Forum trans

Le forum I - TRANS - Transgenre et Transsexualité | Transidentité - Infos et Rencontres

Le forum trans - Transsexuelles, transsexuels, transgenres, hermas et autres humains de tous genres.


Entraide, droits civiques, droit à l' autodétermination sexuelle et rencontres

Nous sommes le 16 Avr 2024 15:29

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Oct 2023 09:28 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
hello,

petite question.
en ce moment, je ne me sent "pas bien". mais alors, vraiment pas bien. ça fait une grosse semaine que ça dure. j'ai d'abord pensé que c'était mon boulot,
j'ai d'ailleurs fondue en larmes au travail vendredi matin. mais aujourd'hui ça me paraît carrément physique.
c'est "mieux", je dirais. car au moins j'ai juste à serrer les dents (quand c'est dans la tête, comme vendredi dernier, c'est plus compliqué).
là, j'ai l'impression d'avoir des picotements dans le bas ventre et une sorte de pression sur ma conscience.

peut-être est-ce la pression au travail, peut-être est-ce dû au traitement ?
toujours est-il, si vous avez une idée sur la question, voir des conseils pour se calmer et respirer, je suis preneuse.

(traitement actuel, décapeptyl 3ml 1/mois. dernière prise mercredi dernier. et oestrodose en gel 2 pressions / jour)
merci d'avance,
Danielle


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Oct 2023 11:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Bonjour Danielle,

Vu ton traitement, cela n'a rien d'étonnant.
Je me doute que cela ne soulagera pas ton état dépressif, mais au moins savoir pourquoi aide un peu.
Cela devrait bientôt se calmer.

Tu devrais contacter ton médecin afin d'augmenter temporairement fortement la dose d'estradiol et de te prescrire de la progesterone 200 mg à prendre au coucher par voie orale ( l'effet est différent par "voie basse" ).

Pourquoi ce problème ?
Le Déca commence par augmenter la LH, donc la testo ( sursaut "flare up"), durant quelques 10-20 jours lors de la première prise. L'effet dépressif ne se manifeste pas à ce moment là. Cela s'effondre ensuite à des niveaux très bas. les prises suivant de déca ne provoque pas de nouveaux sursauts et entretiennent la basse testo, qui bien que faible continue lentement à baisser.
Ce niveau très bas de testo entraine un état dépressif parfois sévère, d'autant plus que c'est brutal, avec d'importantes sensibilités et variations individuelles.
On a aussi un tel effet en cas d'orchidectomie, ce que certaines MtF préfèrent dès le début afin d'éviter les anti androgènes, en particulier le CPA ( Cyproterone acetate ) qui fait peur, à tort lorsque bien utilisé ( c'est mon cas ).

Cet état dépressif peut être compensé par l'estradiol.
Cependant l'estradiol les premiers mois doit commencer par former ses récepteurs à l'estradiol afin que l'estradiol agisse ( notamment ses effets anti dépresseurs ), puis ensuite cela active les récepteurs à la progestérone.
À voir avec ton médecin si tu peux forcer fortement l'estradiol quelques mois afin de passer ce cap difficile.
La progestérone a elle aussi des effets dépresseurs par ses métabolites et un effet soporifique rapide ( à prendre au coucher ).
Si le traitement n'a pas commencé par quelques mois d'estradiol avant le Déca, ces effets ne m'étonnent pas.

Bon courage à toi, c'est un moment pénible à passer.

Bises,

Meav

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Oct 2023 11:48 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
Merci Meav <3

en effet, savoir aide un peu.
je vais suivre ton conseil et contacter mon médecin.

encore merci <3


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Oct 2023 11:56 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Tu as un message privé...

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Oct 2023 13:23 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Errata:
La progesterone a un effet ANTI dépresseur...

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 03 Oct 2023 12:57 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bonjour,

Difficile de savoir si c'est une raison psy, médicamenteuse ou organique. Dès l'instant que cela ne dure pas et que vous n'ayez pas d'idées noires.
Amha généraliste ou psy serait bienvenue.

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 04 Oct 2023 21:19 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Sep 2022 14:06
Messages: 67
Localisation: Vaucluse
Bonjour Danielle,

Comme l’expliquait Maev, les débuts sont une phase transitoire, je commencerai par un bilan sanguin pour valider que tes taux d’hormones et autres marqueurs sont corrects et stables sur plusieurs mois, à voir avec ton médecin ou endo selon son diagnostic.

Ensuite, si tout est ok, peut être les bouleversements sont ils perturbants et un suivi psy serait-il utile dans cette période, si tu n’en a pas déjà un…
J’ai fait le choix d’avoir une psychologue près de chez moi pour les phases intenses de changement ou les ponts de blocages.

Courage!

Bises

Jill


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 05 Oct 2023 11:53 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
JillC a écrit:
Bonjour Danielle,

Comme l’expliquait Maev, les débuts sont une phase transitoire, je commencerai par un bilan sanguin pour valider que tes taux d’hormones et autres marqueurs sont corrects et stables sur plusieurs mois, à voir avec ton médecin ou endo selon son diagnostic.

Ensuite, si tout est ok, peut être les bouleversements sont ils perturbants et un suivi psy serait-il utile dans cette période, si tu n’en a pas déjà un…
J’ai fait le choix d’avoir une psychologue près de chez moi pour les phases intenses de changement ou les ponts de blocages.

Courage!

Bises

Jill


Bjr,

On ne sait pas grand chose. Et on reste sur notre faim. Et j'ai pas de boule de cristal.

Si c'est une simple dépression +/- spectaculaire qui ne durera que quelques jours. Le seuil médical est souvent posé sur le "15 jours" de durée. En France nous consommons trop de psychotropes, la S.S nous dit que cela coûte cher et que les toubibs on la prescription facile...
Se servir de progestérone comme psychotropes certains médecins s'y refusent. A l'initial pour l'intéressée cela semble avoir été le cas, sans connaître la raison. Car le psychotrope c'est une béquille et les tempéraments de la vie s'effacent (le bons comme les mauvais). C'est le fonctionnement d'un psychotrope de gommer l'émotion. Les psychotropes ne règlent aucunement le problème de fond. Désolée de le dire. Certains médecins estiment que la progestérone ne sert a rien, comme je vous l'ai indiqué pour votre déssensibilisation au TH. Erreur donc dans la conduite du TH.
Après savoir si c'est une dépression du fait de chose organique, médicamenteuse ou psy. J'attends encore le retour de l'intéressée.
Si c'est une dépression avec idées noires. J'attends encore la réponse
Je pourrai rajouter une décompensation psy +/- grave, aussi. La faut en savoir plus de l'intéressée. Nous avons eu des cas ici. Pour dernière ex. Miss Choupi, qui l'avait reconnu de manière indirecte.
Chercher dans les analyses une possible dépression, le grand classique c'est le manque de produits culinaires dit gras. Le corps se sert dans la tête notamment dans le myéline (membrane de protection constitué en partie de lipides) pour compenser la carence en lipides. Ce qui fait "des faux contacts" dans la tête et entraîne des dépression. Faut savoir ce que sont les tca pour connaître.
La rhino entraîne aussi des dépressions.
Faire des analyses pourquoi pas EAL par ex. ou carences alimentaire, mais des fois la dépression a disparu avant le résultat des analyses à H+24 ou 36.
Des fois lorsque l'on s'occupe médicalement parlant plus d'une patiente la dépression diminue ou disparaît sensiblement. Faut poser un bon diagnostic dans de bonnes conditions avant d'agir.
Les fibromyalgies et le psychosomatique sont des cas des fois avérés. C'est malheureusement comme ça le genre humain.
Etc...
La dépression est multi factorielle et c'est tout.

