Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 21 Fév 2019 21:31

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
Message non luPosté: 19 Déc 2018 01:33 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2014 14:53
Messages: 74
Vidéo d'utilité publique à voir pour éviter aux " nouvelles " de tomber entre les griffes de la SOFECT et du GRETIS.



Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2018 01:34 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2014 14:53
Messages: 74
la vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=fMIeeb7LSu8


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2018 02:20 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
Xptdr j ai plein de copine qui se font prescrire les hormones par leurs médecin et vont a la pharmacie du coin c est quoi ce ramassi de connerie a peine militant , ça tombe vachement bas tout ça , connerie sur connerie, et les commentaires à peine complice , totalement bidonné les filles du grettis pourraient facilement démonter ce tissus de connerie anti sofect et a peine pro bla bla

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2018 16:25 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2014 14:53
Messages: 74
Le passage de la réunion des psychologues et autres médecins de la SOFECT discutant sur la décision à prendre à propos de la demande de vaginoplastie d'une patiente est pourtant méprisant, insultant et inhumain. Ce passage est authentique. Des médecins connus tels que le docteur Nicolas Morel Journel font partie des médecins présents à cette réunion.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2018 17:58 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
A tu la date de la réunion en question ? Ce serai interessant d avoir un certain recul dans le temps pour savoir si cela a évoluer ou pas ! Savoir si la vidéo et antérieur a 2013. Date du changement d equipe ou d avant , avec les champion Mazenod leriche ect ect , car a ce jeu la je te sort le protocole cordier ca fera hurler dans les chaumières alors qu il n est plus pratiquer depuis longtemps , je ne vais pas dire que le grettis c est la panacée, mais l histoire du grettis qui interdit les hormones dans les pharmacie c est une foutaises connaissant pas mal de T en parcours libre sans endo mais avec un médecin sympa Prennent leurs hormones sans soucis , ont leurs ALD sans intervention d un psy et étant de lyon je pense connaître le sujet grettis , je connais aussi la campagne poubelle d une association lyonnaise qui n hésite pas a la désinformation pour éloigner du grettis , et qui suite a une diffamation en 2014 devant le tribunal de lyon a eu condamnation et a dit ensuite qu elle préfère qu une fille renonce plutôt qu elle passe par le grettis la sofect devant être traité comme un ennemie. Alors je ne porte aucun crédit a ce genre de daube YouTube d un fille qui fait beaucoup de vidéo propagande . J ai renseigner pas mal de fille ici sur le grettis et nous somme beaucoup ici a en sortir , nous ne sommes pas traumatiser , se servir d un reportage de 2012 pour tailler le grettis sachant les progrés depuis sur l accueil sur le partenariat avec des psy hors protocole et des endo d autre villes ( voir le déclaratif fait lors de l audition parlementaire en 2013) mais oui si certaine refuse le psy pour accéder aux hormones avec le grettis ca coince , le diagnostic différentiel y est obligatoire pour l accès aux hormones , pour ce qui est de l op obligatoire c est une foutaises sachant que l attente est de plus de 4 ans et qu il préfère justement des filles sans désirent d op pour alléger la liste , et que après 2 ans d hormone avec Lejeune ou clavier ils passe la main au médecin traitant pour la prescription . C est pleins de détails que ceux qui y passe savent , beaucoup raconte des connerie par propagande et pour essayer de discrédité l equipe ,

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Déc 2018 19:06 

Inscription: 09 Sep 2017 19:17
Messages: 33
Etant passée par le GRETTIS : Voici mon bilan ! Très mitigé aussi !


Mon psychiatre sur Annecy m'avait mise en relation avec le GRETTIS à mes 18 ans.
Je me suis pliée aux exigences du suivi, des rendez-vous avec Schoendorff et Leriche (présents dans la vidéo !), à l'époque à Henri Gabriel puis à l'hôpital Lyon Sud.

Je marchais sur des œufs à chacun de mes rendez-vous.
Ils m'ont longtemps fait miroiter que mon dossier passerait en commission.

-"Alors ? Pourquoi nous voyons nous aujourd'hui ?"
-"Euuuhh… Vous deviez me donner le feu vert pour débuter l'hormothérapie !"
-"Ah oui ! C'est vrai ! On a oublié de traiter votre dossier. Mais la prochaine fois ça sera bon, rien ne justifie que je m'y oppose"

Et c'était à chaque fois comme ça. Un coup le dossier avait été oublié, un coup la commission annulé, ensuite on me disait que j'étais trop jeune…

J'ai donc fini par me procurer un THS avec un endocrinologue privé et avec l'attestation d'un psychiatre privé.
Et seulement à ce moment là, Schoendorff m'a donné son accord pour la vaginoplastie.

Donc BILAN : la qualité du suivi a été très aléatoire. On m'a fait perdre deux années.

Pour ce qui est de l'opération en elle même : Je suis RAVIE.
Le Dr Morel Journel a changé ma vie. Mon nouveau sexe est esthétique, fonctionnel… Et je l'en remercierais jamais assez !


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Déc 2018 17:12 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2014 14:53
Messages: 74
Romi.T a écrit:
Etant passée par le GRETTIS : Voici mon bilan ! Très mitigé aussi !


Mon psychiatre sur Annecy m'avait mise en relation avec le GRETTIS à mes 18 ans.
Je me suis pliée aux exigences du suivi, des rendez-vous avec Schoendorff et Leriche (présents dans la vidéo !), à l'époque à Henri Gabriel puis à l'hôpital Lyon Sud.

Je marchais sur des œufs à chacun de mes rendez-vous.
Ils m'ont longtemps fait miroiter que mon dossier passerait en commission.

