Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 17 Nov 2018 06:30

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Choisir de garder mon corps
Message non luPosté: 11 Mar 2016 11:53 

Inscription: 18 Fév 2016 12:09
Messages: 6
Localisation: Hainaut Belgique
Bonjour,
Je parcours les forums depuis quelques semaines à la recherche de personnes sans genre ou bi-genre, non-binaire.
Cela me paraît plus compliqué que je ne l'espérais.

Je suis née homme physiquement, et je me suis toujours considérée comme "de genre particulier", ni homme, ni femme .
Je vis une vie d'homme depuis ma rencontre avec mon épouse il y a près de 30 ans. 30 ans à renier ce "particulier", à le refouler.
Mais aujourd'hui, il revient de plus belle. Impossible de chasser le naturel, il revient au grand galop.
Je ne suis plus en questionnement depuis longtemps, je cherche juste le bon qualificatif pour me définir.
Jusqu'à présent, c'est le mot "ingérable" dans le monde professionnel qui est revenu le plus souvent.

Je suis bien dans mon corps, juste envie de l'entretenir plus, de le soigner, de laisser pousser mes cheveux, de rester complice avec lui.
Par contre, j'ai bien envie de revendiquer ma différence, de me permettre au quotidien un look androgyne, des attitudes féminines en plus.
J'ai envie que les choses soient dites, qu'elles soient plus claires pour moi, même si elles seront moins claires pour les autres et sans doute très controversées.
J'en avais eu un aperçu en fin d'adolescence, durant un an ou deux, époque où j'étais en questionnement. J'étais frêle, indécise, l'époque et le contexte ne s'y prêtait pas dans les années 80's.
Je ne me sens pas binaire, vraiment pas du tout.
J'ai une épouse compréhensive et aimante et deux "presqu'adultes" à l'université qui me voient changer dans mon comportement et qui en apprennent petit à petit sur ma volonté.
Ma transition sera donc très douce, très limitée par rapport au "changement de rive" mais c'est pourtant bien ce que je souhaite.
Voila, je cherche des infos, des contacts, des conseils, des expériences, des pistes, des liens.
Je vis en Belgique à mi-chemin entre Lille et Bruxelles.

Et je suis très ouverte d'esprit
J'aimerais écrire définitivement au féminin et rencontrer des personnes avec qui je parlerai également de moi au féminin, cela me fait un bien fou.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 11 Mar 2016 11:58 

Inscription: 18 Fév 2016 12:09
Messages: 6
Localisation: Hainaut Belgique
Je corrige ma phrase:
Ma transition sera donc très douce, très limitée par rapport au "changement de rive" mais c'est pourtant bien ce que je souhaite.

par:
Je voulais dire
Ma transition sera donc très douce, très limitée par rapport au "changement de rive" que réalisent les trans mais que je ne souhaite pas réaliser.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 11 Mar 2016 22:53 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Avr 2012 21:10
Messages: 5768
Localisation: pres de Jyon Grrrr
bonjour,
les quinqua et plus sont de plus en plus rares ici,
il semble meme que cela soit une génération en extinction
avec des problématiques de moins en moins partagées.
Bienvenue (je me sens moins seule)
il y a beaucoup de témoignages (anciens) à lire
et si les échanges ici te semblent trop décalés par rapport à ton parcours de "MtF secondaire" (c'est comme cela que l'on qualifie les personnes qui ont un vécu dans leur sexe identifié de naissance, avec famille et géniture) ou trop agressifs (cela arrive), il reste le MP, ce sera avec plaisir de mon côté.

_________________
jamgie = angelline,angellinne,samyda,cleopotra,suzie-cute,jamie
je garde "ni muse ni soustype" car c'est du Angelline copyright
pour le reste, je garde le 7, mais ici ce sera 1111111
Emprunt « [b][size=85]Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront[/size][/b]. » R.C.
Mon expérience vaut largement celle de tous les charlots du monde et je n'ai QUE des ami(e)s


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 12 Mar 2016 00:42 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28805
Localisation: citoyenne du monde
emmapeel a écrit:
Je corrige ma phrase:
Ma transition sera donc très douce, très limitée par rapport au "changement de rive" mais c'est pourtant bien ce que je souhaite.