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 05 Oct 2023 17:44 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
bonsoir o/

non, je n'ai jamais utilisé de progestérone, ni aucun psychotrope. mon seul traitement est celui indiqué dans mon premier poste.
dans l'ensemble cela va beaucoup mieux, petite déprime le matin, qui passe progressivement pour disparaitre aux alentours de 7h30 / 8h.
j'ai eu des idées noires, en particulier le jeudi et le vendredi où j'ai craqué.

j'ai un suivi psychiatrique pour la forme (rdv tous les 3 mois environ..) et j'ai démarré un suivi psychologique ce lundi (rdv hebdomadaire, à priori).

j'ai eu une réponse de mon endocrinologue qui me dit que mon bilan hormonal est bon. il m'a laissé la possibilité d'augmenter un peu la dose d'oestrogène, mais si le bilan est bon, autant ne pas chercher les ennuis..

je me suis faite violence pour régler tous mes petits tracas que je laissais trainer, car ce genre de choses n'aident pas..
bref, l'essentiel c'est que là, ça va..
avec le recul, si je devais essayé de trouver des facteurs à tout ça, je dirai boulot fatiguant (deux sprints soit 6 semaines bien pourries) + un film malaisant + peut être un peu le traitement.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 05 Oct 2023 20:02 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Sep 2022 14:06
Messages: 67
Localisation: Vaucluse
Bonsoir Danielle,

Tant mieux si ça va mieux. Tu gères bien alors, bravo!

Pour les Oestro, tu dois être à 1,5 mg/j (2 doses doestrodoses a 0,75 mg/dose de mémoire), ce qui est assez faible au final. Je suis avec Estrevagel et en équivalent ça donne 6 doses soit 3mg/j, en effet tu as de la marge…

Il est surtout important de connaître tes taux de testo et d’œstrogènes, afin de suivre de ton côté les valeurs, si ton endo dit que tu peux augmenter, c’est qu’il a sans doute constaté un déficit…

Bises
Jill


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 06 Oct 2023 12:18 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Athalys a écrit:
bonsoir o/

non, je n'ai jamais utilisé de progestérone, ni aucun psychotrope. mon seul traitement est celui indiqué dans mon premier poste.
dans l'ensemble cela va beaucoup mieux, petite déprime le matin, qui passe progressivement pour disparaitre aux alentours de 7h30 / 8h.
j'ai eu des idées noires, en particulier le jeudi et le vendredi où j'ai craqué.

j'ai un suivi psychiatrique pour la forme (rdv tous les 3 mois environ..) et j'ai démarré un suivi psychologique ce lundi (rdv hebdomadaire, à priori).

j'ai eu une réponse de mon endocrinologue qui me dit que mon bilan hormonal est bon. il m'a laissé la possibilité d'augmenter un peu la dose d'oestrogène, mais si le bilan est bon, autant ne pas chercher les ennuis..

je me suis faite violence pour régler tous mes petits tracas que je laissais trainer, car ce genre de choses n'aident pas..
bref, l'essentiel c'est que là, ça va..
avec le recul, si je devais essayé de trouver des facteurs à tout ça, je dirai boulot fatiguant (deux sprints soit 6 semaines bien pourries) + un film malaisant + peut être un peu le traitement.


Re-
Ok dans les explications.
Ouf sauvée.
Portez-vous bien.

s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 06 Oct 2023 13:15 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Hello Athalys,

Ce sont de bonnes nouvelles.
Les changements des taux des hormones, testo à la baisse et estradiol à la hausse sont comme les chaos sur la route, cela secoue.

Les taux élevés d'estradiol ne sont guère inquiétants sur de courtes durées.
Dans nos cas, la tendance selon le Standard of Care v8 est de 100 à 200 pg/ml en estradiol.
Lors de la grossesse, ce sont des milliers de pg/ml, sans que cela entraine des hécatombes...
Avec 3 mg/j, je suis autour de 400 pg/ml, toutefois il est délicat de faire cette mesure:
- moitié le matin vers 8h
- moitié le soir vers 20h
- prise de sang le matin vers 8h avant la dose de 8h.
afin que cela soit +/- reproductible ou normalisé.
Veiller aussi à la contamination par le gel, je demande toujours un tube de purge au labo avant le prélèvement pour l'estradiol. Sinon risque d'avoir des 5000 pg/ml ou pire !

J'ai pris un temps 6 mg/j, sans soucis. Je ne recommande pas un tel taux.
Plus étrange avec 2500 pg/ml durant 3 mois, sans rien prendre ( j'avais arrêté vu le taux ). Elle est lentement redescendue. Mystère total !
Des taux élevés peuvent à la longue favoriser des maladies auto-immunes. Vu mon âge de "ménopause" avec des taux de grossesse, on n'a pas d'expérience de tels cas...

Des taux élevés peuvent provoquer des troubles visuels ( scotomes scintillants, auras... ), dans ce cas baisser la dose de gel.

Des taux au delà de 200 pg/ml n'ont pas d'effet féminisant ( poitrine ) notable, il faut surtout que la testo ( qui freine les seins ) soit très basse, mais vu le deca, difficile que ce ne soit pas le cas.
On commence par un petit pois sous l’aréole. Il s’agrandit comme un petit abricot sec et est sensible au moindre choc. Souvent au début les seins sont un peu asymétriques.

J'utilise des taux élevés à cause de mes migraines, inutiles pour ma féminisation. Ne pas me copier sur ce point !

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 06 Oct 2023 18:17 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
merci pour vos réponses. cela m'a beaucoup aidé <3.

petite question, puisque Meav lève le sujet, au bout de combien de temps en moyenne pourrais-je constater ces développements ?
j'en suis à environ 5 ou 6 mois de traitement


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 06 Oct 2023 20:13 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Hello Athalys,

Pour les seins...
Les premières semaines sous Deca commencent par un sursaut de LH ( donc testo ), puis la LH redescend.
Le taux de testo devient favorable au bout de 50-60 jours.
Il faut en plus l'action de l'estradiol.
Il faut que les récepteurs se forment avec un taux suffisant d'estradiol, soit environ 200 pg/ml, stabilisé au moins sommairement. Cela met environ 3 mois.
Puis les bourgeons mammaires ( "petits pois" ) sous l'aréole démarrent, sensibles ( un peu douloureux ) au toucher.
Il y a de grosses variations individuelles.

Vu les 2 pressions en Œstrogel, on doit tourner vers 100 pg/ml au mieux, c'est faible et insuffisant. Au mieux un démarrage timide...

