Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 14 Nov 2018 00:23

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 78 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
Message non luPosté: 19 Juil 2014 11:32 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2014 19:11
Messages: 166
Localisation: France
Coucou à tous et toutes
Des évênements récents m'ont fait prendre du retard dans la rédaction du dossier #1 sur les hormones "sexuelles" en médecine. Je lis beaucoup, apprend de nombreuses choses sur le monde trans ... et donc sur moi également.
Je ne voudrais pas faire un simple copier-coller des informations déjà disponibles çà et là. De façon à produire un travail de qualité, je vous pries d'accepter mes excuses pour le retard à la publication du premier dossier. J'espère que vous me comprendrez et que vous apprécierez mon travail à venir ....

La mise au point que je souhaitais apporter est la suivante :
J'ai maintenant, et grâce entre autre aux réflexions que j'ai reçues de vous, une multitude de choses quant à la transidentité. Pour autant, il existe une "réalité" biologique dont nous, médecins, nous nous servons pour ne pas vous tuer, vous patientes, dans la mise en oeuvre de traitements. Et ce, au mieux de VOS intérêts. Ainsi, les hormones produites par les organes sexuels de notre corps, quel qu'ils soient, sont dites hormones sexuelles. Un être né masculin, quelque soit son genre, s'inscrit dans le génotype 46,XY (46 chromosomes dits autosomes pour la machinerie du corps, et des chromosomes dits sexuels X et Y), 46,XX pour un être né de sexe féminin. Nous autres médecins, biologistes, etc. observons cette réalité pour suivre et traiter les patients. On peut dire qu'une femme peut être 46,XY, cela ne me gêne aucunement mais je devrais prendre en compte des contraintes liées à son équipement biologique (gènes, enzymes, etc...). D'ailleurs toutes les mitochondries de tous les êtres humains ne renferment que l'ADN transmis par la mère !!! Même la biologie connait ses exceptions.
C'est dans cet esprit que l'on parle de "réalité" biologique. Il existe dans la vie de tous les jours des femmes 46,XY bien plus féminines dans toutes leurs caractéristiques que les femmes 46,XX !!!!

A bientôt pour la publication du premier dossier ....

Amitiés

Corinne

_________________
Corinne H.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Juil 2014 14:06 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28800
Localisation: citoyenne du monde
on as beaucoup appris avec ta première mise au point
si ça continue on va toutes et tous devenir médecins
quand tu comprendras autres langages que ceux inculqués que par tes bourreaux ta realité seras que ta bite est un sexe feminin puisque tu est une femme ainsi que tes xx machants ......tc
et pui que je sache je suis née un bébé le masculin ou le féminin c'est moi qui la construit par se que je vie et ressent
contrairement a se que on ma imposée par ses théories de médecins
en faite autre temps la médecine et les médecins était que des hauts religieux ou issus de la bourgeoisie
peut etre se là expliquerai plus la réalité dont tu as tant de certitudes
en fin bref........on as meme eu déjà bornierbale qui nous tiens pour des chiméres donc riens de nouveaux a l'horisont Doc

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Juil 2014 20:21 

Inscription: 16 Sep 2012 22:49
Messages: 323
A une époque, les médecin affirmaient qu'il y avaient une différence entre le cerveau d'une personne de couleur et celui d'une personne blanche. D'autres pense qu'il y a des différences entre le cerveau d'une femme et celui d'un homme. Certains medecin dans le monde pratique les soins envers les homosexuels pour les mettre "dans le droit chemin". La "transexualité est encore inscrit dans les maladies mentales selon le le livre DCIM V. Je crois que la médecine est plus politique qu'autre chose, j'ajouterais qu'elle manque d'humanité dans son regard à l'homme et son environnement. Ce que tu écris plus haut, Corinne, n'a pas d'importance pour nous, elle concerne la vision des médecins qui se veut la pensée unique.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 19 Juil 2014 20:42 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2113
Julia69 a écrit:
selon le le livre DCIM V.


Ne pas confondre le DSM-5 : http://fr.wikipedia.org/wiki/DSM-5

Avec la CIM : http://fr.wikipedia.org/wiki/Classifica ... s_maladies

Même si les deux se rejoignent sur certains aspects. Mais quoi de plus normal après tout vu le contexte médico-religieux.