par:
Je voulais dire
Ma transition sera donc très douce, très limitée par rapport au "changement de rive" que réalisent les trans mais que je ne souhaite pas réaliser.

ta biens raison de ne pas amalgamer tes goûts pour l’androgynie avec la transidentité
se serais te planter contre un mur
oui iol y un tas d'hommes trés feminins et vice versa
il y as même un monde queer qui évolue ,oui là encore tout est évolutive,et le tout est de l'assumer :idea: de le vivre :idea:
là ou ma question reste sans reponse dans le monde queer est que on dit toujours "non binaire"
Citation:
J'aimerais écrire définitivement au féminin et rencontrer des personnes avec qui je parlerai également de moi au féminin, cela me fait un bien fou.

mais du coup là tu voudrais pas plutôt qu'on te voie en tant que binaire ??
moi se là me dérange pas du moment que se sont des gens qui se assume ,que on puisse le voir en tant qu'elles :idea:
si c'est autre chose je arrete ici notre dialogue ,prends fin :lol:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 12 Mar 2016 09:36 

Inscription: 18 Fév 2016 12:09
Messages: 6
Localisation: Hainaut Belgique
Merci pour ta reponse Alexia.
Si je garde un corps d'homme et une apparence androgyne.
Alors me décrire au féminin est en quelque sorte me permettre de maintenir un equilibre.
A defaut de n'avoir plus un corps androgyne.
Je me sens "bicephale".
Je suis du signe astrologique gemeaux et mon prenom "administratif" est Emmanuël.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 12 Mar 2016 13:48 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28805
Localisation: citoyenne du monde
oui se là j'avais biens compris
mais en rapport au binaire, si tu définie ton genre par des caractères sexuées"feminin,masculin,les deux font partie de chaque être humain" de genres binaires
comment se dire pas binaire ???
en faite se que tu décris comme androgyne en apparence,be son que des codes imposer par la mode vestimentaire,codes de base sexiste ,pour différencier les genres binaire ,a vouloir même crée cette forme de apartheids faite aux femmes , la féminité chez l'homme est plus banal que on le pense,il y as beaucoup de mecs très viriles mais trés dosés d'un féminin qui s'échappe tout naturellement,le vice versa pour des femmes
on as tous et toutes de l'androgynie et surtout quant on est jeunes
après on l'explore et on se épanouie ou on la refoule ,se qui n'enpeche pas l'epanouissement de beaucoup de personnes
en fin la mode a détournée tout se là dans une question d’habiles
plus chic que dire travestissement ,transformisme,juste au point de catégoriser des trans,modéles,comme des personnes androgynes,tel est le cas de andreja pegic "ma copine" qui en faite n'est autre qu'une femme
les cross dresser qui se assument se sont une autre catégorisation du monde queer ,qui fait souvent la confusion des genres "se là n'est pas péjorative" un autre changement de netiquette travesti,d'ailleurs nous mêmes autre fois catégorisés et même encore aujourd’hui pour certains nous ne sommes que des travestis
se mot androgyne qui est très ancien refait surface sur une forme toujours aussi mystique et fantasmer
j’espère ne pas avoir attirer la colère de zeus (rires)
moi je te dit un truc vie en étant toi même, le reste, ne son que des mots qui retrace des philosophies

