Logo i-trans

Le forum I - TRANS - Transsexualité | Transidentité - Info et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et fun

Nous sommes le 18 Sep 2018 22:30

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 115 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 13 Mar 2014 09:37 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
c'est tout les jours que se là arrive au brésil,sans que aucun politique se y intéresse a la population trans identitaire
Victoria ELLE avait 16 ans on lui as ôter la vie ,juste parce que travailleuse de sexe et différente

Image

Image





sa me révolte encore plus les giedrés de tout poil

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 13 Mar 2014 10:07 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2009 22:19
Messages: 8434
... :cry:

_________________
" on ne peut pas rattraper le temps perdu mais on peut arrêter de perdre son temps "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 13 Mar 2014 12:02 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2007 07:08
Messages: 1567
:cry:

C'est Valeurs Chrétienne, ça? :evil:

(T'as un lien pour ça stp, Alexia, pour transmettre ces infos à TVT et Remembering, si tu ne l'as pas déjà fait? Merci.)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 30 Juil 2014 08:45 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
une vidéo qui montre l'agression d'une personne trans identitaire par un policier et son client a ST Pedro sulas-onduras


http://www.laprensa.hn/inicio/733407-96 ... nduras?m=0

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 01 Aoû 2014 18:57 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2007 07:08
Messages: 1567
Yagg parle du même sujet:

Un médecin tabasse une personne trans’ sous les yeux d’une patrouille de militaires

Citation:
Depuis le week-end dernier, le Honduras s’indigne d’un fait divers qui aurait malheureusement pu passer inaperçu. Filmé par la chaîne de télévision Canal 6 à San Pedro Sula, la deuxième ville du pays, le passage à tabac samedi 26 juillet en pleine rue de Monica Shakira, une personne trans’ travailleuse du sexe, par un jeune médecin, Rolando Medina, et sous les yeux d’une patrouille militaire impassible, a défrayé la chronique et relance le débat sur l’homophobie et la transphobie dans ce pays d’Amérique centrale, ravagé par la violence.

Conséquences: le secrétariat à la Défense nationale et l’État major du Honduras ont décidé de suspendre les six militaires de la Fuerza de Seguridad Interinstitucional Nacional, après enquête, pour abus d’autorité – et notamment, pour avoir donné un coup de pied à Monica Shakira. Pour sa part, le ministère des Droits humains a annoncé qu’une enquête serait ouverte pour déterminer s’il y a eu discrimination ou non. Les soldats n’ont pas accompli leur devoir de «sauver la vie d’un citoyen [sic] en train de se faire frapper», a déploré le ministre de la Justice, Óscar Chinchilla, alors que des militant.e.s LGBT manifestaient devant son ministère à Tegucigalpa pour réclamer justice.

«J’AI VU L’INSTANT DE MA MORT» VS. «JE NE SUIS PAS HOMOPHOBE»
Interrogée par des journalistes de La Prensa, la victime, accusée par son agresseur de l’avoir d’abord attaquée pour avoir refusé ses prestations, raconte avoir été insultée puis frappée par les deux hommes à bord du véhicule dont le jeune médecin. Obligée de se défendre, Monica Shakira a ensuite reçu un coup de pied de la part des militaires en patrouille avant d’être frappée à nouveau par Rolando Medina et d’être jetée au sol. «J’ai vu l’instant de ma mort», confie la travailleuse du sexe qui qualifie le comportement du médecin de «transphobe».

Une version qu’a (bien évidemment) démenti Rolando Medina, cité par La Prensa. «Je ne suis pas homophobe, a-t-il déclaré, mais j’ai dû me défendre devant les attaques persistantes [de Monica Shakira]». Le médecin a tout de même reconnu que la violence employée n’était pas la meilleure méthode pour résoudre le conflit ainsi généré. Mais en se posant comme victime.