Pour le reste je suis entièrement d'accord avec toi.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 02:44 

Inscription: 16 Sep 2012 22:49
Messages: 323
Effectivement Cheyenne, j'ai mélangé les deux, mais c'est sensiblement la même idée en tout cas comme tu l'as signalé également :)


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 06:50 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2014 19:11
Messages: 166
Localisation: France
Vous défendez aveuglément une idéologie en refusant des réalités élémentaires ...
Il n'y a plus de place pour la réflexion et la discussion. Un bon médecin ou chirurgien, c'est celui qui fait ce que je lui demande quand je le demande.
Cette position n'est pas propre aux personnes transidentitaires. Je rencontre souvent cette situation avec un patient qui franchit la porte en disant, "docteur, je veux un arrêt de travail" ou "docteur, j'ai droit à une ambulance" (alors que des alternatives sont possibles ....). Alors que je souhaiterais aider de mon mieux les personnes transidentitaires, il est tout simplement hors de question que j'assume devant la Loi la prescription de produits dangereux sur la revendication d'un seul autodiagnostic !!!
Le geste le plus utile pour une femme qui veut éviter un cancer du sein, c'est l'autopalpation régulière et méthodique des seins. Lorsqu'elle dépiste une anomalie (autodiagnostic raisonné), elle consulte son médecin ! Quand une femme décelle chez elle un trouble des règles, elle consulte son médecin ! Et les personnes qui souhaiteraient changer de genre en ayant recours à l'hormonothérapie et la chirurgie devrait débarquer dans un cabinet médical en exigeant un certificat, une ordonnance et le remboursement en ALD 100%.
Le corps médical doit respecter les personnes trans .... comme n'importe quelle autre personne. Mais il faut aussi que les personnes transidentitaires se laissent guider dans le parcours de soin (même de façon critique, ce qui ne me gène pas car la critique - constructive - fait augmenter la qualité des soins).
il faut calmer les choses. Au cours de mes études médicales, j'ai souvent cru que la gynécologie, la maternité, la cancérologie, l'infectiologie (VIH ...) étaient des branches bien particulières de la médecine. Et un gynécologue m'a répondu qu'il n'en était rien. Que chaque branche de la médecine devait s'appréhender de la même façon. Je comprends aujourd'hui ce qu'il disait. Nous devons attention, respect, soulagement, guérison (quand c'est possible) et accompagnement des patients qui nous confient leur santé, leur vie parfois. Mais nous vivons maintenant dans une société consumeriste ou l'on se sent avoir le droit de dépenser l'argent public parce que l'on a accès à la ressource.
Je fais des ordonnances tous les jours. Rien ne m'empêche de me prescrire l'ANDROCUR, l'ESTREVA, la progrestérone pour moi même. Et pourtant je m'astreint à rencontrer un psy, puis j'irais voir un endocrino puis un chirurgien, etc. Je crois dans ce que je dis et je ne me sens en rien différente de vous toutes.
Vous m'avez appris beaucoup ces derniers mois. Dans tout cela il y a des choses qui m'ont fait changer d'opinion mais j'ai reconnu aussi des positions dogmatiques, des "écoles" qui se voulaient expertes. Les théories servent à expliquer une réalité pour mieux l'appréhender, pas à la construire ou la déconstruire ... Que restera t-il de la théorie du genre dans 100 ans ?
Je ne détiens pas la sainte vérité, ceci n'est que mon approche personnelle en tant que professionnel de santé.
Primum non nocere (en premier ne pas nuir !).
C'est toujours plus simple lorsque l'on ferme les yeux.

_________________
Corinne H.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 06:55 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2014 19:11
Messages: 166
Localisation: France
Alexia a écrit:
on as beaucoup appris avec ta première mise au point
si ça continue on va toutes et tous devenir médecins
quand tu comprendras autres langages que ceux inculqués que par tes bourreaux ta realité seras que ta bite est un sexe feminin puisque tu est une femme ainsi que tes xx machants ......tc
et pui que je sache je suis née un bébé le masculin ou le féminin c'est moi qui la construit par se que je vie et ressent
contrairement a se que on ma imposée par ses théories de médecins
en faite autre temps la médecine et les médecins était que des hauts religieux ou issus de la bourgeoisie
peut etre se là expliquerai plus la réalité dont tu as tant de certitudes
en fin bref........on as meme eu déjà bornierbale qui nous tiens pour des chiméres donc riens de nouveaux a l'horisont Doc


Je respecte chacune d'entre vous en tant qu'individu de bonne volonté, pourvu d'un cerveau avec lequel elle peut raisonner.
Tu es juste ... méprisante.
Comment être respectée des personnes que l'on ne respecte pas ?