Il y a d'autres actions.
Les testicules rétrécissent en l'absence de testo. Il peuvent s'atrophier et remonter dans le tunnel inguinal en 1-2 ans.
Le pilosité diminue. Avec une faible pilosité corporelle initiale, elle peut disparaitre en 6 mois environ.
La chute de cheveux est freinée et souvent stoppée, en quelques mois, une légère repousse est possible.
La peau devient plus douce, 3-6 mois.

La voix ne change pas ( ou quasiment pas parfois ).

Des carences en Vitamine B12 et acide folique sont fréquentes. Une VGM ( -> analyse de sang ) en haut de plage est un indice ( non probant ) dans ce sens.
Un apport en calcium et Vitamine D3 est souvent recommandable; sans excès non plus.
À noter qu'une carence en Vitamine D3 est quasi systématique pour toute la population, sauf large exposition au soleil.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 07 Oct 2023 06:24 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
merci <3

j'ai jeté un œil à ma dernière analyse, du coup.
L.H : 0.3 UI/l
Testo : 0.24 ng/ml
estradiol : 148 pmol/l, 40 ng/l


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 07 Oct 2023 13:29 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Hello Athalys,

L.H : 0.3 UI/l
Testo : 0.24 ng/ml
estradiol : 148 pmol/l, 40 ng/l

On utilise souvent l'unité pg/ml pour l'estradiol : 40 ng/l = 40 pg/ml
C'est faible et ne m'étonne pas.

La LH est effondrée, c'est tout bon. Certains labo indiquent < 1,0 UI/l car les taux très faibles sont difficilement mesurables.
La testo est effondrée elle aussi, c'est la conséquence de la LH. À ces faibles taux les mesures ne sont pas précises.
Toutefois les surrénales continuent à produire des androgènes ( delta4androstenedione et DHEA ) qui peuvent se convertir en testo. C'est ce qui explique en grande partie les 0.24 ng/ml très probablement. Le Deca n'a aucune action à ce niveau, la prolactine peut les augmenter.

-------------

j'oubliais un effet important du traitement:

Le taux d'érythrocytes rejoint des taux féminins au bout de 6-10 mois environ.
Il en résulte une perte de force musculaire.
La testo stimule la production d'EPO ( érythropoïétine ), qui augmente ces érythrocytes. Cet effet disparait avec le traitement.
Donc baisse d'hémoglobine et de myosine ( -> muscles ).

Il est souhaitable durant nos traitements de faire un minimum d'exercice physique.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 20 Oct 2023 17:24 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bonsoir,

Donc je vais reprendre en partie ce jour.
Excusez, j'étais absente quelques jours et après ça été la course depuis le début de la semaine au taf

Non, non, la Progestérone à haute dose est à tendance dépressive.
https://zupimages.net/up/23/42/d9fp.jpg
Et cela risque d'être contre productif pour la th à venir. Surtout lors d'une éviction de déssensibilisation th, comme je l'ai relevé pour Jill. Quelles sont les avis des toubibs prescripteurs sur le th: méthodologie (schéma thérapeutique)? Cela serait délirant de se faire exclure la progestérone du fait de dépression.

Je n'ai pas d'information sur les raisons de votre dépression genre échelle Had/Hamilton. Si vous avez des info dessus. Sous jacent et autre chose...

La S7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 20 Oct 2023 21:11 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Oct 2019 22:22
Messages: 180
Localisation: La biosphère
Paas d'accord L'effet dépressif fait bien partie des effets secondaires des progestatifs de synthèse, pour autant
ce n'est absolument pas le cas de la progestérone naturelle, la seule vraie progestérone. Je confirme ce qu'a écrit Méav.


La progestérone naturelle a bien un effet anti dépressif, même à haute dose. A prendre par voie transdermale de préférence.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 20 Oct 2023 22:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Je rejoins Rania.
Dans tous les cas de figure du THF, c'est avec progesterone.
La progesterone Forme des métabolites ( pregnanolones ) qui ont un effet apaisant, et soporifiques. Ce dernier effet étant rapide, il est bon de la prendre au coucher.
Ces métabolites sont plus favorisé par la voie orale que vaginale ou...

Elle peut en théorie être un précurseur de la testo, mais il suffit de voir que cette transformation se fait dans les OGE, et qu'elle est de plus inhibée dans nos cas ( cf Rania ).

Perso, j'en prend et cela me convient très bien.
Elle a dans mon cas un autre avantage inhabituel, je n'en parle pas ici.

Je pense qu'elle est d'autant plus utile avec un taux élevé d'estradiol, donc avec un THF.
La progesterone peut légèrement favorise les thromboses ( cis-F ) d'où la prescription seulement en cas d'utérus et de plus pour éviter les cancers d'utérus.

On ne peut pas vraiment comparer le THM cis-F avec le THF trans-F.
Une pause de 3 jours avec les hormones chaque mois me donne de bons résultats ( ce dont je ne parle pas ). Ce que préconise Rania encore.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 21 Oct 2023 15:06 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bonjour,

Stell@ a écrit:
Paas d'accord L'effet dépressif fait bien partie des effets secondaires des progestatifs de synthèse, pour autant
ce n'est absolument pas le cas de la progestérone naturelle, la seule vraie progestérone. Je confirme ce qu'a écrit Méav.
La progestérone naturelle a bien un effet anti dépressif, même à haute dose. A prendre par voie transdermale de préférence.


Euh...
Et sur quoi vous basez-vous?
L'expérience peut-être?
On peut avoir la tête dans le guidon des années et ne rien voir.

Si j'ai sorti les informations toxicologiques c'est pas par hasard.

Hâte de vous lire.

...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 21 Oct 2023 15:40 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Meav a écrit:
Je rejoins Rania.
Dans tous les cas de figure du THF, c'est avec progesterone.
La progesterone Forme des métabolites ( pregnanolones ) qui ont un effet apaisant, et soporifiques. Ce dernier effet étant rapide, il est bon de la prendre au coucher.
Ces métabolites sont plus favorisé par la voie orale que vaginale ou...
Elle peut en théorie être un précurseur de la testo, mais il suffit de voir que cette transformation se fait dans les OGE, et qu'elle est de plus inhibée dans nos cas ( cf Rania ).
Perso, j'en prend et cela me convient très bien.
Elle a dans mon cas un autre avantage inhabituel, je n'en parle pas ici.
Je pense qu'elle est d'autant plus utile avec un taux élevé d'estradiol, donc avec un THF.
La progesterone peut légèrement favorise les thromboses ( cis-F ) d'où la prescription seulement en cas d'utérus et de plus pour éviter les cancers d'utérus.
On ne peut pas vraiment comparer le THM cis-F avec le THF trans-F.
Une pause de 3 jours avec les hormones chaque mois me donne de bons résultats ( ce dont je ne parle pas ). Ce que préconise Rania encore.


...

Re-

Mais Meav vous apparaissez très régulièrement dans votre TH (ou hors th) en contre indications thérapeutiques.
J'ai rien contre. Je ne demande qu'à vous croire. Il y a des exceptions oui peut être, mais pas tant que ça...