LE SALVADOR, LE HONDURAS ET LE GUATEMALA DANGEREUX POUR LES LGBTI

Selon les organisations LGBTI et de défense des droits humains sur place, le triangle Nord de l’Amérique centrale formé par le Salvador, le Honduras et le Guatemala est la zone de la région la plus dangereuse pour les lesbiennes, gays, bi.e.s, trans’ et intersexes. Depuis 2009, 282 personnes LGBTI ont été assassiné.e.s – 168 au Honduras, 70 au Guatemala et 44 au Salvador –, s’inquiètent des militant.e.s, dans des pays comme le Honduras où la violence sociale s’est considérablement amplifiée. «Dans un contexte de violence, c’est d’autant plus facile que se développe encore plus de violence et que la communauté LGBTI, groupe marginalisé, soit celle qui soit la plus touchée par cette violence», a d’ailleurs expliqué Francesco Dal Pra, coordinateur du projet Centroamérica Diferente à EFE, l’agence de presse hispanophone.

Pour Carlos Valdez, représentant de l’association Lambda au Guatemala, cité par EFE, la situation en Amérique centrale est «pour le moins préoccupante» du fait «des violations constantes» de leurs droits et d’un accès à la justice lacunaire. «Il n’y a aucune reconnaissance de nos droits, que ce soit de la part de l’État ou de toutes les entités gouvernementales», poursuit-il.



De son côté, le ministre de la Justice du Honduras s’est engagé à poursuivre et approfondir les enquêtes pour faire la lumière sur les assassinats dans son pays. Óscar Chinchilla a ensuite reconnu qu’il était nécessaire de renforcer le système d’enquête du parquet et a annoncé la création de l’Agence technique d’investigation criminelle


http://yagg.com/2014/08/01/honduras-un- ... ilitaires/


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 17 Sep 2014 20:41 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
2014 :?

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 20 Sep 2014 09:30 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Mar 2010 07:36
Messages: 320
Localisation: French Riviera
Je ne peux retenir mes larmes


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 10 Oct 2014 14:29 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2007 07:08
Messages: 1567
"Accusé d'avoir tué un travesti haut-pyrénéen de 130 coups de couteau"

Citation:
Hier s'est ouvert devant les assises de l'Hérault le procès d'Hasan Demir, 35 ans, accusé d'avoir tué de 80 coups de couteau, en 2006, à Montpellier, Guy Labarrière, un travesti originaire d'un petit village des Hautes-Pyrénées qui se prostituait.

Cet ancien rugbyman de près de 2 m et de 100 kg s'appelait Guy mais est devenu Eva ou le Bison dans le monde de la prostitution montpelliéraine. Le 26 août 2006, vers 2 heures du matin, les policiers de Montpellier sont alertés par plusieurs personnes qui leur signalent qu'ils viennent d'entendre les cris et appels au secours lancés par l'un de leurs voisins. Les policiers se rendent aussitôt dans leur petit immeuble bordant le cours Gambetta. Arrivés sur place, ils tardent à distinguer que les cris viennent d'un petit appartement occupé par un homme seul.

Guy Labarrière, 47 ans, gît sur son lit en bas résille et mocassins. «La scène était horrible» a confié par la suite l'un de ces policiers. Dans le petit studio, il y a du sang partout. Eva a été tuée de 80 coups de couteau portés au visage, au torse et à l'abdomen. «Il était presque décapité» poursuit l'enquêteur. Les policiers scientifiques trouvent sur place un ADN qui pourrait être celui du tueur.

L'affaire rebondit grâce au témoignage de sa femme

Malgré de nombreuses investigations, tant dans l'environnement du Bison que dans celui de la prostitution homosexuelle, les hommes de la brigade criminelle de la police judiciaire de Montpellier ne parviennent pas à se mettre sur la piste d'un suspect ni à identifier cet ADN qui ne figure pas dans les fichiers.

En septembre 2010, soit huit ans après le meurtre, l'affaire va rebondir grâce au témoignage d'une jeune femme qui vient confier à un policier une histoire pour le moins étrange qui serait arrivée à son mari. Cette femme est l'épouse d'Hasan Demir, cet homme qui est jugé depuis hier pour le meurtre de Guy Labarrière.

«Si je ne suis pas venue vous voir plus tôt, explique-t-elle, c'est que j'avais peur de représailles de sa part, tant sur moi que sur ma famille en Turquie». Elle rapporte alors les propos de son mari, dont elle s'est séparée à cause de ses violences et qui a quitté la France : «Il m'a dit (il avait alors 27 ans) que dans la nuit du 25 août 2006 il avait été agressé dans la rue par un travesti et un autre homme qui l'avaient traîné jusqu'à son appartement où le travesti a voulu lui imposer des relations sexuelles. Il est rentré à la maison avec une blessure à la main». C'est là qu'Hasan Demir aurait sorti son couteau pour se défendre.