_________________
Corinne H.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 07:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2014 19:11
Messages: 166
Localisation: France
Julia69 a écrit:
A une époque, les médecin affirmaient qu'il y avaient une différence entre le cerveau d'une personne de couleur et celui d'une personne blanche. D'autres pense qu'il y a des différences entre le cerveau d'une femme et celui d'un homme. Certains medecin dans le monde pratique les soins envers les homosexuels pour les mettre "dans le droit chemin". La "transexualité est encore inscrit dans les maladies mentales selon le le livre DCIM V. Je crois que la médecine est plus politique qu'autre chose, j'ajouterais qu'elle manque d'humanité dans son regard à l'homme et son environnement. Ce que tu écris plus haut, Corinne, n'a pas d'importance pour nous, elle concerne la vision des médecins qui se veut la pensée unique.


LA médecine est devenue politique ????
C'est vrai qu'en lisant la presse, on voit bien que les politiques servent les médecins sur un plateau d'argent !
Réveillez vous les enfants ! Les élections présidentielles sont classiquement un moment où les "politiques" retrouvent les médecins qui constitue habituellement un réservoir de voies. Et au cours des deux dernières élections, les médecins n'ont pas été ni visités, ni consultés, ... ce qui est nouveau. Contrairement à ce que vous avancez, le monde médical est devenu pestiféré pour les politiques qui n'y voient qu'un obstacle aux restrictions budgétaires, des empêcheurs de tourner en rond. Il n'y a jamais eu aussi peu de médecins dans les ministres et parlementaires en exercice. Seuls les médecins se battent pour l'accès aux soins, l'égalité entre tous pour la santé. Quand on arrivera à un système à l'américaine (ce qui sera dans moins de 10 ans car la France n'assume plus ses dépenses de santé), il sera tant de regretter ce que nous avions et que nous avons gaspillé comme des enfants trop gâtés. Mais il sera trop tard.
Le DSM-V sera piétiné par les auteurs du DSM-X s'il existe un jour. Je suis toujours surprise de voir à quel point on vénère les échelles, les classifications les indices que l'on utilise aujourd'hui en France sans jamais se remettre en question en se posant cette simple questyion : que restera t-il de nos belles certitudes dans 150 ans ?

_________________
Corinne H.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 07:17 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2014 19:11
Messages: 166
Localisation: France
Alexia a écrit:
on as beaucoup appris avec ta première mise au point
si ça continue on va toutes et tous devenir médecins
quand tu comprendras autres langages que ceux inculqués que par tes bourreaux ta realité seras que ta bite est un sexe feminin puisque tu est une femme ainsi que tes xx machants ......tc
et pui que je sache je suis née un bébé le masculin ou le féminin c'est moi qui la construit par se que je vie et ressent
contrairement a se que on ma imposée par ses théories de médecins
en faite autre temps la médecine et les médecins était que des hauts religieux ou issus de la bourgeoisie
peut etre se là expliquerai plus la réalité dont tu as tant de certitudes
en fin bref........on as meme eu déjà bornierbale qui nous tiens pour des chimères donc riens de nouveaux a l'horisont Doc


Quand je veux acheter une voiture verte. Si le vendeur me dit qu'une voiture rouge c'est vachement bien et qu’il arrive à me la vendre. J'achète une super voiture rouge, pas une voiture verte.
On voit sur le net des photos de filles absolument superbes, qui ont probablement dans la vie un rôle féminin indiscutable avec un charme et une beauté que beaucoup de femmes cisgenres peuvent leur envier. Si elles montrent leur "bite", leur sexe reste indiscutablement masculin. Sinon, c'est quoi une jolie vulve, un sexe masculin ? Moi, je distingue poésie et anatomie personnellement !
Evidemment, plus de sexe, plus se responsabilité ... Un tout petit peu trop facile tout çà .... malheureusement aujourd'hui plus personne n'assume rien. C'est la société qui doit s'adapter aux faiblesses de chacun ... Moi je crois à la responsabilité individuelle, c'est ce qui force ma reconnaissance pour les gens qui ont le courage de faire quelque chose de bien. Tu es devenue incapable d'avoir la moindre critique de ce que tu avances ma pauvre ...