-"Alors ? Pourquoi nous voyons nous aujourd'hui ?"
-"Euuuhh… Vous deviez me donner le feu vert pour débuter l'hormothérapie !"
-"Ah oui ! C'est vrai ! On a oublié de traiter votre dossier. Mais la prochaine fois ça sera bon, rien ne justifie que je m'y oppose"

Et c'était à chaque fois comme ça. Un coup le dossier avait été oublié, un coup la commission annulé, ensuite on me disait que j'étais trop jeune…

J'ai donc fini par me procurer un THS avec un endocrinologue privé et avec l'attestation d'un psychiatre privé.
Et seulement à ce moment là, Schoendorff m'a donné son accord pour la vaginoplastie.

Donc BILAN : la qualité du suivi a été très aléatoire. On m'a fait perdre deux années.

Pour ce qui est de l'opération en elle même : Je suis RAVIE.
Le Dr Morel Journel a changé ma vie. Mon nouveau sexe est esthétique, fonctionnel… Et je l'en remercierais jamais assez !


Merci de ton témoignage =)


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 22 Déc 2018 18:07 

Inscription: 17 Fév 2012 22:08
Messages: 31
Hello,

Suivie par le Gretis de Lyon, j'en suis bien contente. Bon, faut dire que j'avais commencé le traitement avant et ils m'ont accepté quand même et j'ai pu officialiser mon parcours et bénéficier de chir esthétique et traitements remboursés. Quelques rendez-vous et tests et pis c'est tout, il ne m'ont pas démonté la tête ou mise à poil, comme je lis souvent.

Seul problème, la commission s'est prononcée il y a 2 ans et demi et j'attends encore l'opé finale. The big one !
C'est trop long et psychologiquement dur.

Sinon je referrai ce parcours sans problème.

PS: non je ne touche pas de prime pour écrire ça.


Bises
Elsa


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: La vérité sur...
Message non luPosté: 23 Déc 2018 01:17 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 693
Car tu avais la chance de rentrer d'emblée dans leurs stricts critères hétéro-patriarcho-normatifs enbyphobes et transmisogynes.

_________________
La drague c'est comme le cortisol : il en faut pour vivre mais on s'en habitue et quand y en a trop ça tourne mal.

t
ransitionner c'est s'abandonner à soi


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: La vérité sur...
Message non luPosté: 23 Déc 2018 17:46 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
plûme de roche a écrit:
Car tu avais la chance de rentrer d'emblée dans leurs stricts critères hétéro-patriarcho-normatifs enbyphobes et transmisogynes.

Possible de définir le hétérodoxe patriarcal ? Normatif peut être vu que soit disant d après certaine critique anti grettis je suis un avion de chasse vitrine propre du grettis ( c est pas moi qui le dit. Ça viens de certain groupe anti grettis ) enbyphobe je connais pas , et transmisogine va falloir m’expliquer , pour le reste non j ai pas toucher d argent pour dire ce que j ai a dire , j ai pas bénéficier d un raccourci 3ans et demie de liste d attente et encore j ai eu du bol en acceptant le protocole d’essai en 2012 , toutes mes op. esthétique sans exception sont hors protocole et sans prises en charge , ma seul prise en charge c est la vagino et j ai payer le forfait hospitalier . Donc non aucun bénéfice pour mon témoignage .