Arrêté huit ans après le meurtre

S'engage alors une véritable «traque» pour le retrouver. Le 30 avril 2011, ce jeune comptable et ancien champion régional de culturisme est enfin interpellé à Anvers en Belgique.

Son ADN correspond à celui retrouvé chez Eva. Hasan Demir a partiellement reconnu les faits. Il confirme l'histoire rapportée par sa femme mais a juré durant l'instruction n'avoir porté que 6 coups de couteau «parce qu'il a eu peur d'être violé et de mourir».

Mais, sa version ne colle pas vraiment avec les constatations. Et puis, cela ne va pas, non plus, avec les témoignages des voisins et sa fuite alors qu'il dit avoir agi en état de légitime défense.

Hier, à la barre, un expert psychiatre a considéré que «lorsque l'on se défend, on donne deux, trois coups de couteau» et «qu'il y a une autre signification à cette multitude de coups», sans doute une homosexualité inacceptée.

En ce premier jour de procès, Hasan Demir a finalement concédé : «Oui, j'ai donné beaucoup de coups de couteau. Il est mort malheureusement. Mais c'était pour me sauver».

Le procès doit se poursuivre aujourd'hui et lundi.

La défense demande le renvoi
Hier matin, les défenseurs d'Hasam Demi, accusé du meurtre de ce travesti (lire ci-contre), ont tenté de faire renvoyer le procès motivant que l'absence de sa femme et de deux enquêteurs aujourd'hui à la retraite «compromettait la clarté des débats.

Le président a exigé que l'on trouve l'ex-compagne et elle est subitement apparue à l'audience permettant la poursuite du procès


http://www.ladepeche.fr/article/2014/10 ... xtor=EPR-1

"Un travesti"... :roll:

La terminologie employée par les médias dans ce genre d'affaire est loin d'être anodin...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 20 Oct 2014 06:42 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2007 07:08
Messages: 1567
Meurtre d'un transexuel aux Philippines: le port d'Olongapo, vaste bordel américain, déserté

Citation:
Depuis plus d'un siècle, le port philippin d'Olongapo se métamorphose en vaste bordel dès qu'un bâtiment de guerre battant pavillon américain accoste et déverse des hordes de jeunes Marines prêts à la débauche.
Avec sa forêt de néons roses, ses venelles obscures et ses bouges aux vitrines fumées, le quartier de Magsaysay traîne une sale réputation. Les crimes de sang y sont pourtant rares et le meurtre récent d'un transsexuel par un soldat américain a choqué la communauté locale de prostitués, de flics et de tauliers.
"Rien ne vaut les Américains", se lamente John Bunsoy, videur à l'Ambyanz où la victime a été vue pour la dernière fois au bras de son meurtrier présumé. "Hier soir on a eu zéro client. Aujourd'hui on en a quatre, mais ce sont tous des locaux" aux poches trouées.
Depuis le meurtre, les 3.000 marins servant à bord des navires américains qui ancrent à Subic Bay, à un jet de pompon de Magsaysay, sont consignés. Le quartier est désert, les prostitué(e)s désoeuvré(e)s.
John Bunsoy a été entendu par les enquêteurs après le meurtre de Jeffrey Laude, un transsexuel de 26 ans qui se faisait appeler Jennifer. Son corps a été découvert le 12 octobre dans une chambre d'hôtel où il avait suivi le suspect. L'autopsie a révélé que Jeffrey/Jennifer était mort noyé, selon le rapport d'enquête préliminaire lu par l'AFP.
La prostitution a fleuri à Olongapo pendant la guerre du Vietnam, lorsque les Marines en permission y débarquaient pour quelques jours, quelques semaines, le temps d'oublier l'enfer vert du maquis vietcong.
En 1992, les Américains sont définitivement partis des Philippines, chassés par un vent de nationalisme. Ils y reviennent aujourd'hui pour participer à des manoeuvres d'entraînement avec l'armée philippine.
- 'On payait pour sa beauté' -
A Olongapo, les Américains apportent un peu de vie, et le portrait de George Washington sur des billets verts.
"Quand ils sont en permission, la rue en face est remplie d'Américains. Leur présence attire aussi beaucoup d'autres touristes", assure Elvie Mose qui dirige le Jade, un hôtel-restaurant de 40 chambres.
La prostitution est illégale aux Philippines, passible en principe de six mois de prison. Mais elle est largement tolérée et a pignon sur rue. Ce pays de fervents catholiques, où le divorce et l'avortement restent interdits, est aussi très pauvre. Or une passe rapporte 2.000 pesos (35 euros), environ cinq fois le salaire journalier minimum.
Incapables de proposer une alternative, les autorités ferment les yeux sur ce qu'elles appellent "l'industrie du divertissement".
"L'industrie du divertissement est un important moyen de subsistance pour beaucoup de gens ici", admet Michelle Ubuta, patronne de la brigade locale de protection des femmes et des enfants.
"C'est la seule façon qu'ils ont de manger trois fois par jour", explique-t-elle.
Kate Montecarlo Cordova préside l'Association des transsexuels philippins. Marginalisés, nombre d'entre eux sont contraints à la prostitution faute de trouver un emploi "ordinaire", selon elle.
Ancien prostitué transsexuel, Benjie Perez a ouvert un salon de beauté. "Quand j'étais plus jeune, j'étais comme Jennifer, je +faisais+ les Américains".
"Elle était très belle, assure Benjie. On payait pour sa beauté".
Le dernier militaire américain impliqué dans une affaire criminelle aux Philippines est le caporal Daniel Smith, condamné à 40 ans de prison en 2006 pour le viol d'une jeune Philippine rencontrée dans les faubourgs d'Olongapo.
La victime s'est ensuite rétractée et l'Américain a été acquitté en 2009