_________________
Corinne H.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 09:08 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28800
Localisation: citoyenne du monde
Corinne a écrit:
Alexia a écrit:
on as beaucoup appris avec ta première mise au point
si ça continue on va toutes et tous devenir médecins
quand tu comprendras autres langages que ceux inculqués que par tes bourreaux ta realité seras que ta bite est un sexe feminin puisque tu est une femme ainsi que tes xx machants ......tc
et pui que je sache je suis née un bébé le masculin ou le féminin c'est moi qui la construit par se que je vie et ressent
contrairement a se que on ma imposée par ses théories de médecins
en faite autre temps la médecine et les médecins était que des hauts religieux ou issus de la bourgeoisie
peut etre se là expliquerai plus la réalité dont tu as tant de certitudes
en fin bref........on as meme eu déjà bornierbale qui nous tiens pour des chiméres donc riens de nouveaux a l'horisont Doc


Je respecte chacune d'entre vous en tant qu'individu de bonne volonté, pourvu d'un cerveau avec lequel elle peut raisonner.
Tu es juste ... méprisante.
Comment être respectée des personnes que l'on ne respecte pas ?

en quoi je te méprise ???
j'aurais du te flater et te gonfler les chevies medicals ??
ou les chomosomes ??

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 09:14 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28800
Localisation: citoyenne du monde
Corinne a écrit:
Alexia a écrit:
on as beaucoup appris avec ta première mise au point
si ça continue on va toutes et tous devenir médecins
quand tu comprendras autres langages que ceux inculqués que par tes bourreaux ta realité seras que ta bite est un sexe feminin puisque tu est une femme ainsi que tes xx machants ......tc
et pui que je sache je suis née un bébé le masculin ou le féminin c'est moi qui la construit par se que je vie et ressent
contrairement a se que on ma imposée par ses théories de médecins
en faite autre temps la médecine et les médecins était que des hauts religieux ou issus de la bourgeoisie
peut etre se là expliquerai plus la réalité dont tu as tant de certitudes
en fin bref........on as meme eu déjà bornierbale qui nous tiens pour des chimères donc riens de nouveaux a l'horisont Doc


Quand je veux acheter une voiture verte. Si le vendeur me dit qu'une voiture rouge c'est vachement bien et qu’il arrive à me la vendre. J'achète une super voiture rouge, pas une voiture verte.
On voit sur le net des photos de filles absolument superbes, qui ont probablement dans la vie un rôle féminin indiscutable avec un charme et une beauté que beaucoup de femmes cisgenres peuvent leur envier. Si elles montrent leur "bite", leur sexe reste indiscutablement masculin. Sinon, c'est quoi une jolie vulve, un sexe masculin ? Moi, je distingue poésie et anatomie personnellement !
Evidemment, plus de sexe, plus se responsabilité ... Un tout petit peu trop facile tout çà .... malheureusement aujourd'hui plus personne n'assume rien. C'est la société qui doit s'adapter aux faiblesses de chacun ... Moi je crois à la responsabilité individuelle, c'est ce qui force ma reconnaissance pour les gens qui ont le courage de faire quelque chose de bien. Tu es devenue incapable d'avoir la moindre critique de ce que tu avances ma pauvre ...

Citation:
Là ou il a du conformisme,
de l’obéissance et de limitation ,
il n'y a jamais d’apprentissage,
on ne fait que suivre...

sort de tes sentiers battus pour parler de transidentité tu veras toi ma pauvre que se là ne se limite pas a tes theories medicoreligieux :wink:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 09:27 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2007 07:08
Messages: 1567
Corinne a écrit:
...LA médecine est devenue politique ????...


Depuis quand elle ne l'a pas été?


