Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 22 Nov 2017 13:54

Accompagnement et conseil parcours transsexualité

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 
Auteur Message
Message non luPosté: 14 Nov 2017 15:52 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Sep 2016 16:36
Messages: 94
Coucou,

Qu'avez vous pensé du reportage sur M6 ?

Je l'ai trouvé plutôt bien conçu et positif.
ça faisait bien longtemps que j'attendais quelques choses comme ça.
Ils ont plus montré les côtés positifs et non tout le négatif genre lynchage suicide etc.(à part ce pauvre Cédric viré de chez lui à la fin de l'émission)
Certains de mes amis ont regardé et m'ont dit qu'ils avaient mieux compris grâce à ce reportage. Des amis qui avaient pas mal de problème avec ma transition.

(je suis tata depuis samedi d'une petite Léïa, voila, j arrive pas à m'arrêter)


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Nov 2017 16:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2016 22:25
Messages: 108
Localisation: Essonne
Moi aussi je l'ai trouvé positif et pas trop voyeuriste (Il a fallu tout de même qu'ils nous montrent une nana se tartiner d'Oestrodose dans la SDB...).

Adrian de la Vega est bien remonté contre le reportage, au motif qu'on ne parle pas des combats des trans (administration, etc) :


Et pour ma part je dirais qu'il est encore trop choquant pour certaines personnes. Un membre de ma famille (qui n'accepte pas, of course) auquel je tiens tout particulièrement n'a pas regardé ce reportage plus de 15 mn avant de zapper. Je comptais sur cette émission pour lui expliquer les choses de manière non-violente. C'était déjà trop pour lui.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 14 Nov 2017 18:14 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2017 18:30
Messages: 15
Localisation: Bretagne
Pour être honnête je l'ai pas regardé... Pourquoi?

J'ai du mal avec le mot "transgenre" qui pour moi laisse prétendre que c'est le genre qui est changer... hors pour ma part je n'ai jamais changé de genre j'ai toujours été un homme. Je sais que ce terme est employer pour que certaine personne évite de confondre avec un problème de sexualité, pour moi ce problème viendrait en parti aussi de certaine association (je ne citerai pas laquelle) qui peut sans le vouloir créer une amalgame. C'est mon avis personnel (et j'ai une façon de voir et aborder les chose bien à moi, si même moi je ne suis pas toujours d'accord avec moi c'est possible je vous l'assure :mrgreen: ), je ne pense pas être le seul à penser ainsi, même si ce mot est employé pour évité les confusions je le trouve mal choisi et du coup j'ai peur d'avoir un avis très négatif ou d'être déçu de l'image que ça peut renvoyer des trans.

Je le regarderai surement en replay pour l'instant j'hésite. (Je reviendrait dire ce que j'en pense une fois visionné bien sur :mrgreen: )


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Nov 2017 08:00 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2017 14:16
Messages: 22
Je l'ai mis de côté en replay, tiens. J'ai hâte de le regarder.
Pour l'instant, je n'ai vu que le tout début mais, direct, une phrase m'a interpellée : celle de la première personne interrogée qui disait que son père ne voulait pas qu'il soit trans parce que pour lui les trans étaient des personnes malheureuses et qu'il ne voulait pas qu'il soit malheureux, donc. En tant que maman, ça m'a touchée direct. Je serai vraiment curieuse de le voir, surtout si l'approche est positive, alors : c'est exactement ce que j'ai besoin de voir actuellement, je pense. :)


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Nov 2017 08:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Sep 2016 16:36
Messages: 94
justement dans le reportage, Laura (je crois) dit la même chose. Elle n a pas changé de genre, elle a toujours été une fille.

Sinon pour les "combats", je trouve que ça fait du bien d'avoir aussi parfois des émissions qui montrent du positif et pas toujours dans le : "IL FAUT SE BATTRE, TOUT LE MONDE NOUS HAIS, LA FRANCE EST EN RETARD, IL FAUT ATTENDRE LONGTEMPS POUR ÊTRE OPÉRÉ, ON SE FAIT PERSÉCUTER..."