L'AFP fait toujours aussi fort dans le langage discriminant et pathologisant de ses maîtres oppresseurs...

http://www.tv5monde.com/cms/chaine-fran ... 1296a4.xml


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 20 Oct 2014 10:44 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Oct 2014 07:04
Messages: 53
Localisation: bretagne
des tarés partout!
et dans tous les pays!
et quelle que soit la couleur de leur peau!!
l'être humain:une sale bête,disait freud :mrgreen:

_________________
« L'amour est une mer dont la femme est la rive. »
Victor Hugo


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 20 Oct 2014 11:11 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
emma sxb a écrit:
Meurtre d'un transexuel aux Philippines: le port d'Olongapo, vaste bordel américain, déserté

Citation:
Depuis plus d'un siècle, le port philippin d'Olongapo se métamorphose en vaste bordel dès qu'un bâtiment de guerre battant pavillon américain accoste et déverse des hordes de jeunes Marines prêts à la débauche.
Avec sa forêt de néons roses, ses venelles obscures et ses bouges aux vitrines fumées, le quartier de Magsaysay traîne une sale réputation. Les crimes de sang y sont pourtant rares et le meurtre récent d'un transsexuel par un soldat américain a choqué la communauté locale de prostitués, de flics et de tauliers.
"Rien ne vaut les Américains", se lamente John Bunsoy, videur à l'Ambyanz où la victime a été vue pour la dernière fois au bras de son meurtrier présumé. "Hier soir on a eu zéro client. Aujourd'hui on en a quatre, mais ce sont tous des locaux" aux poches trouées.
Depuis le meurtre, les 3.000 marins servant à bord des navires américains qui ancrent à Subic Bay, à un jet de pompon de Magsaysay, sont consignés. Le quartier est désert, les prostitué(e)s désoeuvré(e)s.
John Bunsoy a été entendu par les enquêteurs après le meurtre de Jeffrey Laude, un transsexuel de 26 ans qui se faisait appeler Jennifer. Son corps a été découvert le 12 octobre dans une chambre d'hôtel où il avait suivi le suspect. L'autopsie a révélé que Jeffrey/Jennifer était mort noyé, selon le rapport d'enquête préliminaire lu par l'AFP.
La prostitution a fleuri à Olongapo pendant la guerre du Vietnam, lorsque les Marines en permission y débarquaient pour quelques jours, quelques semaines, le temps d'oublier l'enfer vert du maquis vietcong.
En 1992, les Américains sont définitivement partis des Philippines, chassés par un vent de nationalisme. Ils y reviennent aujourd'hui pour participer à des manoeuvres d'entraînement avec l'armée philippine.
- 'On payait pour sa beauté' -
A Olongapo, les Américains apportent un peu de vie, et le portrait de George Washington sur des billets verts.
"Quand ils sont en permission, la rue en face est remplie d'Américains. Leur présence attire aussi beaucoup d'autres touristes", assure Elvie Mose qui dirige le Jade, un hôtel-restaurant de 40 chambres.
La prostitution est illégale aux Philippines, passible en principe de six mois de prison. Mais elle est largement tolérée et a pignon sur rue. Ce pays de fervents catholiques, où le divorce et l'avortement restent interdits, est aussi très pauvre. Or une passe rapporte 2.000 pesos (35 euros), environ cinq fois le salaire journalier minimum.