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 09:31 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28800
Localisation: citoyenne du monde
Citation:
Si elles montrent leur "bite", leur sexe reste indiscutablement masculin.

ta jamais vue un gros clitoris
c'est quoi un clitoris autre que un micro pénis ?
je n'aie pas de complexes sexistes pour avoir des certitudes sur se que peut être masculin ou féminin chez les autres
je suis une femme qui porte des couilles loin de là d’être couillonne au point de ne pas voir plus loin que mon bec :mrgreen:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 09:44 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28800
Localisation: citoyenne du monde
Corinne a écrit:
Julia69 a écrit:
A une époque, les médecin affirmaient qu'il y avaient une différence entre le cerveau d'une personne de couleur et celui d'une personne blanche. D'autres pense qu'il y a des différences entre le cerveau d'une femme et celui d'un homme. Certains medecin dans le monde pratique les soins envers les homosexuels pour les mettre "dans le droit chemin". La "transexualité est encore inscrit dans les maladies mentales selon le le livre DCIM V. Je crois que la médecine est plus politique qu'autre chose, j'ajouterais qu'elle manque d'humanité dans son regard à l'homme et son environnement. Ce que tu écris plus haut, Corinne, n'a pas d'importance pour nous, elle concerne la vision des médecins qui se veut la pensée unique.


LA médecine est devenue politique ????
C'est vrai qu'en lisant la presse, on voit bien que les politiques servent les médecins sur un plateau d'argent !
Réveillez vous les enfants ! Les élections présidentielles sont classiquement un moment où les "politiques" retrouvent les médecins qui constitue habituellement un réservoir de voies. Et au cours des deux dernières élections, les médecins n'ont pas été ni visités, ni consultés, ... ce qui est nouveau. Contrairement à ce que vous avancez, le monde médical est devenu pestiféré pour les politiques qui n'y voient qu'un obstacle aux restrictions budgétaires, des empêcheurs de tourner en rond. Il n'y a jamais eu aussi peu de médecins dans les ministres et parlementaires en exercice. Seuls les médecins se battent pour l'accès aux soins, l'égalité entre tous pour la santé. Quand on arrivera à un système à l'américaine (ce qui sera dans moins de 10 ans car la France n'assume plus ses dépenses de santé), il sera tant de regretter ce que nous avions et que nous avons gaspillé comme des enfants trop gâtés. Mais il sera trop tard.
Le DSM-V sera piétiné par les auteurs du DSM-X s'il existe un jour. Je suis toujours surprise de voir à quel point on vénère les échelles, les classifications les indices que l'on utilise aujourd'hui en France sans jamais se remettre en question en se posant cette simple questyion : que restera t-il de nos belles certitudes dans 150 ans ?

Citation:
Jean Carpentier Dans les années 1970, il s’installe à Corbeil-Essonnes avec la volonté chevillée au corps de « faire changer la médecine ». Un fait va venir percuter cette promesse. En février 1971, un garçon et une fille, élèves de terminale, sont surpris en train de s’embrasser dans l’enceinte de leur lycée. Face aux brimades, un texte est rédigé avec son concours et est distribué par les lycéens à la sortie de l’établissement mais aussi de nombreux lycées de France : « Apprenons à faire l’amour. » Cela lui vaut l’interdiction par le conseil de l’ordre d’exercer pendant un an, et d’être condamné par la justice pour « outrage aux bonnes mœurs » et « incitation à la débauche » !...

pour se qui est de l'amérique rassure toi cher doc
les ricains a se niveaux avance en vouloir installer la même politique de sécurité social de la France
même se il leurs reste du chemin a faire :mrgreen:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 09:50 

Inscription: 16 Sep 2012 22:49
Messages: 323
Corinne, je crois que ce qui peut déranger ici, ce n'est pas tant tes connaissances médicales et ton engouement pour ton métier, qui est tout à fait respectable. Tu as fait des études, tu vis ton métier à 200 %, il est compréhensible que tu dévoues corps et âmes à défendre tes convictions.

Cependant, tu es médecin et jusqu’à preuve du contraire ta transition n'est pas encore concrètement entamée. Comment peux tu affirmer tes thèses (la médecine) si tu n'es pas en mesure d'émettre ton anti thèse (ta vie de femme "trans"), tu ne peux avoir un avis objectif. OK, tu vas nous répondre que de notre coté, nous ne sommes pas médecins. J'ai pu cependant remarqué que tous les médecins que j'ai pu voir à propos de cela ont été très incompétent sur le sujet, au final, on en sait toujours plus qu'eux, c'est nos corps et notre intérieur.