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 26 Déc 2018 21:55 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Déc 2008 14:21
Messages: 280
Localisation: béziers
Conneries et conneries......Oui, c'est vraiment et franchement usant et fatiguant, je viens faire un petit tour, et je me rend bien compte que rien n'a changé depuis...2013 !!!
Charmante petite vidéo d'une face de craie qui débute son crédo et lance à la face du monde et des "gents" des trucs ultra violents, mais là, hein, ce n'est pas de la violence.....Et qui se vautre allégrement dans ses contradictions dogmatiques, donc dans le même temps, un vilain psychiatre dit à la mère d'un FTM " il y a beaucoup de trans qui se suicident", ce qui peut être une mise en garde adressée ) la mère pour l'inviter a être particulièrement compréhensive et bienveillante envers son enfant, mais oui, interprété autrement, c'est de la transphobie....Et deux seconde plus tard, et cette fois sur un ton dramatisant, " et bien oui, il y a beaucoup de meurtres, d'assassinats, de tortures, d’agressions, etc".....Mais à part ça, on ne sait toujours pas pourquoi il y a beaucoup de trans qui se suicident, bon, hein "alors on aurait dit" ( la formule magique des gosses tyranniques), qu'il n'y a PAS de trans qui se suicident, juste de vilains psychiatres.
" Qu'est ce que vous ressentez quand vous vous faites pénétrer", oui, c'est un docteur, qui parle de sexe, et c'est une question, c'est direct, certes, mais il n'est pas censé lire dans les pensées des gens qui le consultent, et je n'ai pas remarqué durant mon parcours que l'orientation sexuelle posait problème, j'ai même achevé le mien en couple avec une autre MtF,.
Non, je n'ai pas passés "deux ans" à vivre dans le genre qui était le mien sans THS, au bout de six mois d'entretiens à raison de un par mois, on m'a dirigée vers l'endocrino qui a fait les choses très bien et à fond, et j'ai eu ma THS.
Oui, je ne suis pas cadre sup, j'ai eue une prise en charge 100% qui m'a permis de faire tous mes soins, avec une prise en charge partielle des séances d'épilation laser, et la troisième année, une chirurgie dans un très bon service, à Lyon, avec un chir super, et certainement bien moins "Transphobe" que beaucoup de gens qui parlent à tors et à travers.
Non, je ne me suis pas "faite charcuter", pour "ressembler à la norme transphobe-cisgenre-binaire, nana naire".....Je trouve ça pour moi bkléssant et insultant de dire de pareilles conneries, madame "bite de femme", c'est vraiment affligeant .....
Oui je savais et qui j'étais depuis toute petite et ragnagna na naire, mais l'autre en face, quand il te voit débouler dans sa consultation à quarante balais, il n'est pas censé lire dans tes pensées, hein, c'est à ça que ça sert, les entretiens, à se raconter et à dire ce que l'on veut.
Non, on ne m'a pas fait de "test de féminité", on m'a écouté, c'est tout, si j'ai fait un test, c'est un test de personnalité qui ne s’adresse pas qu(aux personnes trans, pour savoir si, accessoirement, en dehors du fait d'être trans, je ne serrais pas aussi un peu psychotique, parano, dépressive, etc, etc.......Pas franchement de quoi en chier une pendule .
Pour moi tout ça est du passé, je me porte bien, je me sent bien, j'aime beaucoup ma chatte, j'en fait usage, avec qui je veux et non pas pour "ressembler aux dictats hétéro-ro-ro"), j'ai passé Noël chez une copine, et j'ai jouis vers six heures du mat, c'était bien bon.
Sinon, oui, il est évident qu'il y a des cons partout, et des personnes qui usent et abusent de leur autorité et de leur pouvoir, dans le milieu médical, et à la Sofect, oui, Colette Chiland était une plaie, et comme d'autres, j'ai célébrée son décès, mais j'ai eu un bon contact avec le psy du Grétis, le courant passait bien, et oui, il m'est arrivé de donner de la voix quand je n'étais pas d'accord avec ses propos, on en a discuté, c'est tout.
Mais avec le temps, et bien que je considère aujourd'hui avec le recul, qu'il y aurait beaucoup de choses à revoir, à commencer par nous écouter bien plus, et nous laisser aussi agir ou donner notre avis plutôt que de nous confiner à un rôle passif ou, oui, nous sommes "étudiées", je connais des vermines bien plus toxiques et dangereuses que cette équipe "officielle", comme par exemple, cette charmante donzelle avec son parcours " perso" qui me disait d'un ton condescendant qu'elle prenait de la progestérone, avant de.....passer ensuite comme moi aux estrogènes, qui me parlait d'un "grand chirurgien" basé en Belgique, qui avait avec son asso ( et oui, avant toute chose il faut monter une asso), "réunie une équipe complète", ( mais elle, elle ne s'est absolument pas "auto proclamée, hein, nuance...), qui a ensuite presque réussi à emboucaner une copine qui était à un mois de se faire opérer, à Lyon ( j'ai réussi à rattraper la mayonnaise, et à éviter une cata, ce dont la copine m'a chaudement remercié après), et qui maintenant......à réussi l'exploit d'avoir fait le parcours le plus long de toute l'histoire de la transidentité, car ce grand esprit c'est finalement rendu compte que son chir lui demandait bonbon, et qu'il avait lui aussi, une très longue liste d'attente.....Elle est donc allé pleurer à Lyon, pour rejoindre.....L'équipe du Grétis, folish folish bravo ...........Voilà voilà.

_________________
Benjie fidèle a elle même


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 27 Déc 2018 03:00 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 693
Le portique de la SOFECT ne fait pas 50 ni 5 centimètres de large, il en fait 20.
C
ertaines n'ont pas pu passer et réclament des portiques plus larges, d'autres ont pu passer et critiquent celles qui se plaignent. il n'y a donc pas qu'une vérité

_________________
La drague c'est comme le cortisol : il en faut pour vivre mais on s'en habitue et quand y en a trop ça tourne mal.

t
ransitionner c'est s'abandonner à soi


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 29 Déc 2018 19:03 

Inscription: 16 Mai 2017 10:08
Messages: 603
Bonsoir,

Je précise en préambule que je ne suis ni pro ni anti-SOFECT.

Déjà pour déterminer l'année de reportage donc pour réaliser sa datation, la vidéo donne déjà cette indication....

Un peu d'explications :

- site wikipedia (oui pour une fois je l'utilise car pas de données scientifiques) : https://fr.wikipedia.org/wiki/France_3

- lors de l'épisode de la commission du GRETIS dans la vidéo, on a le logo France 3 en haut à droite : la forme et le contenu du logo (logo en forme de trapèze avec le juste le 3 sans le mot "France") permet de situer le reportage entre le 4 janvier 2016 et 28 Janvier 2018... donc bien postérieur à la date de changement d'équipe en 2013 mentionnée par Nathasha

Maintenant voyons les protagonistes présents (il suffit de rechercher les photos sur google de chaque protagoniste de l'équipe du GRETIS : http://www.sofect.fr/equipes/lyon.html ... à défaut d'avoir accès à mieux) :

- dans les personnages identifiés : Dr Pierre LAMOTHE (psychiatre) et Dr Patrice SCHOENDORF (psychiatre)

- à la gauche du Dr LAMOTHE, on a Dr BRUNO MAZENOD (endocrinologue)

- à sa droite : la femme avec des lunettes : la secrétaire coordinatrice Mme Mireille BONNET

....

Les protagonistes présents sont donc bien celles et ceux de l'équipe actuelle du GRETIS... Enfin si l'on compare leurs têtes dans la vidéo avec les photos trouvées sur google, on peut s'apercevoir que ces dernières sont plus anciennes donc les visages sur la vidéo correspondent bien à quelque chose de relativement récent (et ce indépendamment de l'étude du logo de France 3) en tenant compte du vieillissement facial.