Incapables de proposer une alternative, les autorités ferment les yeux sur ce qu'elles appellent "l'industrie du divertissement".
"L'industrie du divertissement est un important moyen de subsistance pour beaucoup de gens ici", admet Michelle Ubuta, patronne de la brigade locale de protection des femmes et des enfants.
"C'est la seule façon qu'ils ont de manger trois fois par jour", explique-t-elle.
Kate Montecarlo Cordova préside l'Association des transsexuels philippins. Marginalisés, nombre d'entre eux sont contraints à la prostitution faute de trouver un emploi "ordinaire", selon elle.
Ancien prostitué transsexuel, Benjie Perez a ouvert un salon de beauté. "Quand j'étais plus jeune, j'étais comme Jennifer, je +faisais+ les Américains".
"Elle était très belle, assure Benjie. On payait pour sa beauté".
Le dernier militaire américain impliqué dans une affaire criminelle aux Philippines est le caporal Daniel Smith, condamné à 40 ans de prison en 2006 pour le viol d'une jeune Philippine rencontrée dans les faubourgs d'Olongapo.
La victime s'est ensuite rétractée et l'Américain a été acquitté en 2009


L'AFP fait toujours aussi fort dans le langage discriminant et pathologisant de ses maîtres oppresseurs...

http://www.tv5monde.com/cms/chaine-fran ... 1296a4.xml

La communauté transgenre dans les Philippines a tenu une conférence de presse de la communauté pour la première fois hier pour appeler à la justice dans le cas de Jennifer Laude
http://www.gaystarnews.com/article/tran ... btis191014

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 23 Oct 2014 11:01 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
Marine soupçonné d'assassiner une femme trans transférée a la garde philipines
jusque a preuve du contraire c'est un assassin 8)
Image

http://www.lgbtqnation.com/2014/10/mari ... e-custody/

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 18 Nov 2014 01:38 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
Un travesti malmené à Abidjan! Attention vidéo sensible
vidéo et commentaires très choquants
:idea: :?

Image


http://couleurado.com/un-travesti-malme ... -sensible/

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 18 Nov 2014 11:38 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
Alexia a écrit:
Un travesti malmené à Abidjan! Attention vidéo sensible
vidéo et commentaires très choquants
:idea: :?

Image


http://couleurado.com/un-travesti-malme ... -sensible/

je suis encore choquer j'ai envoyer des mails a l'ordre des droits de l'homme un peut par tout
an si que a l’ambassade en dénonçant ses maltraitances abjectes
faite du même sa aurais pu être vous
nous ne pouvons pas consentir se genre de traitements a qui que se sois
surtout vous les associations ne oublier pas de mettre votre grain de sel
faite du bruit tuer le silence :evil:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 18 Nov 2014 17:24 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Avr 2014 18:53
Messages: 67
Localisation: Lyon
Les photos de cadavres c'est obligé ? Je ne trouve pas ça très respectueux, la personne est déjà morte sans raison et souvent violemment la montrer en plus de cette façon c'est limite malsain. En plus aucun avertissement sur le contenu du topic avant de cliquer.

_________________
On passe une moitié de sa vie à attendre ceux qu'on aimera et l'autre moitié à quitter ceux qu'on aime.