Je pense que tu as encore besoin de vivre ta vie de femme, et commencer par la phase difficile : la transition. Comprendre les embûches, la discrimination, l'entre deux, la découverte, les vrais questionnements...

Le fait d'être XX ou XY, n'a aucune importance dans la vie et le combat que tu seras sans doute amenée à vivre. Qui vivra, verra !

Pour ma part, j'ai vu l'équipe du Gretis pendant 2 ans (équipe de médecins soit disant experts à Lyon), j'ai auparavant galéré avec des psys de toute sortes qui ne m'ont en aucun point encourager à être moi même. Le GRETIS a été l'usine à cobayes, tests ridicules en tout genre, faire craquer moralement (report d'avis favorables et mensonges). Ils se jouent de l'humain pour le soi disant bien de la médecine. Heureusement, je suis sortie de cela et pu faire ma vagino' en Thaïlande (pays bien plus respectueux), je n'ai plus attendu du coté de ces soit disant "experts"... BREF

Tout cela pour continuer à dire : la médecine n'est pas le liant (unique) à la transidentité et que si tu comptes te placer en tant qu'experte, il faudra d'abord vivre ta vie de femme "trans" dans notre société. Après tu auras le recul nécessaire et les arguments pour prétendre à un diagnostic.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 10:31 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Avr 2014 19:11
Messages: 166
Localisation: France
Julia69 a écrit:
Corinne, je crois que ce qui peut déranger ici, ce n'est pas tant tes connaissances médicales et ton engouement pour ton métier, qui est tout à fait respectable. Tu as fait des études, tu vis ton métier à 200 %, il est compréhensible que tu dévoues corps et âmes à défendre tes convictions.

Cependant, tu es médecin et jusqu’à preuve du contraire ta transition n'est pas encore concrètement entamée. Comment peux tu affirmer tes thèses (la médecine) si tu n'es pas en mesure d'émettre ton anti thèse (ta vie de femme "trans"), tu ne peux avoir un avis objectif. OK, tu vas nous répondre que de notre coté, nous ne sommes pas médecins. J'ai pu cependant remarqué que tous les médecins que j'ai pu voir à propos de cela ont été très incompétent sur le sujet, au final, on en sait toujours plus qu'eux, c'est nos corps et notre intérieur.

Je pense que tu as encore besoin de vivre ta vie de femme, et commencer par la phase difficile : la transition. Comprendre les embûches, la discrimination, l'entre deux, la découverte, les vrais questionnements...

Le fait d'être XX ou XY, n'a aucune importance dans la vie et le combat que tu seras sans doute amenée à vivre. Qui vivra, verra !

Pour ma part, j'ai vu l'équipe du Gretis pendant 2 ans (équipe de médecins soit disant experts à Lyon), j'ai auparavant galéré avec des psys de toute sortes qui ne m'ont en aucun point encourager à être moi même. Le GRETIS a été l'usine à cobayes, tests ridicules en tout genre, faire craquer moralement (report d'avis favorables et mensonges). Ils se jouent de l'humain pour le soi disant bien de la médecine. Heureusement, je suis sortie de cela et pu faire ma vagino' en Thaïlande (pays bien plus respectueux), je n'ai plus attendu du coté de ces soit disant "experts"... BREF

Tout cela pour continuer à dire : la médecine n'est pas le liant (unique) à la transidentité et que si tu comptes te placer en tant qu'experte, il faudra d'abord vivre ta vie de femme "trans" dans notre société. Après tu auras le recul nécessaire et les arguments pour prétendre à un diagnostic.


