrir". je faisais beaucoup pipi pendant la prise des progestérones et j'ai vu que avec les estrogènes et l'androcur mon corps retenait pas mal d'eau... d’où les veines pétés.
Actuellement je me sens très bien par contre la question que je me pose pourquoi on me donne 2mg estradiol comme une femme méno car je ne suis pas ménopausée !!!! Ce que mais fais réfléchir que, les docteurs n'ont pas aussi les réponses cars eux savent moins que nous. Eux prennent l'info de nous avec notre retour. Par contre j'ai vu que les progestérones me font énormément du bien.
Voila, c'est long de raconter ça vie en quelles lignes.
...ps.désolé pour la grammaire française, le français c'est mon 4eme langues .


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Juil 2018 00:15 

Inscription: 17 Mar 2018 16:03
Messages: 47
J'ai trouvé endocrinologue qui j'ai vu a l’époque en 2010(une femme très froide).
Elle s’appelle Bremont Weill Catherine


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 84 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com