Mr HUGO Victor (hein c'est pas dégelasse comme citation).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 18 Nov 2014 18:42 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
OursMalLeche a écrit:
Les photos de cadavres c'est obligé ? Je ne trouve pas ça très respectueux, la personne est déjà morte sans raison et souvent violemment la montrer en plus de cette façon c'est limite malsain. En plus aucun avertissement sur le contenu du topic avant de cliquer.

il y as aucune attitude malsaine
c'est une réalité que tu as peut être du mal a voir et j'en suis desoler
mais il faut la montrer et non pas la cacher

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 18 Nov 2014 18:52 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
Alexia a écrit:
OursMalLeche a écrit:
Les photos de cadavres c'est obligé ? Je ne trouve pas ça très respectueux, la personne est déjà morte sans raison et souvent violemment la montrer en plus de cette façon c'est limite malsain. En plus aucun avertissement sur le contenu du topic avant de cliquer.

il y as aucune attitude malsaine
c'est une réalité que tu as peut être du mal a voir et j'en suis desoler
mais il faut la montrer et non pas la cacher

et non PLUS la cacher je voulait dire
il y on as assez des romances a l'eau de rose concernant la transphobie qui tue vraiment :mrgreen:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 18 Nov 2014 19:05 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
se qui est malsain c'est de vouloir cacher faire silence du comment on finie ses victimes dans la main de transphobes :evil:
c'est se là qui est mal sain de minimiser les faits :idea:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 19 Nov 2014 00:02 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Fév 2008 17:50
Messages: 49
Localisation: Paris
D'accord avec toi Alexia, il n'y a rien de malsain, monter ses images c'est rappeler que ce ne sont pas que des chiffres ou des noms mais des personnes réelles. En parler, montrer c'est aussi faire un devoir de mémoire pour elles. Lorsque je n'ai pas de nouvelles depuis un moment de l'une de mes amies je crains toujours qu'elle ait disparu de la sorte, et malheureusement parfois c'est ce qui est arrivé.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 19 Nov 2014 00:15 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Nov 2014 14:00
Messages: 87
Localisation: Bruxelles
chrisRR a écrit:
Lorsque je n'ai pas de nouvelles depuis un moment de l'une de mes amies je crains toujours qu'elle ait disparu de la sorte, et malheureusement parfois c'est ce qui est arrivé.


Raison de plus pour que tout le monde fasse son possible pour que les choses changent, en informant et en montrant ces images entre autre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 19 Nov 2014 01:09 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
chrisRR a écrit:
D'accord avec toi Alexia, il n'y a rien de malsain, monter ses images c'est rappeler que ce ne sont pas que des chiffres ou des noms mais des personnes réelles. En parler, montrer c'est aussi faire un devoir de mémoire pour elles. Lorsque je n'ai pas de nouvelles depuis un moment de l'une de mes amies je crains toujours qu'elle ait disparu de la sorte, et malheureusement parfois c'est ce qui est arrivé.

oui c'est toute a fait le but de se post et rien de plus
et comme toi je pense que il est important de montre la réalité la barbarie que ses personnes on était victimes
comme tu dit c'est un devoir et moi aussi sa me choque dans les conditions ou ses personnes son décédés et ne me attarde pas sur se genre de photos très dure a voir dans la triste réalité du comment elles on finie
on se rends mieux compte de la violence exercée par ses assassins et du dégrée de la transphobie
biens surs j'aurais préférée que se genre de poste n'aie pas raison d’exister
j'aurais préférée ne pas a avoir montrée la réalité de la barbarie faite a ses personnes
mais hélas je me rends biens compte que se là aurais pu être moi et qui sais demain se seras moi
et c'est là que je pense comme toi c'est UM DEVOIR nous ne pouvons plus nous contenter de montrer que des belles images ou des chiffres nous ne devons plus minimiser ses actes :evil:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 19 Nov 2014 15:16 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2009 22:19
Messages: 8434
au cas où, le rassemblement T-DOR niçois c'est demain 20 NOV à 18h30 place du palais de justice

_________________
" on ne peut pas rattraper le temps perdu mais on peut arrêter de perdre son temps "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 20 Nov 2014 10:49 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
Image

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 31 Déc 2014 11:43 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 28779
Localisation: citoyenne du monde
Image
Image