Meav wrote: "Dans tous les cas de figure du THF, c'est avec progesterone."
Prière aussi de ne pas réécrire l'histoire et écrits de Rania-M. Merci.
Pour ex., nous avons eu des cas, dont une ici qui n'était pas sous prescription à la Progestérone pcq pas cyclisé. Et je ne sais pas si Athalys est "éligible à la prescription" elle aussi à la Progestérone. C'est une question qui me taraude depuis des jours.
J'attends toujours la nature et la classification de la dépression. Dépression chronique (sévère) ou pas?

La s7+ew

PS. Stell@ & Meav. Désolée un peu fatiguée ce jour, car je décode difficilement entre les lignes là. Et aussi prise par le temps ce week end. Je reprendrai pour le chat en début de semaine prochaine.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 21 Oct 2023 17:31 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
@sin7,

Mais bien sûr, tu as toujours raison.
Rania, qui est médecin, ne nous sort que des sornettes à tes yeux. Tu es immonde !
Oui, j'utilise un THF au delà du "standard" Rania, cela me permet de comprendre les mécanismes bien au delà de l'habituel.

Ton extrait d'un livre concerne les progestatifs. C'est vrai pour des dérivés synthétiques de la progesterone ( donc les progestatifs ). Pas pour la progesterone, qu'elle soit naturelle ou obtenue par synthèse et identique à la forme naturelle.

Comment explique-tu des taux de progesterone énormes lors des grossesses sans ressentir ces effets soi disant dangereux à tes yeux ?

Cela démontre une fois de plus ton incompétence.

Tu me dégoûte.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 22 Oct 2023 18:56 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
...soir,

Appel ce jour, on m'a dit de répondre urgemment. J''obtenpère donc.


Ne vous en faites pas. Meav est comme ça. Je ne suis pas surprise. C'est habituel, elle n'est pas contente de moi... très souvent.

Le syllogisme de Meav ne peut pas être bon, car il déforme les propos, il exagère, il est hors sujet... de la provocation

Créer de la rumeur avec des accusations de Meav, car elle qui comprend bizarrement ici.
Meav a écrit -> "Mais bien sûr, tu as toujours raison."
Meav a écrit -> "Rania, qui est médecin [biologiste], ne nous sort que des sornettes à tes yeux. Tu es immonde!"
Moi, j'ai pas dit ça! J'ai pas pensé ça! Pas moi!

C'est un livre de toxicologie mis en référence tout à fait sérieux fait par des personnes, elles aussi Médecins, Professeurs de médecine toutes aussi sérieuses. Merci pour elles Meav.
Pas étonnant vue la haute opinion du monde médical que vous avez. Comme je l'ai encore relevé la semaine dernière de vous: "sur l'incompétence médicale..."

C'est pas de ma faute Meav, si vous ne supportez pas une voix et une vision différente notamment d'un livre de toxicologie en contre indication avec votre opinion.
Instrumentaliser la discussion pour la placer sur ce niveau émotionnel de cette nature. En fait, il n'y a mort d'homme. Hélas, je ne suis pas dans la tête de personne et je n'ai pas cette prétention.
J'ai trouvé trois contre-indications pour vous Meav. Deux à votre th: mal de tête et hypersensibilité à l'estreva, hors th: l' amoxicilline avec "ce dont vous ne parlez pas". Cf. Vidal. Faites attention pour la chirurgie maxillo-faciale.
Moi on n'a tenté de m'en coller deux, dont la baisse de vue par utilisation de CPA. Argument balayé par mon ophtalmo d'un revers de main pcq j'étais dans la tranche d'âge de cette pathologie et aucun signe de baisse de vue en sus même encore aujourd'hui. La seconde n'est pas encore tranchée, ça papote! Toujours cf. Vidal

Il aurait suffit que vous ouvriez par exemple un Vidal dès le début pour gérer, annoncer et défendre un traitement hormonal ou traitement hormonal de féminisation [th, thf] comme aujourd'hui. Pcq il y a des informations assez pertinentes dedans. Et aussi jeté un coup d'œil sur des publications ou des commentaires fondés sur le traitement hormonal de ménopause de femmes cis et procéder par analogie pour comprendre ce qu'il en est pour nous les trans (M->F). Pour lancer un nouveau truc sur le marché on fait des essais sur des bestioles avant de passer à l'homme.

J'en prends encore plein la figure de Meav.
Meav répète à l'envie: "Tu me dégoûte."
Pour le tutoiement j'en ai déjà parlé. Je préfère toujours le vouvoiement. (...)
Cette fois-ci j'ai pas été classée "pervers" ou "troll" par Meav! J'ai de la chance!
Merci pour tout Meav.


Meav à dit que: "Ton Votre extrait d'un livre concerne les progestatifs. C'est vrai pour des dérivés synthétiques de la progesterone (donc les progestatifs). Pas pour la progesterone, qu'elle soit naturelle ou obtenue par synthèse et identique à la forme naturelle."
; - )

Stell@ a su se tenir sans déraper, nous allons pouvoir discuter ensemble si elle veut. Et j'aime bien discuter surtout si on est cohérent dans les raisonnements et les propos.
Alors là désolée Stell@,

Stell@ a dit que: "L'effet dépressif fait bien partie des effets secondaires des progestatifs de synthèse, pour autant ce n'est absolument pas le cas de la progestérone naturelle"


En matière de progestatifs, il y a comme progestatifs en France depuis bien des décennies l'Utrogestan qui est de la progestérone naturelle orale avec une Autorisation de Mise sur le Marché de 1980. Ne serait-elle pas celle qui est dominante et référencée implicitement dans le livre écrit en français par hasard? Bah certainement. Il n'est pas écrit en anglais ce manuel de toxicologie que je sache. Pays anglo-saxons où c'est du dérivé synthétique de la progestérone la médroxyprogesterone qui est utilisé par exemple aux usa et ailleurs.

J'avoue que ce genre de propos m'avait perturbé :
Stell@->"la seule vraie progestérone"
Argument écolo?

Mais bon c'est pas grave.

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 23 Oct 2023 12:32 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
@sin7

Le Vidal sur la progesterone:
https://zupimages.net/up/23/43/cyz1.jpg
Bien sûr c'est pour l'usage à doses normales.
Pas de danger majeur !
Même Rania mentionne de doses de 400 mg/j sur de courtes périodes. tu n'aimes pas que Rania évoque la progesterone...
À très fortes doses, il devient toxique (-> problèmes cardiaques,... ) ou à forte doses en usage prolongé.

On notera que la voie vaginale ne mentionne pas l'effet soporifique.
Normal, car la formation de pregnanolone ( je simplifie car c'est plus complexe ) est favorisée par la voie orale et peu par voie vaginale.

On peut avoir parfois divers effets :
https://medlineplus.gov/druginfo/meds/a604017.html
Cela reste rare ou avec un usage exagéré.

Comme tout produit, on peut avoir divers effets. Même l'eau peut être toxique, un excès entraine l'ivresse hydrique et, au delà, coma et mort ! Ou noyade, mais pas vraiment un effet toxique...

L'extrait que tu donne concerne les progestatifs ( 2 produits sont cités, pas vraiment progestatifs mais plutôt des précurseurs, mais bon, admettons ), avec des variations selon le produit. Cela ne correspond nullement à la progesterone contrairement à tes affirmations.