Julia, merci de prendre le temps de me répondre avec une gentillesse à laquelle je ne suis pas habituée ici ...
Il y a du vrai dans ce que tu dis et je me rends compte que la plus grande partie du corps médical n'a pas eu une conduite adéquate en France avec les personnes transgenres.
Pour autant, je n'ai pas besoin d'avoir un cancer pour m'occuper de cancéreux, d'avoir le SIDA pour m'occuper de séropositifs, etc, etc. C'est un métier qui s'apprend et il faut 10 ans rien que pour sortir de l'école ... Je ne prétends en aucune façon détenir la vérité ou être une experte dans ce domaine singulier qu'est la transidentité. Je veux bien admettre que ma transition (qui en est à son extrême début pour ménager ma femme et mon fils car seule, je serais déjà en harmonie avec moi-même ....) puisse me faire changer d'opinion sur bien des choses par la voix de l'expérience. Il ne me viendrais jamais à l'esprit de juger le parcours d'un(e) trans. Mais je me sens le droit de défendre des idées argumentées qui peuvent ne me arriver à une conclusion collective et consensuelle.
Effectivement, tu peux penser qu'il n'y a rien de très concert dans le début de ma transition mais les pleurs de ma femme sentant son mari disparaitre, les angoisses qui m'empêchent de dormir et le premier RDV pris chez un psy désigné par l'équipe hospitalière de Bordeaux sont pour moi les premières épreuves qui existent bel et bien. Avoir 43 ans, être mariée, avoir un enfant de 9 ans : quelle chance ais-je d'aller au bout ? Et sans aller au bout, comment continuer à vivre dans ce corps qui m'emprisonne depuis 30 ans ?
Parfois, je me demande pourquoi je veux monter mon cabinet pour faciliter nos vies, être véritablement respectueuse des patientes et dedorer u(un peu) le blason de la médecine à travers une meilleure prise en charge, plus humaine, bienveillante .... Les agressions ne m'y engagent pas ... Faut il que je devienne une femme solitaire et puis bonne chance pour les autres ? Chacune pour soi ? Toutes les mêmes idées et advienne que pourra ?
Il y a tant de chose à faire, à combattre, je ne veux ni ne peux me battre contre la communauté à laquelle je me sens appartenir (?). Quand je vote pour un politique, je ne suis jamais d'accord avec 100% de son programme ! Dois-je épouser le dogme pour être acceptée ? DOis faire comme d'autres me l'on conseillé, vivre de mon côté en visant la meilleur réussite sans me préocupper du reste des personnes trans ?
Tout cela est bien désolant.

_________________
Corinne H.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 10:44 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28800
Localisation: citoyenne du monde
tu veut te ocuper de nous en continuant la politique medical existant déjà et qui nous disctimine ???
que allors toi meme dit (Il y a tant de chose à faire, à combattre,)
que allors tu viens nous bassiner ici des thèses medicalsreligieuses sexistes et discriminatoires ???
oui choisie ton camps ,mais viens pas nous culpabiliser en plus car se là s’appelle de la manipulation
rassure toi je suis loin d’être ta pauvre :mrgreen:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 14:00 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2007 07:08
Messages: 1567
Connaissances médicales ou idéologie politique?

Parfois c'est plus facile d'apprécier des choses quand on prend un peu de recul.
Lisez ce (vieux) document écrit par des experts autoproclamés que tenaient une position de monopole à l'époque et jugez de vous-mêmes...
http://www.espace-ethique.org/sites/def ... alisme.pdf
ou même cette publication bien plus récente, toujours soutenu par des personnes qui tiennent une position de monopole...
http://www.lemonde.fr/mmpub/edt/zip/201 ... civil.html


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 14:34 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2113
emma sxb a écrit:


Ouh là c'est du lourd... :roll:


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 19:52 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2113
Image


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 20:51 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2113
Corinne a écrit:
Que restera t-il de la théorie du genre dans 100 ans ?

Rien de plus qu'aujourd'hui vu qu'elle n'existe pas. Ou plus précisément que cette dénomination a été inventée par les groupes réactionnaires cathos fachos pour dénigrer les études sur le genre. Boutin en tête avec son antienne sur le "Gender".
Corinne a écrit:
Si elles montrent leur "bite", leur sexe reste indiscutablement masculin.

Et c'est reparti... Mais quelle bêtise ! :roll:
Corinne a écrit:
Sinon, c'est quoi une jolie vulve, un sexe masculin ?

C'est un sexe, un appareil génital, un organe reproducteur. Les qualificatifs "masculin ou féminin" se rapportent à une vision culturelle totalement détachée de la réalité des êtres.
Et l'autre qualificatif "joli" peut s'attribuer à n'importe quelle partie d'un corps ou d'un être, qu'il s'agisse d'un sexe, d'un nez ou d'une paire d'oreilles, voire de l'être tout entier.