Mais à titre personnel, plus rien ne me choque... J'ai entendu bien pire lors de mes stages... (pas dans le cadre de la trans-identité certes mais le résultat reste le même). A titre d'exemple personnel, ma génitrice a été prise pour une cinglée car elle présentait des tremblements des extrémités (mis sur le compte d'une dépression) alors qu'en réalité c'était une chute sévère de son sodium sanguin (hyponatrémie) lié à son traitement antidépresseur... J'avais dû faire le forcing pour qu'on lui fasse une prise de sang pour vérifier son taux de sodium et j'avais eu raison.

Rania


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 29 Déc 2018 20:18 

Inscription: 27 Déc 2009 17:54
Messages: 429
Localisation: 78
Bon comme ça pour info la video est tirée du reportage "Le sexe de mon identité reportage france 3 de 2012

Sur la video https://vimeo.com/256777793 a environ 20.10 min on retrouve l'extrait utilisé sur la video posté plus haut ( https://www.youtube.com/watch?v=fMIeeb7LSu8 -->) a partir de .9.6 min)
donc oui c'est vieux de 6 ans environ

Donc ne pas se fier aux logos aveuglements


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 30 Déc 2018 14:12 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
Il y aura toujours des détracteurs en tout , et comme dans d autre domaines n hésiterons pas a utiliser de vieux documents pour justifier leurs idéologies . Le grettis n est pas une promenade de santé mais oui il y a beaucoup de changements depuis 2013 , certes oui il ne sont pas dans l idéologie de l autodétermination, mais ne sont pas dans l heteronormage depuis bien longtemps , c est clair qu il font des diagnostics différentiel avant l access aux hormones ( c est pas des bonbons sans risque ) , oui ils posent des questions qui dérange, oui il cherche a détecter les discours pré construits, car ce n est pas sans conséquence. Ils n obligent pas l opération bien au contraires vu les délais mais laisse le choix , et accepte meme de faire les attestation pour une op a l étranger si nécessaire ( j en ai un exemple dans mon entourage , qui a commencer via le grettis et a obtenue l attestation pour le Canada ) , acceptons de dire que nous somme dans une lutte de certaines militantes pour arriver a des demandes parfois folles dans le contexte actuel . Et que l utilisation de certain document pour étayer est parfois limite , nous savons pour y être passé qu un psy se réfèrera a sa codification et qu il faut rester zen et déterminée pour réussir , son but et parfois de nous mettre en contradiction ce qui d autant plus simple avec un discour pré construit qui atteindra ses limites alors que la vérité sera plus simple , et si le psy détecte justement une construction il ne donnera pas son feux vert et cela va donner du grain a moudre aux anti Grettis. Quand tu vois que certaines asso te donne des explication pour le roshart ou pour le TAT. Ou des réponses pour le test DSM5-5 d’évaluation de personalité il ne faut pas s étonner de la réserve de certains praticien .

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 30 Déc 2018 14:30 

Inscription: 16 Mai 2017 10:08
Messages: 603
Bonjour Nathasha,

Etant des 2 côtés de la barrière (médecin et patiente), je suis bien placée pour savoir que les propos outrageants sont bien plus fréquents dans le monde médical qu'on ne puisse l'imaginer.... (comme le fameux "syndrome méditerranéen" dont j'ai appris la définition en stage hospitalier mais qui n'a aucune correspondance médicale)

Je ne nie pas l'intérêt des psys (loin de moi cette idée) car j'ai toujours soutenu qu'un psy était utile pour éliminer tous les diagnostics différentiels. Pour avoir été suivie par mon ancienne psy puis par mon nouveau psy, les 2 ont tenté de déconstruire mon historique de trans-identité (certes qui est hors normes à bien des égards) mais n'ont jamais réussi à me mettre en défaut car c'était bien mon vécu.

Donc il est tout à fait aisé d'imaginer qu'une histoire construite sera démontée de toute pièce. Au niveau des associations, ne fréquentant pas ce secteur, je ne savais pas que certaines étaient capables de donner de tels conseils....

Bon après tout, il faut de tout pour faire un monde....

Rania


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 30 Déc 2018 16:06 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
Mais cela se fait depuis longtemps, et c est pas simple parfois de conseiller ensuite ,quand une fille te demande « je dois dire quoi? » , j ai rien contre les psy qui souvent sont remplis de préjugés et d idéologie qui date de leurs formations, faut faire avec , s accrocher et avoir une certaine force de caractère.

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 30 Déc 2018 18:31 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 693
Les personnes en situation de fragilité sont donc condamnées à souffrir pour longtemps si elles se retrouvent dans ces parcours.
l
es associations dans leur logique d'autodétermination donnent de tels conseils pour maximiser les chances des trans qui ont l'habitude de se faire renvoyer et maltraiter du monde médical de pouvoir mener leur transition
J
e n'approuve pas mais j'ai moi-même connu des réactions pas très chouettes du monde médical à mon égard et pour le très peu que j'aie é dans une association trans j'ai déjà entendu parler de refus d'accès à la transition pour cause d'âge, de discrimination liée à l'origine ethnique et au poids et d'autres sur le type de vie et le mental des personnes donc comment approuver ses agissements ? C'est le monde médical qui porte la responsabilité de ces distributions de conseils de contournement. Demanderait-on à une femme bientôt enceinte de passer toute une batterie d'expertises psychiatriques de peur qu'elle ne le regrette ? Non car pour la société cis-hétéro-patriarchale où se forment nos médecins c'est l'élément central d'une vie que de faire des enfants et tant-pis si cela la perturbe psychologiquement si elle n'était pas prête du moment qu'il y a du monde sur Terre pour perpétuer la bêtise humaine, et biensûr ce sera crminiel d'avorter et mal vu de ne pas faire d'enfant comme de transitionner. pourtant les implications d'une transition de sexe sont les mêmes que celles d'une grossesse en termes de bouleversement de sa vie, sur la durée, hormonaux et ainsi de suite ce qui prouve bien qu'il y a 2 poids et 2 mesures et que la société n'aime pas qu'on use de sa propre liberté comme bon nous semble