Leelah Alcorn est morte aux alentours de 2h du matin dans la nuit dimanche 28 décembre sur une autoroute de l’Ohio, aux abords de Cincinatti, en se jetant sous les roues d’un semi-remorque, rapporte le média local WCPO. Un geste prémédité par la jeune fille trans âgée de 17 ans, puisque quelques heures plus tard, un message programmé à l’avance a été publié sur son tumblr. Elle y raconte son histoire et pourquoi elle a choisi de se donner la mort.
«DIEU NE FAIT PAS D’ERREUR»
«Si vous lisez ceci, cela signifie que je me suis suicidée et que je n’ai donc pas pu supprimer cette publication avant sa diffusion. S’il vous plaît, ne soyez pas tristes, tout est pour le mieux. La vie que j’aurais vécue ne valait pas la peine d’être vécue… car je suis transgenre. Je pourrais raconter en détail pourquoi je vois les choses ainsi, mais cette note est probablement déjà assez longue comme ça. En quelques mots, j’ai le sentiment d’être une fille prise au piège dans un corps de garçon et je ressens cela depuis mes 4 ans. Je n’ai jamais su qu’il y avait un mot pour exprimer ce sentiment, ni qu’il était possible pour un garçon de devenir une fille, alors je ne l’ai jamais dit à qui que ce soit et j’ai simplement continué à faire ce que font traditionnellement tous les garçons pour essayer de rentrer dans le moule.»

«J’avais 14 ans quand j’ai appris ce que signifie le mot transgenre et j’ai crié de joie. Après 10 années de confusion, j’ai enfin compris qui j’étais. Je l’ai immédiatement dit à ma mère et elle a très mal réagi, me disant que ce n’était qu’une phase, que je ne serais jamais vraiment une fille, que Dieu ne fait pas d’erreur et que j’avais tort. Si vous êtes parent et que vous lisez cela, ne dites jamais rien de tel à vos enfants. Même si vous êtes chrétien.ne ou que vous êtes contre les personnes transgenres, ne dites jamais ça à personne, particulièrement à votre enfant. Cela ne fera que les pousser à se haïr. C’est exactement ce qui s’est passé pour moi.»

«Ma mère m’a emmenée chez un.e thérapeute, mais elle ne m’emmenait que chez des thérapeutes chrétien.ne.s (qui étaient tou.te.s biaisé.e.s) donc je n’ai jamais pu bénéficier de la thérapie qui m’aurait permis de guérir de ma dépression. Il y a juste eu de plus en plus de chrétien.ne.s me disant que j’étais égoïste et que j’avais tort et que je devais demander de l’aide à Dieu.»
LEUR PARFAIT PETIT GARÇON CHRÉTIEN HÉTÉROSEXUEL»
«L’année de mes 16 ans, je me suis rendu compte que mes parents ne me comprendraient jamais et que je devrais attendre jusqu’à mes 18 ans pour commencer le moindre processus de transition, ce qui m’a brisé le cœur. Plus on attend, plus la transition est difficile. Je me suis sentie désespérée, j’ai eu l’impression que je ressemblerais à un homme travesti jusqu’à la fin de ma vie. Pour mon 16e anniversaire, quand mes parents ont refusé de donner leur consentement pour que je commence ma transition, j’ai pleuré jusqu’à ce que je finisse par m’endormir.»

«J’ai commencé à me comporter en mode “je vous emmerde” avec mes parents et je suis sortie du placard en tant que gay à l’école, en pensant que cela faciliterait peut-être mon coming-out trans’ qui représenterait un choc moindre. Même si la réaction de mes ami.e.s a été positive, mes parents étaient énervé.e.s. Ils ont eu l’impression que je m’attaquais à leur image et que je cherchais à les embarrasser. Ils voulaient que je sois leur parfait petit garçon chrétien hétérosexuel, et c’est clairement quelque chose que je ne voulais pas.»

«Alors ils ne m’ont pas permis de retourner à l’école, ils ont pris mon ordinateur portable et mon téléphone et m’ont interdit d’utiliser le moindre réseau social, ce qui m’a complètement isolé.e de mes ami.e.s. C’est probablement la partie de ma vie pendant laquelle j’ai été la plus déprimée et je suis surprise de ne pas m’être suicidée. J’ai été complètement seule pendant cinq mois. Pas d’ami.e.s, pas de soutien, pas d’amour. Juste la déception de mes parents et la cruauté de ma solitude.»