Pour des détails sur les effets effectifs de la progesterone, voir:
Frontiers in Gynecological Endocrinology
Springer

Je te laisse chercher. J'ai la flemme de le faire, surtout si tu ne comprends pas l'anglais je perdrais mon temps.
Il y a l'effet de la progesterone favorisant la conversion estradiol en estrone ( tome 2 ).

Au passage, les ovules de progesterone sont aussi de mini suppositoires à la glycérine...

Sur le Wiki, la progesterone est détaillée, mais passer à la version anglaise.

Je suis hors piste avec mon THF et je m'en cache pas, un "THF+" ( + pour surdoses ) si tu veux. Mes doses élevées ne sont pas habituelles, non conseillées non plus par Rania.
Vu que j'ai réussi, migraines totalement inhibées et très bons résultats, je pense que ce n'est pas si mal, sinon il est probable que les migraines auraient fini par me tuer, ne serait-ce qu'avec une surdose de triptan. J'ai eu de l'oxycodone, cela fonctionne fort bien, mais j'ai refusé de continuer après quelques cpmés. On voit le désastre entre tramadol, oxycodone et fentanyl aux USA...
Je cherche toutefois à baisser les doses de mon "THF+" vu qu'il peut y avoir des risques de favoriser des maladies auto-immunes à la longue. Jusque maintenant, cela me réussit fort bien, migraines et féminisation.
J'ai dû chercher, tâtonner. Parfois des échecs. Des effets inattendus parfois. Des techniques qui n'ont jamais été décrites sur le forum. Je suis en sorte avec des hormones de niveau grossesse à un âge de ménopause... C'est un peu complexe et il est hors de question que je les décrive sur le forum vu le risque de mauvaise utilisation et les incertitudes de les transposer à autrui.
C'est comme savoir conduire à 150 km/h, on sait aussi conduire à 100 km/h ! Je reste compétente pour le THF standard.

-----

Progesterone "naturelle"...
Le corps humain produit de la progesterone ... naturelle !
La progesterone fournie par les parmacies en France est semi synthétique, mais c'est exactement la même substance. Inutile de se prendre la tête avec naturelle, bio-identique... C'est de la progesterone et rien d'autre.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 23 Oct 2023 12:34 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Pour l'image : re-cliquer.
Ou:
Image

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 23 Oct 2023 15:25 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
@sin7,

Je relis tes textes.
je note toujours ton incompétence médicale.
Tu n'apporte aucune information médicale utile.
Tu escamote ce qui te dérange.
Tu manipule en ta faveur tout ce que l'on écrit.
Tu n'as rien trouvé sur les taux élevés de progesterone lors de la grossesse, qui sont bien supportés sans effets nocifs majeurs contrairement à tes affirmations.
Ou encore ta psychologie d'arrière salle de bistro avec ton incompétence en te croyant psychiatre.

Tu me dégoûte !

Sur le forum nombre d'entre nous sont dans des situations difficiles. Des craintes avec les traitements et bien d'autres inquiétudes. Toutes et tous méritent le respect pour vaincre leurs difficultés.
Le minimum est de leur apporter une aide réelle, pas de se faire mousser pour satisfaire son égo ( Nathasha parlait de confiture : moins on en a plus on l'étale, cela te convient superbement ). Tu es un manipulateur narcissique toxique.

J'ai une formation scientifique, je le prouve par les infos que je donne. Toi, c'est de la poudre aux yeux et dans un langage abscons, sauf pour me critiquer et me dénigrer comme par hasard.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 24 Oct 2023 14:19 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bonjour Athalys,

Comme dit l'autre fois et pour continuer sur le sujet.

Vous aviez dit l'autre fois (message du 05/10) que votre endo vous laissez monter au niveau souhaité votre d'oestrogène, si souhaité.
Sachant que votre endo vous laisse être votre propre patronne: Quelle est votre pratique aujourd'hui ou à venir?

Il y a un pdf en ligne que je trouve digne d'intérêt pour le th franco-français. Cf. standards Français. "Standards de Soins
pour la santé des personnes
transsexuelles, transgenres et
de genre non-conforme" vous avez en page 42 les effets et les durées d'attentes.
https://zupimages.net/viewer.php?id=23/43/icdx.png
https://zupimages.net/viewer.php?id=23/43/y4po.png
https://zupimages.net/viewer.php?id=23/43/7663.png
C'est pour des dosage que vous avez indiqué: 2 pressions d'OESTRODOSE. Ou guère plus.

Et en page 44 des effets secondaires attendus (cf. effets iatrogènes)
https://zupimages.net/viewer.php?id=23/43/z9kx.png

Pour ces résultats c'est pas une "réalité des plus simples" pcq beaucoup de variables entrent en compte. Il est indiqué dans ce pdf à ce sujet en page 43: "la médication en elle-même, le dosage, la voie d’administration, et
les caractéristiques cliniques du patient (âge, comorbidité, antécédents familiaux, hygiène de vie et
habitudes du patient). Il est donc impossible de prédire si un effet indésirable va apparaître chez
un patient.
"

Je suis passée par là au tout début c'est à dire en dosage que vous nous aviez indiqué: 2 doses d'OESTRODOSE ou 3 doses d'ESTREVA...
Je suis montée en dosage tranquillement après. C'est un choix personnel.

Une autre publication qui a fait l'effet d'une bombe (selon moi et ma tête), c'est celle qu'avait parlé une médecin gynécologue (pseudo de Thelma) qui venait ici. La publication de John Randolph. J'ai gagné quelques mois avec son aide.
Certaines trans s'en étaient servies pour faire vouloir un vrai traitement hormonal de féminisation pas un traitement hormonal de ménopause qui marche dans X années. Elles en avaient marre d'avoir une poitrine aussi développée par th que Jane Birkin (gynécomastie)... Fallait faire preuve de patience selon les toubibs où des fois des toubibs prescripteurs mettaient en doute les prises régulières du TH des trans. C'était de la faute des trans si cela ne marchait pas!
https://www.mediafire.com/file/so9a6iu8 ... F.pdf/file
Il y a un seuil aux alentours de ~250 pg/ml à la mesure (plafond de verre et tolérance de mesure) pour avoir des bons résultats sans risque de maladie auto-immunes cf. document ci-joint plus haut de la même page 44. Je crois que Thelma utilisait des inducteurs d'ovulation. Ca marche aussi. Comme quoi.
Il faut être hyper rigoureuse dans l'application de l'OESTRODOSE: dosage et créneaux horaires.

Je vais voir si je peux encore trouver un peu de temps demain pour terminer le sujet du post. Demain journée chargée.
Autrement jeudi ou vendredi. Patience merci

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 24 Oct 2023 17:21 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
@sin7,

Je dois reconnaitre que ton message m'a surprise... en bien ! Un texte clair et des arguments qui tiennent la route.
N'étant pas de mauvaise foi je le reconnais volontiers et je suis agréablement surprise.