Mais, tout comme tes confrères, tes études te suffisent pour te faire ton idée et l'asséner en toute bonne conscience. Bah non, ça ne fonctionne pas comme ça. Tes dix ans de médecine n'y changent rien. Au contraire, ils te freinent dans la compréhension de toi-même. Libre à toi de t'auto-stigmatiser, mais évite, s'il te plaît, de baver tes concepts surannés et odieusement discriminants, bien qu'ils soient malheureusement toujours d'actualité. Tes propos y contribuent.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Juil 2014 22:37 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2113
Corinne a écrit:
Parfois, je me demande pourquoi je veux monter mon cabinet pour faciliter nos vies, être véritablement respectueuse des patientes et dedorer u(un peu) le blason de la médecine à travers une meilleure prise en charge, plus humaine, bienveillante ....

Un cabinet transphobe de plus, monté par une trans auréolée par la médecine degré zéro. Oui, effectivement mieux vaut que tu t'abstiennes si c'est pour débiter autant d'âneries à la ligne. Je n'ose même pas imaginer tes diagnostics...
Corinne a écrit:
Tout cela est bien désolant.

Là je suis d'accord avec toi.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Juil 2014 07:54 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2009 22:19
Messages: 8487
Le ton de mon post est cool hein ! :mrgreen:

Corinne a écrit:
Alors que je souhaiterais aider de mon mieux les personnes transidentitaires, il est tout simplement hors de question que j'assume devant la Loi la prescription de produits dangereux sur la revendication d'un seul autodiagnostic !!!
...
Au cours de mes études médicales, j'ai souvent cru que la gynécologie, la maternité, la cancérologie, l'infectiologie (VIH ...) étaient des branches bien particulières de la médecine. Et un gynécologue m'a répondu qu'il n'en était rien. Que chaque branche de la médecine devait s'appréhender de la même façon. Je comprends aujourd'hui ce qu'il disait.


Evidemment qu'aujourd'hui, tu ne prendrai pas le "risque" de prescrire un THS, tu es persuadée de ne pas être capable et ni qualifiée pour le faire. Ca fait combien de temps que tu te documentes, tu fais des recherches, à peu près depuis ton arrivée ici. Tu nous prépares même des dossiers !!!!!!

Citation:
Je fais des ordonnances tous les jours.


Et ces médicaments que tu prescrit tout les jours ne sont pas aussi, sinon plus dangereux qu'un THS ?

Qu'est-ce qui t'empêche si ce n'est : " malheureusement aujourd'hui plus personne n'assume rien. C'est la société qui doit s'adapter aux faiblesses de chacun ... Moi je crois à la responsabilité individuelle, c'est ce qui force ma reconnaissance pour les gens qui ont le courage de faire quelque chose de bien. "

TAPLUKA t'assumer et être responsable !!!! :wink:

_________________
" on ne peut pas rattraper le temps perdu mais on peut arrêter de perdre son temps "


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Juil 2014 08:04 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2009 22:19
Messages: 8487
Cheyenne a écrit:
Corinne a écrit:
Si elles montrent leur "bite", leur sexe reste indiscutablement masculin.

Et c'est reparti... Mais quelle bêtise ! :roll:
Corinne a écrit:
Sinon, c'est quoi une jolie vulve, un sexe masculin ?

C'est un sexe, un appareil génital, un organe reproducteur. Les qualificatifs "masculin ou féminin" se rapportent à une vision culturelle totalement détachée de la réalité des êtres.


Je comprend ton aversion pour les néo-chattes !!! On aurait pas cru où est-ce que le machisme se cache !!!! mdr mdr

_________________
" on ne peut pas rattraper le temps perdu mais on peut arrêter de perdre son temps "


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 21 Juil 2014 20:12 

Inscription: 23 Nov 2009 20:20
Messages: 2113
Machisme ? Je ne vois pas où.
Eh oui, le sexe est tel que la médecine le définit. Qu'il soit mâle ou femelle c'est un organe dédié à la reproduction avant tout. Le reste est une affaire, "humaine" où se mêlent traditions et tabous, sexisme et patriarcat, politique et religion... Un vrai bordel, quoi.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 78 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com