«PAS D’ÉCHAPPATOIRE»
«À la fin de l’année scolaire, mes parents ont finalement changé d’avis et m’ont rendu mon téléphone et m’ont permis de retourner sur les réseaux sociaux. J’étais excitée, j’allais enfin pouvoir retrouver mes ami.e.s. Tou.te.s s’extasiaient de me revoir et de me parler, mais seulement au début. Mes ami.e.s ont finalement réalisé que je ne représentais rien à leurs yeux, et je me suis sentie encore plus seule qu’avant. Les seul.e.s ami.e.s que je pensais avoir ne m’aimaient que parce qu’ils/elles me voyaient cinq fois par semaine.»

«Après un été passé à n’avoir presque aucun.e ami.e et le fardeau de devoir réfléchir à l’université, d’économiser de l’argent pour partir, d’avoir toujours de bonnes notes, d’aller à l’église chaque semaine et de me sentir comme une merde parce que tout le monde là-bas était contre tout ce pour quoi je vis, j’ai décidé que j’en ai eu assez. Je ne réussirai jamais à faire une transition, même une fois partie. Je ne serai jamais heureuse de mon apparence. Je n’aurai jamais assez d’ami.e.s pour me combler. Soit je vis le reste de ma vie comme un pauvre homme qui rêve d’être une femme, soit je vis ma vie comme une femme seule qui se hait. Pas possible de gagner. Pas d’échappatoire. Je suis déjà assez triste, je n’ai pas besoin que ma vie le soit plus encore. Les gens disent “ça ira mieux”, mais dans mon cas ce n’est pas vrai. Ça empire. Chaque jour, je vais de pire en pire.»

«Voilà l’essentiel, voilà pourquoi j’ai envie de me suicider. Désolée si cela ne vous paraît pas être une raison valable, ça l’est pour moi. Concernant mon testament, je veux que l’intégralité de ce que je possède légalement soit vendu et que cet argent (en plus de mon argent à la banque) soit donné à des associations de défense des trans’ et à des groupes de soutien, peu m’importe lesquels. Je ne reposerai en paix que si un jour les personnes transgenres ne sont plus traitées comme je l’ai été, que si elles sont traitées comme des êtres humains, avec des sentiments reconnus et des droits humains. On doit enseigner le genre à l’école, et le plus tôt est le mieux. Il faut que ma mort ait un sens. Ma mort doit être comptée parmi les personnes transgenres qui se suicident chaque année. Je veux que quelqu’un regarde ce chiffre, se dise “bordel” et change les choses. Changez la société. S’il vous plaît.»

Les autorités ont mis en place une cellule d’accompagnement psychologique dans le district où vivait Leelah, ainsi que dans son établissement scolaire. Chris Seelbach, conseiller municipal ouvertement gay de Cincinatti, une ville proche de l’endroit où a eu lieu le drame, a réagi sur Facebook en rappelant que malgré les avancées, «il est toujours extrêmement difficile d’être un.e jeune trans’». «Nous devons mieux faire», a ajouté l’élu en invitant à soutenir financièrement l’association TransOhio.
http://yagg.com/2014/12/30/une-trans-de ... ans-lohio/

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: MEMOIRE
Message non luPosté: 01 Jan 2015 20:15 
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juil 2010 12:55
Messages: 14619
Localisation: Rochefort
Une Conscience, unique qui ne Fée pas de différence entre les genre... 7, Un peuX dommage d'accuser Dieu de son manque de Foi. Evidemment Haut 2, Là.. Là question ne se pose plus... "Mais" pourquoi vouloir absolument en crever... Linda Na, rY.V.e Râ, jamais à con-prendre cette stupidité. Pour Sûre pour Etre Forte, tôt où tard faut Bien Savoir affronter Sa, propre Solitude... Et D-couvrir Autre chose... 2, vivant.

_________________
Se reconnecter à une simple réalité humaine innocemment, Energétique & Solaire. Un autre soi, Même que les codes mentaux et contraintes quotidiennes ne permettent que trop rarement d’exprimer. baladechamanique.wordpress.com


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 115 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com