_________________
La drague c'est comme le cortisol : il en faut pour vivre mais on s'en habitue et quand y en a trop ça tourne mal.

t
ransitionner c'est s'abandonner à soi


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 30 Déc 2018 21:17 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
Et en cas d erreur de diagnostic, en cas de regrets suite a de tel changement qui ne sont pas anodin , qui sera désigné comme responsable ? Car faut pas oublier qu dans les fameux parcourt il y a des abandon et pas pour des raisons de refus mais bel et bien de changement de cap et de décision , des gens qui decident d arrêter car tout compte fait c était pas leur but et qu ils ont trouver un équilibre ailleurs , donc dans le hors parcours cela existe aussi , tu le gère comment ? Tu fait porter le chapeau aux praticiens ? Tu trouve des solution. Pour remédier aux hormones ou aux op. et bien sur pris en charge faut pas trop responsabiliser. C est forcément de la faute à quelqu’un un voir a la société toute entière. Les affreux transphobes. Heteronormé. Dans tout les pays il y a un diagnostique psy et tu peux le faire avec un psy hors grettis du moment qu il partage ses notes avec le praticien de l equipe et que son avis ne se borne pas a une attestation de 3 ligne mais reprend les différents résultats des échanges l’es résultat des tests et un avis global de la situation ( chose possible au grettis depuis 2014)ce qui évite les attestations de complaisance trop souvent donner , pour un tel changement il faut éliminer des pathologie contraire a la transition , une femme enceinte après son bébé reviendra a l état antérieur meme si il y a eu un bouleversement hormonal , car elle ne change pas d hormones elle en a plus et ce n est pas du substitutif , alors qu une TRANS si elle va changer d hormone bouleverser sa biologie avec de sérieuse implication pour le futur , c est fou ce besoin de vouloir calquer une transition sur une grossesse c est pas la première fois que je l entend , une grossesse peut se faire sans aucun apport extérieur au niveau hormone , toi t aura besoin d un endo , et si tu change d avis tu aura certainement des conséquences que tu reprochera aux vilains médoc , mais comme dans le monde de OUI OUI on préconise l acceptation universel nous n aurions pas besoins d hormones si les esprits dépasser les idées de normes et de genres, ce serait l idéal d être ce que nos voulions pas notre seul determination , mais voila le monde de OUI OUI n existe pas ou dans les rêves d une poignée d individu . Si certaines personnes arrêter de bourrer le moue a des filles fragile elle ne donnerai pas des réponses aux test qui les mettes hors jeu , mais en meme temps c est de la chair fraîche a asso. , beaucoup se servent et jette après , combien sont retourné dans les parcourt après avoir subis le bourrage de crâne anti sofect , et tu les retrouve déboussolé car elle ne savent plus quoi dire ou quoi faire , et souvent elle passe et vont au bout mais son tout du milieu , j ai connu le temps ou les op grettis était out des associations,

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 30 Déc 2018 22:24 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2015 16:42
Messages: 33
Woaaa sa tourne en guerre la ....

Etant d'une région ou la SoFECT n'existe pas le choix était vite fait...mais si il y aurait eut une équipe off sur Lille , jamais j'y serais allée ( même en habitant à 800m des hôpitaux )
Je me suis renseignée depuis mes 11 ans soit depuis 2011 , chaque jour je passait mon temps sur des forums , des blogs etc.. c'est simple toujours j'actualisais mes connaissance et préjugés.

Et un point qui n'a jamais évolué c'est sur la SOFECT , c'est simple , 2 ans d'attente psy + une phase de réal time ( il existe des témoignages récent qui en font mention ) c'était inconcevable.
Natasha je pense entrer de ta définition de " fille fragile" en étant au bord d'une 5 éme tentative de suicide au moment d'avoir les hormones , je n'ai jamais eut de bourrage de crâne car je n'ai quasi jamais eut de contact avec aucune autre trans .... je passait juste mon temps a lire et me renseigner , et les assos encore moins , j'en ai jamais contactée et j'en veux pas...

Pourquoi dire que ces personne ont subit un bourrage de crâne anti sofect , pourquoi en aurait elle pas pro sofect ? A vous écouter on dirait que la sofect c'est une sorte de monde paradisiaque perfectible mais sois disant tellement mieux que la jungle du privé extérieur. Si certaine personne finalement parte vers la sofect se ne serais pas a contre coeur ? car impossible de trouver un bon psy dans le privé ? car oui le privé n'est pas parfait mais grâce a des site comme la bddtrans tout est plus sur

De même si certaine quitte la Sofect se ne serais pas aussi car celle ci serais loin de convenir a leur attente ? personnellement oui je veux prendre mon temps pour ma transition mais pas des années non plus

Vous pouvez voir que je ne parle pas de transphobie , ni de la qualité de soin etc... mais juste de protocole, car ne pouvant pas comparer moi même je préfère ne pas en parler

On peut toujours rétorquer que oui mais les 2 ans servent a écarter les sujets non transidentitaire , mais ... dans le privé il y a aussi des psy et les résultats de passage dans les maille du filets sont - ils plus grand chez les psy privé qui délivre l'attestation en 2 3 séance ? Un médecin , même dans le privé doit s'assurer du soins du patient en prenant aussi compte l'urgence d'agir ...