Je connais cet article de Randolph, qui est très intéressant.
Le SOC v7 est une référence de qualité, toutefois on en est maintenant à la version 8; celle-ci a nettement évoluée :
https://doi.org/10.1080/26895269.2022.2100644

Je n'en connais pas ( ni cherché ) de version en français.

Il recommande de cibler un taux d'estradiol entre 100 et 200 pg/ml, peu importe la forme d'administration.
Dans le cas du THM cis-F on cible l'effet et on s'occupe rarement du taux obtenu ( c'est aussi ce que préconise le Vidal ). C'est à l'opposé de nos cas, même si l'effet obtenu ne nous laisse pas indifférentes.

L'estradiol administré par voie digestive ( -> hépatique ) augment le risque de thrombose.
Mais il est intéressant et rassurant que par les voies autres, transcutanée notamment, il n'y a pas de soucis de thromboses à ces taux recommandés.

L'Estreva me convient, l'Œstrodose m'oblige à des doses + fortes.

Dans mon cas je suis à des taux bien supérieurs et il n'existe aucune étude sur la sureté.
Avec mes migraines, soit j'utilisais des traitements +/- dangereux, souvent à des surdoses. Tartrate d'ergotamine, triptans,... ou des antidouleurs.
L'oxycodone est merveilleuse contre les migraines et dans les années 1980, on la prescrivait sans grande difficulté. Toutefois vu mon domaine ( scientifique ), j'en connaissais les dangers et j'ai refusé d'aller au delà de quelques cpmés. Certainement que cela m'eut évité de finir peu après à l'image de l'usage de ces produits aux USA.

De plus le piège des produits anti migraines est le rebond qui favorise de nouvelles crises. Donc impossible des les utiliser pour des migraines quotidiennes.

Mais ma spécialité m'a permis d'autres approches.

J'ai pu alors utiliser un produit aux effets voisins sur LH et FSH du Decapeptyl, en cpmés.
Malheureusement après des dizaines d'annés, ce produit m'a produit des effets secondaires et j'ai dû l'arrêter. Ce produit est inconnu dans un tel usage... Cela m'a permis d'atténuer nettement mes migraines, mais il me manquait l'estradiol pour compléter l'effet anti migraines et éviter l'ostéoporose.

Pourquoi ces migraines ? Je n'ai qu'une réponse partielle, mais cela m'a permis d'orienter mes traitements. La testo/DHT en cause mais pas seulement.

Donc j'ai finalement entrepris le traitement MtF à partir du moment où j'ai pu diriger mon traitement.
Les traitements MtF, notamment CPA à forte dose, et pire sans estradiol, étaient à exclure. Je connaissais les danger ( méningiomes ) du CPA depuis longtemps, mais ce traitement, obsolète, ne convenait pas du tout contre les migraines.

Finalement, j'ai pu diriger mon traitement.
Il en résulte des taux d'estradiol très élevés.
Les risques de ces taux sont inconnus, car inusités. À dose MtF ou THF en transcutané, les risques sont nuls pour les thromboses.
À mes taux, j'espère, sans certitude, qu'il en est de même.
Il y a le risque de tumeur du sein, faible ou incertain à dose MtF, mais possiblement augmenté dans mon cas.
Le risque de maladies auto-immunes, dont on ne sait pas grand chose.
L'estradiol semble favorable contre l'Alzheimer lors de la ménopause, sinon sans THM les femmes sont à risque + élevé.

À noter que l'on acceptait le THM cis-F quelques années au maximum. Le seule limite maintenant est une contre indication ( tumeur... ) avec des contrôles mammographie et gynéco à faire.

J'ai un très bon contact avec mon endocrino, et son accord en concertation. Parfois des essais de variantes.

Sur la liste de ton lien:
https://zupimages.net/viewer.php?id=23/43/z9kx.png
J'ai le soucis des calculs biliaires depuis longtemps, mais résolu. L'alimentation est importante.
Tension basse 110-125 en systolique.
HBA1C excellent.
Prolactine élevée, banal sous CPA. IRM normal.
Cholesterol LDL et HDL vers le minimum de la plage de ref.
triglycérides : RAS
ASAT, ALAT, GGT excellent.
Mon alimentation saine compte elle aussi beaucoup. Pas de beurre, pas de produits laitiers, peu de sel.
J'évite les produits transformés, la charcuterie.

Donc j'ai le choix entre :
- un traitement MTF surdosé en estradiol + progesterone aux risques possibles + CPA 2 mg/j qui m'est nécessaire ( j'ignore pourquoi ) contre les migraines et inutile contre la pilosité.
Je cherche des alternatives au CPA, parfois cela fonctionne mais des effets secondaires.
- rester dans les "normes" avec un retour des migraines entrainant un risque élevé lié au traitement anti migraines ou d'AVC et de thromboses par les crises.

À noter qu'être migraineuse est un risque faible de thromboses, ce sont les crises qui sont à risques, pire si migraines avec aura ( mon cas ). C'est classiquement une contre indication absolue aux traitements hormonaux, j'ai dû argumenter âprement... Cela n'a pas passé à Amsterdam ( mais ethinylestradiol à ce moment) !

Donc j'ai choisi la voie "confort" malgré les risques possible. Plutôt crever que de retourner dans l'enfer des migraines.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 27 Oct 2023 18:54 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bonsoir,

Meav, je viens de répondre à votre bonne amie (Olga-Jeanne80) sur un autre post.


Bonjour Athalys,

Pour terminer ma discussion à ce sujet.
Logique de tiroirs...

Il y avait un consensus sur ce forum à près de 250 pg/ml pour procéder à un bon traitement hormonal de féminisation fixe. C'est à dire hors cyclisation. Le seuil à 200 chez les humaines trans avec des petites variations chez chacune + tolérance mesure de labo d'analyses +/- 25(?) + ajout de "sécurité et autres"). Mais si vous êtes à 230 un jour et 260 une autre fois c'est pas la fin du monde. Cela dépend du niveau d'étalement de votre oestrodose (moins on l'étale mieux c'est, idem pour les autres produits) et votre heure de prise de sang de mesure en laboratoire d'analyses.

Deux pressions d'OESTRODOSE par jour et mesurer cette chose je trouve cela ridicule à l'usage. Et en plus vous n'avez pas le profil d'une personne nécessitant un dosage de personne à ménopause problématiques (troubles urinaires par ex.)... je m'étale pas sur le sujet.

Les variations d'oestradiol peuvent affecter les humeurs aussi.

Il y a peu être a prévoir une pénurie de produit féminisation. Je vous mets en pièce jointe le tableau Vidal pour faire les conversions des produits. Demandez donc à votre toubib prescripteur de mettre la possibilité de switcher de l'un à l'autre selon dispo et la manière de le faire correctement. Les gynécologues le font avec leurs patientes.

https://www.mediafire.com/view/hmjdstmj ... 5.png/file

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 27 Oct 2023 20:17 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
@sin7,

Je suis plutôt vers 300-400 pg/ml en E2, avec de fortes fluctuations malgré des horaires standardisés et à une heure nadir ( la + basse pour l'estradiol ) pour la prise de sang. Je dois être bien + haute selon l'heure.