Là, c 'était juste des personnes qui expliquaient pourquoi elles veulent transitionner et comment on le fait. Pour moi, c était pédagogique.

Si je montre à mes parents ou amis un reportage où l'on voit toute les difficultés d'être trans, il me comprendrait encore moins. Voyons aussi le positif d'être trans.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Nov 2017 11:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2017 18:30
Messages: 15
Localisation: Bretagne
Finalement je me suis quand même décidé à y jeter un oeil. Il est vrai que ça revient un peu a ce qu'on a déjà pu voir dans d'autre émission sauf que la le mot qui en sortirai serait: espoir. Oui le message est positif, ça peut permettre de rassurer des parents de personne trans sur l'avenir de leur enfant après ce sera toujours à chacun son parcours. Montrer l'importance de la famille et l'entourage est aussi important car on l'oubli souvent.

Après bizarrement je me suis plus reconnu en Laura (alors oui ça peut être surprenant n'ayant pas du tout eu le même parcours ) mais je retiens une phrase qui est issu d'une de ses vidéo (je la connaissait pas avant ) qui est " un vêtement n'a pas de chromosome" ... et je suis d'accord avec cette phrase mais à 200%. D'ailleurs j'étais sur le point de stopper la vidéo car j'avais des relent de cliché (on après je suis peut être dur dans mes mot la).

Mais aussi non pour conclure: c'est un bon reportage: qui pour une fois montre les "petites difficultés" du quotidien mais aussi les avancer des mentalité (la je pense notamment au proviseur d'école qui à rajouté une case à son formulaire au lieu d'insisté) .Chaque personne est unique, à son vécu et sa façon d'aborder les choses.

Le vent de l'est: je te suis plutôt sur les "combats" je ne me considère pas comme militant je suis moi même très mal informé des "combats" je suis plutôt j'en foutisme d'ailleurs et justement j'avais peur en voyant le mot "transgenre" que justement le reportage tourne sur "la victimisation des trans les autre c'est des méchant".


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Nov 2017 20:12 
Hors ligne

Inscription: 08 Jan 2017 17:58
Messages: 189
je suis pas fane du mot "transgenre" pour la même raison que toi, c'est plutôt un problème de sexuation donc j'aime bien les termes "transsexuation ", "transsexué(e)" (surtout pas "transsexualité", "transsexuel(le)"), comme termes génériques "transidentité", "transidentitaire" sont bons

a
près je serais passionnée de lire ta théorie aussi

p
our le reportage je l'ai pas regardé pour 5 raisons (une des 5 est que je sais pas comment on fait)


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 15 Nov 2017 21:05 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2017 18:30
Messages: 15
Localisation: Bretagne
Plume de roche: j'ai pas vraiment de théorie la dessus, mais je part du principe que nos transition sont que de passage, il faut au bout d'un moment abandonné cette étiquette pour vivre pleinement qui nous somme. Après pour ce qui est des personnes se sentant ni homme ni femme pour moi c'est ce qu'on pourrait appelé le "3eme sexe" on peut ne pas ressentir le besoin de n'être juste qu'une case à cocher. Moi je parle plutôt de naitre dans le mauvais corp et de changement de sexe j'y mais pas forcément de terme défini.

Pour ce qui est de voir le reportage, si tu le désir, il se trouver sur le site m6replay.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Nov 2017 08:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Oct 2017 14:16
Messages: 22
Claire.c.clair a écrit:
Et pour ma part je dirais qu'il est encore trop choquant pour certaines personnes. Un membre de ma famille (qui n'accepte pas, of course) auquel je tiens tout particulièrement n'a pas regardé ce reportage plus de 15 mn avant de zapper. Je comptais sur cette émission pour lui expliquer les choses de manière non-violente. C'était déjà trop pour lui.