En ne parlant que de ce que je peut comparer , je trouve que la SOFECT est un organisation archaïque, avec un protocole qui l'est aussi , manquant cruellement d'humanité , je ne suis pas militante ni rien mais je suis d'accord que oui la SOFECT devrais être dissoute pour pourquoi pas construire un vrai protocole qui servirait de recommandation conçue avec des personne trans et des médecins du privé qui permettrait de former les médecins non compétents pour aider les personne T , et pour abandonner l'aspect sectaire actuel.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 31 Déc 2018 09:22 

Inscription: 16 Mai 2017 10:08
Messages: 603
Bonjour, Aurelie

1/ le bourrage de crâne des assos existe : pour en avoir approché une, je peux t'assurer que sa représentante régionale m'avait expliqué les méfaits de l'Androcur alors que 30 secondes auparavant, je lui avais expliqué que j'étais médecin donc que je savais ce que je faisais en prenant l'Androcur (encore plus en ayant eu une mère endocrino militaire...)

2/ en tant que médecin, j'estime qu'il est normal que les psys prennent du temps pour éliminer les diagnostics différentiels de la trans-identité (dysmorphophobie par exemple) car le diagnostic est lourd de conséquences à plusieurs titres (exemple : bien comprendre que le THS c'est à vie...!). De plus il faut évaluer le risque dépression qui est loin d'être neutre : en effet, la transition est un parcours de combattante et nécessite d'avoir les tripes bien accrochées car souvent on est rejetée par la famille, les amis, l'entourage professionnel etc... Donc il faut être apte à supporter les coups durs à venir et là seul un psy pourra évaluer ta résistance au stress psychique ultérieur dans une certaine mesure (car malgré cette évaluation, rien ne dit que face à la situation réelle, tu vas te comporter comme ce qui a été anticipé). Le corollaire de ce que je viens de dire est qu'aucun psy ne donnera le feu vert d'un THS chez une personne dépressive. A savoir également que le chantage au suicide pour obtenir un THS est totalement contre-productif...

3/ concernant le filtrage psy hospitaliers et psy libéraux : il y a une différence majeure entre les 2 modes. En mode hospitalier, tu as une commission pluridisciplinaire donc l'avis du psy qui t'a vue ne passe pas uniquement à travers son prisme mental mais également celui de de ses collègues qui peuvent détecter quelque chose que le psy n'a pas vu chez toi. Tu n'as pas d'échappatoire face à un bloc de 2 à 3 psys d'une commission. En mode libéral, tu vois uniquement ton psy et tout le diagnostic repose uniquement sur son prisme mental. De plus si le psy libéral ne te convient pas, tu peux en changer pour trouver un qui soit plus "cool" et dont le filtre mental soit plus perméable... ce qui explique le nomadisme médical assez fréquent dans la population trans (bref, le principe du kleenex jetable une fois usagé...). Donc penser que le filtre en libéral est aussi efficace qu'en hospitalier relève du bisounoursisme pur et dur.

4/ Preuve en est : beaucoup te conseilleront d'aller voir sur BDtrans pour trouver un médecin "trans-friendly"... ce qui suppose bien une forme déguisée de communautarisme...

5/ dissoudre la SOFECT : pourquoi pas?.... mais la remplacer par quoi alors? C'est bien de demander la dissolution d'une chose établie mais si tu ne proposes rien de valable en échange, ça ne sert strictement à rien (c'est comme les gens qui demandent la dissolution de la 5ème République en proposant l'avènement de la 6ème République sans en créer la base constitutionnelle...!). Tes propos montrent une méconnaissance du système universitaire médical français. Les médecins dans le privé ne peuvent pas donner de formations car il vaut avoir une valence universitaire pour le faire en France (certains médecins généralistes donnent des formations dans le DES de Médecine Générale car ils ont une valence universitaire mais c'est un statut bien particulier). Tu oublies également un paramètre important : la SRS n'est possible en France qu'en CHU et non dans le privé... D'où question : faut-il "libéraliser" la vagino en France au risque de voir une explosion des tarifs privés?... Je ne dis pas que la SOFECT est fantastique (loin s'en faut car les doses de mamie ménopausée en estradiol frisent le ridicule contrairement à d'autres pays en Europe ou mieux les USA...) mais faute de mieux, il est plus judicieux de composer avec que de rester constamment en mode opposition.

6/ même au sein de la SOFECT, toutes les équipes ne sont pas équivalentes : à titre d'exemple, en prise en charge initiale, l'équipe de Paris fera arrêter le THS chez une MtF suivie en libéral pour faire leur bilan hormonologique à eux, alors que l'équipe de Lyon ne le fait pas... Donc au sein même de la SOFECT, il y a une grande hétérogénéité...

R.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 31 Déc 2018 11:35 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2015 16:42
Messages: 33
Salut, mon message était surement pas assez compréhensible, vue l'heure a la quelle j'ai écrit se truc, en plus il manque un morceaux car je me suis endormie devant mon ordi xD
rania-m a écrit:

1/ le bourrage de crâne des assos existe : pour en avoir approché une, je peux t'assurer que sa représentante régionale m'avait expliqué les méfaits de l'Androcur alors que 30 secondes auparavant, je lui avais expliqué que j'étais médecin donc que je savais ce que je faisais en prenant l'Androcur (encore plus en ayant eu une mère endocrino militaire...)