Ma toubib met sur l'ordonnance le nombre de mg d'estradiol en gel à ma demande. Donc toutes les formes conviennent, à moi d'adapter selon le produit en cas de pénurie. En principe j'ai un petit stock d'Estreva et je passe ainsi en général les ruptures de stock.
Cependant l'Estreva est celui qui me donne les meilleurs résultats, les équivalences du tableau ne fonctionnent pas pour moi ( cela ne semble pas logique à priori ). Trop peu d'estradiol et retour des migraines, c'est très sensible !
Progesterone, impératif pour moi.
J'utilise également un autre produit, je ne donne pas de détails.

De plus l'Estreva étant + concentré sèche plus vite, c'est plus pratique et a moins tendance à couler.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 30 Nov 2023 22:41 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
bonjour bonjour,
désolée pour le long silence (pas reçu de mail. j'ai cru qu'il n'y avait pas d'activité), et surtout désolée de vous voir vous disputer (et ravie de vous voir arriver échanger plus sereinement, aussi !)

en ce moment ça va plutôt bien, les phases de déprimes sont devenues rares et passagères, en général provoquées par des évènements extérieurs (une matinée entière pour me sortir "si maman si" de la tête... merci fr2. le démarrage de ce thread, c'était 2 semaines après avoir regarder barbie jusqu'au milieu du film, avant de lâcher, j'ai trouvé ce film extrêmement malaisant).

côté médical, le dernier rdv avec mon endo c'est bien passé. il a trouvé que j'étais descendu un peu trop bas en poids et m'a laissée entendre que c'était contre productif quand on voulait obtenir quelques formes. j'essaie donc de manger un peu plus (difficile de trouver le juste milieu). (pour les détails, je fais 1m60. il y a un peu plus d'un an je pesai 74 kg. et je suis descendue tranquillement jusqu'à 49.7 en mangeant plus sain et plus équilibré, en quantités suffisantes pour éviter la fringale, en supprimant soda et cochonneries sucrées et en faisant un peu de sport. là je suis à 51 et je vais essayer de me tenir dans les environs de 53, 54. ).
il a augmenté mes doses d'oestrogel. je suis à 4 pressions désormais. j'ai oublié de lui demander son avis sur la progestérone, mais bon, c'est ma faute, je me laisse un peu intimider par ces rdv. je devrais mieux m'y préparer !

côté personnel, je travaille sur moi tous les jours. quand ça ne va pas, j'essaie d'identifier, de comprendre, de tourner en positif (pas toujours facile, des fois ça va pas et on ne sait pas pourquoi...) je fais du sport léger (yoga, Pilate, rameur) et surtout de la marche si possible (un esprit sain dans un corps sain, comme dis le dicton).

merci pour toutes les infos. en particulier les effets observés au fil du temps. j'avais déjà cherché sans trouver, hélas, me demandant pourquoi je constatai si peu de résultat chez moi.

une question me vient à l'esprit quand je vois vos réponses. vous faites des examens sanguins réguliers ? en labo ou avec un outil personnel ?
n'étant pas fan du tout des piqures, j'avoue me contenter des prises de sang prescrites par l'endo. genre une prise de sang tous les 6 mois voir plus tard, la prochaine c'est dans presque 10 !)


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Déc 2023 16:12 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bsr Athalys,

Pour votre silence. Pas grave.

Heureuse pour vous. Et d'en trouver les éléments déclencheurs de vos dépressions.
Des fois on gagne en maturité, on résiste là où au début on ne résistait pas à ses dépressions.
(J'espère que votre psy ne vous parle de maniaco-dépressive.)


Pour votre masse le calcul IMC (INDICE DE MASSE CORPORELLE) est là pour vous aider à y voir plus clair.
Taille en m. Masse en Kg.
IMC= Masse/(Taillextaille).
Le tout est de n'a pas passer en dessous d'un résultat de 18.5 en imc
Avec 74 kg vous étiez à 28.9
Avec 49.7kg vous étiez à 19.41.
Avec 53.5 kg vous serez à 20.89.

Si vous voulez en savoir plus sur l'imc et le tour de ventre maxi un petit coup d'œil sur le site d'Amélie de la sécurité s. il est assez bien fait.
Un peu bizarre que l'on vous dise de grossir même à plus de 19.4 en imc.
Votre exploration d'anomalie lipidique: cholestérol. Ça dit quoi?
Si cela peut vous rassurer je suis naturellement pas grosse. Cause ex. anorexique. Mon imc reste aux alentours de 18.5 en imc.
Le principal c'est de reprendre du poil de la bête. Comme vous le faite aujourd'hui et de récupérer vos habitudes.

Je lis que vous faites du Pilate. Moi aussi. Moi deux fois par jour. Avec des exercices de gainages pour avoir un ventre qui ne gonfle pas dès le premier verre d'eau absorbé.

Quatre "pressions d'oestrogel". C'est pas bezef. Il y avait un consensus ici (de deux médecins) il y a encore quelques mois pour atteindre un taux de E2 à 250pg/ml. Et vous en êtes loin.

Je fais des mesures labo sur mes propres deniers pour aller plus vite. On me regardait de traviole au début, pcq je voulais des trucs zarbis des fois €€. Je vois ma nouvelle endo une fois par an seulement. Il m'arrive d'oublier de lui envoyer mes résultats. Elle n'aime pas ça. Mon immunodéficience et mon hémophilie l'inquiète. Elle sait que j'aime bien rigoler mais pas pour ma propre santé. Lors de la mise en place de mon protocole conjugué hémophilie/traitement hormonal, je faisais deux, trois ou quatre mesure par mois sur le E2, PRL, Hémophilie...
J'ai monté moi même le protocole par petites touches sans trop savoir où j'allais: limites.
Mon ancien endo qui est parti en retraite maintenant avait bien indiqué à la nouvelle endo qu'il suffisait de me faire confiance. C'est même lui qui m'a démasqué, il m'a reconnu sur ce forum. J'ai eu la trouille. Il m'a juste reproché de perdre mon temps ici à expliquer, ré-expliquer, ré-ré-expliquer aux personnes qui n'écoutaient que d'une oreille ou qui devenaient amnésiques.
Vous êtes donc l'exception qui confirme cette règle...

Moi aussi je déteste les piqûres: malaise vagal régulièrement! Je suis une petite nature. : - )

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Déc 2023 17:38 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Hello Athalys,

Heureuse pour toi avec le moral qui va mieux.
Oui, il faut parfois se donner du mal et travailler sur soi même.
Avoir quelqu'un.e pour discuter est très utile.
Les anti dépresseurs, à éviter si l'on peut.

Les analyses à faire sont largement en fonction des cas.
Les classiques ( cis ou trans ) bien sûr.
NFS:
- à noter que pour les MtF le taux d'érythrocytes se rapproche des normes F en quelques mois.
- surveiller VGM, un taux proches du maximum de référence est une suspicion de carence en acide folique et Vitamine B12, donc à vérifier spécifiquement, ou en prendre vu les faibles risques. Cette carence est fréquentes pour les MtF.

Vitamine D : La carence est habituelle ( cis/trans ), un dosage n'est guère utile.