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 12 Mar 2016 18:53 

Inscription: 18 Fév 2016 12:09
Messages: 6
Localisation: Hainaut Belgique
Mercie Jamgie et merci Alexia,
Vos propos me font du bien. Je vais continuer à plancher sur ma non-binarité. (pour moi, le terme est nouveau)
Le vocabulaire "dignes habitants de la petite ville de Catanzano en Sicile, homos, lesbiennes, efféminés, travlos" a bercé mon adolescence des 80's. La cage au folle et le monde de la nuit proches de la prostitution, de la drogue. Tout cela n'était qu'un amalgame.
On osait à peine mettre 1 heure de cours de sexualité dans le programme d'une scolarité complète pour y parler pendant 45 minutes de la reproduction des espèces animales et 15 minutes de débats entre élèves. Quand le prof était très ouvert, exceptionnellement, un préservatif était mis à disposition des élèves qui se battaient pour le regarder.
Les choses ont beaucoup évolué, les mentalités un peu aussi.
Et les terminologies n'en finissent plus d'être redéfinies aujourd'hui encore.
Je sais qui je suis et ce que je veux.
L'homosexualité est clairement définie, la transsexualité aussi.
Par contre, le monde fluide, non-binaire, androgyne a encore beaucoup de chemin à parcourir.
Dans mon cas, je veux exister comme je suis. Je veux revendiquer d'occuper une place médiane(?), supplémentaire (?), complémentaire (?).
Pour le monde binaire actuel, je pense comme une femme alors que j'ai le physique d'un homme.
Mais je ne vis pas dans ce monde, je n'y trouve pas ma place, je me sens extra-terrestre.
Et j'ai l'impression que même dans le monde LGBT+ (+ tout ce qu'on veut), le + doit aussi se faire une place.
Mais déjà, exister avec un signe plutôt qu'une lettre, c'est déjà ça, un début, un embryon.
Je peux partager beaucoup de points de vues semblables avec les LGBT et nous avons des difficultés communes avec les monde cisgenre.
Mais sur le plan de la binarité, j'ai l'obligation de devoir m'exprimer sur base de l'existant binaire
J'ai bien envie de rajouter un commentaire partout où je dois cocher la case H/F.
Pour répondre à quelqu'un de fermé qui voudra s'assurer de ce que j'ai entre les jambes, je répondrai que je suis un homme mais pas seulement. Ma façon de m'habiller pourra peut-être le convaincre.
Mon épouse m'appelle "mon escargot".
C'est déjà une bonne approche pour une personne qui se sent 100% femme et 100% cisgenre.
Elle me voit m'épanouir mais a du mal à encaisser. Les plus jeunes ont beaucoup plus de facilités et sont beaucoup plus ouverts.

N'hésitez pas à me conseiller des liens, des connaissances qui se rapprocheraient plus encore de mon point de vue.
Et merci pour vos réponses


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 13 Mar 2016 19:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28805
Localisation: citoyenne du monde
juste te donner un peut de reflexion a cette phrase que en principe est plutot sexiste et ne veux riens dire :idea:
Citation:
Pour le monde binaire actuel, je pense comme une femme alors que j'ai le physique d'un homme.

tu as des mecs de nous jours féministes,eux, ils pense comme des femmes,ils se définissent en tant que mecs féministes :idea:
se là ne fait pas d'eux des femmes...
les femmes elles on la même matière grise que les hommes ,et phisyquement elles peuvent se donner les mêmes capacités
le monde a évoluer ,heureusement....oui il en reste beaucoup a faire et inclus un enorme travaille sur sois même
on est loin des clichés obscurantistes,que la femme pense comme sa et les mecs autrement ,malgré que se là existe toujours par ségrégation et obscurantisme,se là viens du temps ou les femmes n'avais pas le droit a se exprimer,de l'apartheid fait aux femmes, aujourd’hui celles qui non seulement pense ,mais, réfléchisse et mettant en pratiques, se même obscurantisme et ségrégations, leurs colle des étiquettes,elles pense comme des hommes....tc mdr
mais tant mieux qu'ils se aperçoivent que une femme peut penser et se exprimer comme eux
en bravant ses interdits
les mecs feministes l'on biens compris, et son devenues de trés bons amants , compagnons voir maris
les fameux prince charmants :wink: :D

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 24 Avr 2016 11:19 

Inscription: 31 Mar 2016 20:29
Messages: 14
Localisation: Limoges
Bonjour,

emmapeel a écrit:
Ma transition sera donc très douce, très limitée par rapport au "changement de rive" mais c'est pourtant bien ce que je souhaite.
Voila, je cherche des infos, des contacts, des conseils, des expériences, des pistes, des liens.


Attention : ce que je vais écrire n'engage que moi, et j'imagine que cela va être très mal perçu ici. Tant pis. Je ne vais pas parler d'androgynie, qui se rapporte davantage à l'aspect extérieur et aux codes, comme cela a déjà été souligné, mais plutôt à l'aspect psychologique, qui conditionne tout le reste.

Après plus de dix ans de thérapie, j'ai fini par comprendre qu'il n'y avait pas un sexe, mais des sexes en chacun de nous. Mon sexe biologique, que je ne peux renier, bien entendu, mais aussi mon sexe à l'état civil (qui conditionne notre vie sociale, et qui est modifiable, sous certaines conditions, selon la géographie). Il y a enfin le sexe que tu ressens à l'intérieur de toi, et celui que tes interlocuteurs (trices) te prêtent (le miroir). Ca en fait déjà 4 qui peuvent ne pas toujours être le même...