Oui le bourrage de crânes des assos existe c'est indéniable, je déteste les associations qui pense prêcher la bonne pensée ( comme par exemple le film Girl , apprécié par la communauté T en général, mais décrit comme une abomination par les assos ....)
Je mettais juste en perspective que ok , il existe du bourrage de crâne des assos , mais en existerais t-il pas un bourrage de crâne pro-sofect pour décrédibiliser le parcours privé...

rania-m a écrit:
2/ en tant que médecin, j'estime qu'il est normal que les psys prennent du temps pour éliminer les diagnostics différentiels de la trans-identité (dysmorphophobie par exemple) car le diagnostic est lourd de conséquences à plusieurs titres (exemple : bien comprendre que le THS c'est à vie...!). De plus il faut évaluer le risque dépression qui est loin d'être neutre : en effet, la transition est un parcours de combattante et nécessite d'avoir les tripes bien accrochées car souvent on est rejetée par la famille, les amis, l'entourage professionnel etc... Donc il faut être apte à supporter les coups durs à venir et là seul un psy pourra évaluer ta résistance au stress psychique ultérieur dans une certaine mesure (car malgré cette évaluation, rien ne dit que face à la situation réelle, tu vas te comporter comme ce qui a été anticipé). Le corollaire de ce que je viens de dire est qu'aucun psy ne donnera le feu vert d'un THS chez une personne dépressive. A savoir également que le chantage au suicide pour obtenir un THS est totalement contre-productif...


Le chantage au suicide je pense que tu fait en quelque sorte référence a ce que j'ai dite .. , jamais j'en ai parlée a mon médecin, je ne voulait pas que sa tourne au chantage comme tu dit et mettre mes chances de mon coter tout en restants vraie ,
Même si je ne suis pas passée par un psy , je considère comme toi que un psy est quasi essentiels dans une transition, car souvent on est pas assez objective sur nous mêmes, sur nos capacités a tenir , sur nos forces.

rania-m a écrit:
3/ concernant le filtrage psy hospitaliers et psy libéraux : il y a une différence majeure entre les 2 modes. En mode hospitalier, tu as une commission pluridisciplinaire donc l'avis du psy qui t'a vue ne passe pas uniquement à travers son prisme mental mais également celui de de ses collègues qui peuvent détecter quelque chose que le psy n'a pas vu chez toi. Tu n'as pas d'échappatoire face à un bloc de 2 à 3 psys d'une commission. En mode libéral, tu vois uniquement ton psy et tout le diagnostic repose uniquement sur son prisme mental. De plus si le psy libéral ne te convient pas, tu peux en changer pour trouver un qui soit plus "cool" et dont le filtre mental soit plus perméable... ce qui explique le nomadisme médical assez fréquent dans la population trans (bref, le principe du kleenex jetable une fois usagé...). Donc penser que le filtre en libéral est aussi efficace qu'en hospitalier relève du bisounoursisme pur et dur.


Je mettais surtout en relief est ce que 2 ans + une phase de vie réelle est vraiment nécessaire ?
Je ne pas que un des deux est parfait , mais un psy dans le privé a aussi des principes déontologiques, ce n'est a mon avis pas une photocopieuse a attestation, il fait son métier et a mon avis il laisserait pas non plus passer n'importe qui , c'est plus du cas par cas

rania-m a écrit:
4/ Preuve en est : beaucoup te conseilleront d'aller voir sur BDtrans pour trouver un médecin "trans-friendly"... ce qui suppose bien une forme déguisée de communautarisme...


Si on utilise le site absolument pour chercher cela c'est sur que c'est déjà mal barrée, pour moi BDtrans permet surtout de ne pas tomber sur des professionnels de santé transphobe, ou qui refuseront de nous prendre en charge car il ne se jugent pas assez compétent dans se domaines . Sa permet de gagner du temps sur les recherches ..

rania-m a écrit:
5/ dissoudre la SOFECT : pourquoi pas?.... mais la remplacer par quoi alors? C'est bien de demander la dissolution d'une chose établie mais si tu ne proposes rien de valable en échange, ça ne sert strictement à rien (c'est comme les gens qui demandent la dissolution de la 5ème République en proposant l'avènement de la 6ème République sans en créer la base constitutionnelle...!). Tes propos montrent une méconnaissance du système universitaire médical français. Les médecins dans le privé ne peuvent pas donner de formations car il vaut avoir une valence universitaire pour le faire en France (certains médecins généralistes donnent des formations dans le DES de Médecine Générale car ils ont une valence universitaire mais c'est un statut bien particulier). Tu oublies également un paramètre important : la SRS n'est possible en France qu'en CHU et non dans le privé... D'où question : faut-il "libéraliser" la vagino en France au risque de voir une explosion des tarifs privés?... Je ne dis pas que la SOFECT est fantastique (loin s'en faut car les doses de mamie ménopausée en estradiol frisent le ridicule contrairement à d'autres pays en Europe ou mieux les USA...) mais faute de mieux, il est plus judicieux de composer avec que de rester constamment en mode opposition.


Voila le morceau manquant ( faut vraiment que j'arrête de prendre la progestérone aussi tard ... )
la partie sur la formation ne devait être que un morceau bancal , une piste de réflexion qui comme tu le démontre parfaitement ne tient pas la route
la partie manquante et sur la dissolution pour repartir sur de bonne base , recréer un organisme avec un protocole plus moderne , une organisation plus a l'écoute , plus rapide ! , tout en
gardant le principe de commission pour l'étape psy qui est pas mal , mais plus contrôlée plus transparente , ou les médecins serai plus dans l'accompagnement plutôt que dans le guidage et interdiction ( cf les témoignages de la video de Laura Badler ) au lieu de dire non tu peut pas tels opération , les hormones etc... la commission a refusée en mode on sais mieux que toi se qui est bon pour toi , En gros une adaptation du privé avec l'ajouts des quelques éléments positif d'un organisme hospitalier.

rania-m a écrit:
6/ même au sein de la SOFECT, toutes les équipes ne sont pas équivalentes : à titre d'exemple, en prise en charge initiale, l'équipe de Paris fera arrêter le THS chez une MtF suivie en libéral pour faire leur bilan hormonologique à eux, alors que l'équipe de Lyon ne le fait pas... Donc au sein même de la SOFECT, il y a une grande hétérogénéité...