Peut-être est-ce par rapport à ce que ça lui évoque, personnellement, par rapport à toi en particulier ?
J'y pense parce que j'ai commencé à le regarder en tant que maman, et avec mon homme on est tombés d'accord pour faire une pause au bout d'un moment juste parce que c'était trop lourd pour nous. Et pourtant, le reportage est top et super intéressant, et plutôt positif, plein de sourires, etc. Mais, en tant que parents, ça nous évoque tellement de choses et nous fait tellement réfléchir (et, sur la partie qu'on a regardée, on faisait "pause" toutes les 5' pour dire "tiens, ça me fait penser à", "tu te rappelles la fois où", sans parler de toutes les réflexions qu'on se faisait sur le reportage en lui-même, donc le visionnage n'en finissait pas) que... bref, on en avait plein la tête, au bout d'un moment (et, d'ailleurs, on a tous deux mal dormi la nuit suivante). Et on regardera la suite avec plaisir, et on a hâte, mais voilà, ça reste assez lourd à regarder, de par tout ce que ça peut évoquer en tant que proche.
Bref, tout ça pour dire que, si ce membre de ta famille a abandonné, certes c'est décevant parce que ça aurait pu être l'occasion d'en parler ensemble et d'avancer vers une acceptation de sa part, mais peut-être que le fait qu'il ait commencé à regarder marque quand même une étape vers cette acceptation. Parce que ça l'a remué et que ce "ce qui l'a remué" fera son petit chemin en lui pour le faire avancer, justement. Ou pas, hein ? Je ne connais pas la personne, mais je me dis que, s'il est parti, c'était qu'il était remué.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Nov 2017 16:54 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Oct 2016 22:25
Messages: 108
Localisation: Essonne
VK je n'ai aucun doute qu'il ait été remué. Ce qui m'ennuie ce sont les idées qu'il se fait et dont je ne peux le défaire... S'il ne veut pas entendre je ne vois pas comment lui expliquer les choses ! J'espérais qu'avec un reportage de ce genre il puisse avoir un son de cloche différent de ce qu'il a entendu par ailleurs. Mais il n'a pas écouté.

Ca me rappelle une anecdote d'il y a 15 jours : Ma voiture était en révision au garage, il a été la chercher à ma place. Le garagiste lui a signalé qu'il y avait plein de feuilles d'arbres dans la ventilation (Normal, ma place de parking habituelle se situe sous un tilleul. Même en enlevant tout régulièrement, des feuilles ont dû se glisser plus loin).
Lorsqu'il m'a transmis l'info, il m'a demandé "Tu passes beaucoup de temps dans les bois ?"

Une autre personne de ma famille m'a posé un soucis : Je lui disais souvent qu'à Paris j'étais toujours "en fille". En creusant un peu, j'ai fini par comprendre que cette personne avait compris que j'arpentais la capitale en mini jupe, porte-jarretelles et escarpins. Tenue normale de nana, quoi :roll: ! Et cette personne est de genre féminin :lol:

Bref, certains membres de ma famille doivent croire que je me prostitue.

De mon point de vue, les assoces et certains Youtubeurs se trompent d'ennemis en dénonçant ces reportages comme étant pas assez revendicatifs pour la cause trans. Il faudrait déjà expliquer au pékin moyen que la transidentité n'est pas une perversité sexuelle, ni une opportunité de se démarquer pour les travailleuses du sexe. C'est ce qu'a fait ce reportage, et il l'a fait plutôt bien, AMHA.


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Nov 2017 19:06 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Juil 2010 17:03
Messages: 1758
Localisation: Sud Livradois
Les assoces ont effectivement souvent perdu de vue la réalité de la majorité de la vie transse - tout simplement parce qu'elles ne voient passer qu'une petite partie de nouzautes (et je ne parle déjà ici donc que des nanas transses). C'est assez net par exemple sur la question du travail sexuel : la grande majorité des nanas transses en hexagonie ne l'a jamais pratiqué et ne le pratiquera jamais, pour une foultitude de raisons dont plusieurs tiennent tout bêtement aux normes demandées pour pouvoir se positionner sur ce marché, qui est férocement concurrentiel. Mais certaines collègues continuent de fonctionner comme si la moitié des transses était au turbin, ce qui a pu être le cas dans les années 70 quand nous étions quelques centaines et pour le coup totalement hors société ! Je dis souvent que dans les milieux militants, la "transmission" va a rebours de ce que nous en attendons, parce qu'elle constitue à véhiculer des données et des problématiques éculées, dépassées, et à l'inverses incite à ne pas être curieuses de notre devenir, et à ne pas formuler de nouvelles questions.