La vraie difficulté pour moi a été de prendre conscience que finalement, ce que je refusais de voir en moi avait été remarqué de longue date lorsque j'étais ado ("pédé", "antenne satellitte", "enc..." etc...). Je m'étais efforcé alors d'en rajouter sur le plan viril, sans y parvenir : ce n'était pas moi. Ma sensibilité extrême, mon caractère, sont féminins, depuis mon plus jeune âge. Je suis fait(e) ainsi. J'ai pourtant construit ma vie comme un homme. Dans mon boulot, milieu hyper-masculinisé, je suis à la fois très respecté pour mes compétences, craint pour mon autorité, mais aussi très apprécié pour la sensibilité particulière que mes collègues savent pouvoir trouver lorsqu'ils en ont besoin.

Au fond de moi, j'ai tout d'une femme. Pourtant, je sais que je ne peux pas le devenir. Mon heure est passée, c'est trop tard, car ce choix engagerait bien au-delà de moi, mes enfants également, et cela je le refuse. Je ne me ressens pas non plus le besoin de me débarrasser de mon pénis ; il ne fait pas (plus) horreur : il est là, c'est tout. Dans l'intimité, mon épouse et moi-même parlons de mon clito, cela nous va très bien. Il fonctionne mal, et seulement quand il veut (j'ai eu des ennuis de santé il y a quelques années qui m'ont déjà beaucoup féminisé), et ma poitrine par exemple me donne depuis des années bien plus de plaisir que mon zizi. J'ai fini par accepter de devenir ni-ni...

Ici ça semble un positionnement très peu accepté par contre... Je suis dispo si tu veux échanger davantage bien entendu, nous avons peut-être des points communs, qui sait...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 24 Avr 2016 16:16 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Déc 2015 07:25
Messages: 81
Localisation: Au Pays Cathare
Bonsoir Nicole,
Je suis vraiment navrée mais je n'arrive pas à être désolée, agacée, en colère, irritée, outrée, ... par rapport à ce que tu écris ... sauf peut être avec ton "Mon heure est passée, c'est trop tard ..." mais je comprends.

Bonne soirée
Julia

_________________
"Levez-vous vite orages désirés qui devez emporter René dans les espaces d'une autre vie" - Chateaubriand -


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 24 Avr 2016 21:06 

Inscription: 31 Mar 2016 20:29
Messages: 14
Localisation: Limoges
Bonsoir Julia,

Je ne suis pas sûre de bien comprendre le début de ta réponse : il ne faut ni être désolée, ni outrée. C'est une partie de mon histoire de vie, rien de plus, ça ne se discute pas, c'est ainsi.

Mon choix de n'être ni-ni est également tout ce qu'il y a de réfléchi. Avant d'être "père" (biologiquement parlant, puisque j'ai un rapport très maternel avec mes enfants), j'aurais pu me poser ces questions. Aujourd'hui, ma priorité reste leur éducation, dans les meilleurs conditions possibles. Je ferai tout pour leur offrir toutes les chances de partir dans la vie dans de meilleures conditions que moi. Et pour cela, j'ai fait un choix, pleinement consciente de ce que cela implique, et je ne le regrette pas ;).

Ne sois donc pas désolée : il n'y a pas de quoi, vraiment !

Merci pour ta réponse en tous cas,


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 25 Avr 2016 07:08 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Déc 2015 07:25
Messages: 81
Localisation: Au Pays Cathare
Bonjour Nicole,

Je me suis exprimée par euphémisme.

Comme tu commençais par :" j'imagine que cela va être très mal perçu ici" mon "Je n'arrive pas à être désolée, irritée, agacée, ..." voulais dire que rien ne me choquait dans tes propos, contrairement à tes craintes.

Ton choix est tout à fait respectable et celui-celle qui le critiquerait serait bien intolérant et étroit d'esprit.

Bonne journée
Julia

_________________
"Levez-vous vite orages désirés qui devez emporter René dans les espaces d'une autre vie" - Chateaubriand -


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com