oui ca c'est un bordel , qui est assez inégalitaire pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 31 Déc 2018 14:51 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
Grettis avait un avantage sur les autres équipes , c était une des premières equipe a utilisé le principe pluridisciplinaire fixe , et a déposé son equipe comme groupe d étude et de recherche. Ce qui lui donne un statut particulier , statut qui a permis des changements comme l accès au filles déjà hormonée, le suivi psy en externe si partage de conclusion. Et suivi programé , pas d exclusion des fille avec enfant mineur et pas de limite a l âge ( la fille avant moi pour l op Andrea pour les lyonnaises avait 68 ans a l op ) le réal test est un vieux truc récurent il n est plus du tout en application depuis la mise au rebut du protocole Leriche ancien chef de protocole et boucher notoire de lyon dont la fille officie d ailleurs comme psychologue au grettis , j ai commencer le parcourt off en 2010 alors que j était déjà en hormono sauvage depuis quelques temps, on ne m a pas obligé un réal test machin , on ne ma pas demander d arrêter les hormones pendant l évaluation psy , mais on ma envoyer a lyon est pour faire un bilan avec le Pf Lejeune et prendre une hormono via l endo du grettis ( zéro jour , semaines , mois d arrêt ) j ai eu mon accord pour l op au bout de 9 mois. A raison de deux séance par mois avec shoendorf et le Dr Lamothe car deux avis obligatoire plus les test avec la psycologue. Mm Leriche a l hôpital mère enfants, ensuite oui c est l attente et j ai eu du bol d être volontaire pour le protocole d essai qui a réduit mon attente , je correspondais a une proximité, je ne buvais pas ne fumer pas j était dans une des tranche d âge en bonne santé et très determiné je vivais dans mon genre de destination et je bosser aussi donc j était pour eux dans les meilleurs conditions et j était séropositive ce qui pouvait servir a l établissement de règles d ouverture pour le futur , j ai donc eu un bonus de temps et op en 2013 ( car avant moi les séropositifs c était en rêve ) 3 ans et demi entre le premier RDV et l op c est pas mal . Le grettis a toujours eu une certaine indépendance sur la sofect , a toujour eu ses propres règles , le chirurgiens c est formé au Canada et a developer sa propre technique ce qui a donner des tensions entre NMJ , Perchenet et Revol , NMJ garde sa technique et alors que le 2 em chir le Dr Terrier lui exploite la technique Revol , NMJ a sa technique et n a pas obligation de la donner ce qui pousse l equipe de paris vers le dr Kamol pour des formation a l inversion ,

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 31 Déc 2018 15:02 

Inscription: 16 Mai 2017 10:08
Messages: 603
Bonjour Nathasha,

A noter aussi qu'il y a une différence entre l'équipe de Lyon et celle de Revol : NJM est urologue ce qui fait sa différence et ses spécificités (car soyons honnêtes : la SRS est un problème de tuyauterie) alors que l'équipé de Revol est composé de chirurgiens plasticiens (donc plus tournés vers esthétique que fonctionnel --> cf. incontinence urinaire décrite sur ce forum après opération par Cristofari : posts de Genesis au sujet de sa compagne...).

Cela se ressent d'ailleurs au niveau du DIU sur le transsexualisme de la SOFECT : en effet, il y a une grosse part d'enseignement réservé à l'équipe de Revol et la portion d'enseignement du GRETIS de Lyon est réduite au minimum syndical (1 intervention de NJM si mes souvenirs sont exacts...)

Concernant l'aspect addictions (alcool tabac), il est clair qu'un sevrage strict est plus que souhaitable ne serait-ce que pour éviter les soucis de cicatrisation post-op... mais je ne sais pas si les équipes médicales insistent sur ce point...

R.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 31 Déc 2018 15:31 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2015 13:34
Messages: 1578
Localisation: lyon 69006
De mémoire , quand j ai accepter d entrer dans le fameux protocole de validation chirurgical pour l IBODE , nous avions des prises de sang régulière , et tout écart était assez sèchement mis en évidence , pas de stupéfiants pas de tabac pas d alcool , essayer d avoir une activité physique , rdv chez un cardiologue a lyon sud , et post op pareil , rdv a 15 j. A 30 j. 2,4, batteries de test sensibilité, profondeur , facilité à uriné ect ect plus tout les questionnaires de fonctionnalité, les soins post op avec les dilatation les rinçages a l eau , ect ect ce ne fut pas une partie de plaisir d ou la recherche de proximité des op . La technique de nmj et le résultat de gros soucis dans l equipe Leriche en 2006/2008 , nmj a décider de faire des formation au Canada chaque années jusqu en 2013 jusqu en 2012 il a exploité la technique Ménard/brassard et en 2013 il a fait quelques modif esthétique et fonctionnelle après des constatation sur diverses technique en retouche , notamment l enfouissement du neo clitoris plus haut et en retrait de la commissure des lèvres sous le capuchon pour éviter l inconfort de marche avec certains vêtements , la réalisation des petites lèvres dans la section d’urètre refendu sur la longueur pour l effet de différence de peau , et l orientation du néo vagin de façon plus droite et plus haute vis a vis de l anus pour éviter les infection croiser du passé et surtout la séparation du muscle du périnée afin d en conserver la fonctionnalité pour resserrer l entrée du néo , la sofect a voulu faire la part belle à Revol au détriment de NMJ qui refuser de partager sa technique et qui refuser de se plier aux dictat de Mm Bonnierbal du coup le DIU a totalement capoter

_________________
Longue vie et prospérité.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 41 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com