Cela dit, les média people, les seuls où nous sommes conviées, ce qui déjà détermine nettement le niveau de "sérieux social" qu'on nous attribue (singularités exotiques qui oscillent entre le ridicule et l'attendrissant....) restent campés dans l'émotif et le pathos, ce qui quelque part semble nous inciter à nous "dramatiser nous-mêmes", alors que là aussi ça tombe à côté de la question. Nous sommes certes souvent dans la mouise, mais on rate l'objectif à transformer ça en tragédie cornélienne à répétition. Quelque part, l'essentiel de la socialité transse effective aujourd'hui n'a tout simplement aucune représentation, qu'elle soit associative, politique ou médiatique. ce qui ne veut pas dire que par exemple les assoces soient toujours superflues, mais il y a une énorme portion de la vie transse qui leur est inconnue. Même, je ne sais pas pour ma part si nous gagnerions tant que ça à une "représentation", perso je suis sceptique sur une "pédagogie" censée instiller une légitimité et une inclusivité dans une société pour laquelle nous restons constitutivement des fakes sur pattes ; et où les cis', même avec notre nombre croissant, n'ont pas d'intérêt matériel ni identitaire à nous faire place. de ce point de vue je crois plutôt à une sorte d'ère glaciaire, favorisée par la tension sociale générale qui prédispose peu à l'ouverture, à le remise ne question, et incite au contraire à se chercher des inférieures à persécuter, ça rabiboche la "dignité", à défaut de remplir le porte-monnaie... Mais je suis peut-être trop pessimiste, qui vivra verra.

_________________
La fem-garoue ! Toujours aussi mal épilée, toujours intenable malgré ses rhumatismes les nuits de pleine lune et les jours de révolution sociale. Et pis aussi, faut bien le dire, quand y a du bon vieux punk-rock raisonnablement mélodique des années 80...


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 17 Nov 2017 20:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2017 18:30
Messages: 15
Localisation: Bretagne
Je ne pense pas que les association ou médias ont pour but d'informé les gens, pour moi c'est plus un moyen de brisé un tabou en le mettant en avant ( de manière plus ou moins convaincante). C'est pas un reportage qui va permettre l'acceptation des proches à la situation, pour le cas présent je pense qu'il peut rassurer les personnes ayant déjà en parti accepté.

Chaque cas et personne est différente, personnellement j'évite généralement ce genre de sujet (que ce soit reportage, youtubeur ou autre média ). Ca arrive que des personnes de mon entourage regarde et qui par la suite me sorte " il y avait quelqu'un comme toi et ..." mais pourtant je ne vois rien de similaire à moi....
Un exemple concret pour mieux comprendre, j'ai une amie qui avait vue un homme (dans mon cas ) qui avait décider de porter son enfant ça lui à fait penser à moi. Je ne vois pas à quel moment elle a pu penser à moi vue que je ne désir pas avoir d'enfants (encore moins les porter) et j'ai une forme de pédophobie (j'aime pas les enfants et me sent vraiment pas à l'aise en leur présence aussi bien que je les évitent au maximum).
Autres fait qui m'énerve qui m'énerve dans mon cas j'entends souvent " je suis un homme je le sait depuis toujours car quand j'étais enfant je jouait pas à la poupée" ... pardon mais c'est quoi ce cliché... et ce n'ai pas le seul. C'est pour ça que j'ai beaucoup aimé la phrase de Laura dans ce reportage car pour moi elle défini parfaitement ma façon de penser.

Ca peut faire avancer les mentalités mais il y aura toujours de irréductible. La patience est la meilleur stratégie pour gagner un combat. :)


Haut
 Profil  
 
Message non luPosté: 20 Nov 2017 21:18 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2009 17:05
Messages: 462
Localisation: 75 et france
moi j ai trouvé le reportage sympa , on peut pas faire un reportage pour chaque personne a mon humble avis .

_________________
garcon de 40a bien dans ses baskets toujours zen ... le pire des risques c est de ne jamais en prendre.kiss


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com