Les classiques MtF :
Estradiol, progesterone, prolactine, LH/FSH.
La testo totale ( sous Decapeptyl, Cyproterone ) utile au tout début, ensuite suivre plutôt LH.
Doser la testo est inutile sous bicalutamide, peu utile sous spironolactone.
EAL
TSH, FT4 ( FT3 )
ACTH/Cortisol
Si le Cortisol est bas, envisager reverse-T3 ( payante ) ou ( mieux ) FLU24
Glycémie ou HBA1C
Calcémie

Parfois:
SHBG, Delta4androstenedione, DHEA/DHEAS
Inhibine B
IGF1
Estriol
Réticulocytes
Bilirubine
Évaluation de la thrombophilie.
Anticorps thyroïde si suspicion.

C'est une liste avec les principales analyses que l'on peut devoir faire. Cela reste indicatif et très variable.
C'est à adapter en fonction des patientes, certaines pouvant être inutiles, ou d'autres non citées ici utiles.
La fréquence, à évaluer pour chaque cas. La fréquence est en principe plus grande au début, ou suite à un changement de traitement.

Compte tenu de mes migraines, j'en ai eu d'autres ( anticorps anti nucléaires par ex. ), ou pour certaines ci dessus un suivi plus fréquent.

Meav

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Déc 2023 18:28 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Re-

Athalys,

Une bonne fois pour toute pour clarifier sur les carences et les inquiétudes qui sont propagées...

Pardon de cette curiosité.
Est-ce que vous êtes grosse consommatrices de sucrés? Avec un diabète?
Consommatrice de produits laitiers?
Ou une mangeuse de viandes?
Simplement une grosse mangeuse?
Cf. Imc à 28.9 à 74kg.
Et votre toubib il vous disait quoi?
Cf. Taux de cholestérol.

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Déc 2023 20:53 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Sep 2009 21:05
Messages: 30456
Localisation: citoyenne du monde
Athalys a écrit:
hello,

petite question.
en ce moment, je ne me sent "pas bien". mais alors, vraiment pas bien. ça fait une grosse semaine que ça dure. j'ai d'abord pensé que c'était mon boulot,
j'ai d'ailleurs fondue en larmes au travail vendredi matin. mais aujourd'hui ça me paraît carrément physique.
c'est "mieux", je dirais. car au moins j'ai juste à serrer les dents (quand c'est dans la tête, comme vendredi dernier, c'est plus compliqué).
là, j'ai l'impression d'avoir des picotements dans le bas ventre et une sorte de pression sur ma conscience.

peut-être est-ce la pression au travail, peut-être est-ce dû au traitement ?
toujours est-il, si vous avez une idée sur la question, voir des conseils pour se calmer et respirer, je suis preneuse.

(traitement actuel, décapeptyl 3ml 1/mois. dernière prise mercredi dernier. et oestrodose en gel 2 pressions / jour)
merci d'avance,
Danielle

bonsoir !
esperant que tu aie mieux ,espérant que ta dépression se soit calmer
je ne suis pas médecin si tu est au début de ton traitement c'est un peut tout la cause
autant le déréglement hormonal subie aux debuts que le travaille ,le quotidien......en ral bol ,un burn haut???
si tu vas parler de se là as un médecin il va te conseiller surement un antidepresseur ou autre
les copines là te propose de la progestérone ,si tu est au début c'est plutôt déconseillée aux débuts
laisse d'abord pousser tes seins et en suite prends la progestérone ,on ne la prends pas pour ses effets antidépressives
pour ta dépression banni de ta tête se mal être en le remplaçant par tout se que tu aime ,des fois des choses trés banal comme un massage ou un autre soin qui nous fait du repos ,la musique au quotidien ,moi sa marche ,et crois moi je suis loin des dérèglements hormonaux ,ou débuts de traitements ,mais avec de vrais problèmes de santé ,mais
mais loin de moi de entrer dans une quelconque dépression,j'ai mise dans la tete de jamais me faire avoir
se là ne me empeche de avoir de vagues moments de tristesse et de porter la réflexion sur le positive et continuer a avancer
et surtout de me dire merci pour la vie ,elle est belle , malgré tout se que on peut vivre de desagreable ou de grave
il faut tirer toujours le positive
et toi c'est tes debuts ,en plus tu as un travaille .....tc
avant .....oh làlàlàlàlà traitements ???? des copines qui demander a leurs medecins et on se surmédicaliser sans même,pouvoir lire des infos sur se qu'on prenait
du travaille ?
pas de chance autre que la prostitution ,ou travailler sans y être toi mème se qui pourrais vraiment causer des dépressions
mais tu vois beaucoup d'entre nous y sommes encore la
ah oui les tisanes,le chocolat ,le cbd , le miel ,manger biens et sain ......tout se là as beaucoup de influence ausssi
aller relève toi ,si c'est le déréglemente sa vas se ajuster ,reste a l’écoute de ton corps,et discute avec ton médecin
ps: Ranya na plus ses preuves a faire en tant que médecin ,et est surement la plus indiquer a te conseiller question traitements
donc les autres qui parle de mg les concernant n’écoute pas trop ,nous traitements son singuliers
je prends 2mg de estrogènes et 200a0400mg en faisant un cycle de 15 jours pour la progestérone ,et je me porte biens
j'ai pas eu besoin d'implants ....enfin top quoi
donc ne te réfère jamais aux traitements des autres ou le miens ,vois se là avec ton médecin
courage 8) :wink:

_________________
Je pressens tout ce qui m’entoure, mon âme d’enfant est une grande excitée.
Je crie ma liberté cueillie en cette vie flamboyante, j’en suis émerveillé.
des peurs.
J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Déc 2023 21:27 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
Bonsoir,

Merci à toutes pour vos réponses :)
J'avoue que ça fait beaucoup d'informations. mais au moins, je peux les consulter ici dès que nécessaire :)

pour répondre aux questions, disons qu'à une époque j'avais zero activité physique et que sans manger beaucoup, je mangeai mal.(0 fruits/légumes, beaucoup de féculents et de charcuterie. quant au sucré, pas trop, mais une énorme consommation de soda allant jusqu'à 2l par jour). le pire était le petit déjeuner. les chocapics, c'est de l'air sucré. au bout d'une heure c'est comme si on avait rien mangé.

pas de diabète connu. cholestérol actuel (examen du 16/08), 3.39 mmol/L et 1.32g/L. VGM à 93
et en 2017 j'avais 4.68 mmol/L pour 1.82g/L.

bref, jusque là j'ai eu de la chance, mais il était temps que je me prenne en main !
j'avais tenté plusieurs fois de mincir. mais j'avais comme un blocage. et finalement, c'est en réalisant que j'avais un besoin d'être femme que le blocae c'est levé. les 24 kg de surpoids ont fondus en un an sans trop d'effort, et j'arrive à apprécier les légumes x'D

@sin7, pareil pour les malaises ! encore merci à l'infirmière qui ne m'a pas laissée tomber ^^


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 01 Déc 2023 22:59 
Hors ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mai 2018 08:27
Messages: 904
Localisation: Aquitaine
Hello Alexia,

Heureuse de te retrouver après un long silence.

"donc les autres qui parle de mg les concernant n’écoute pas trop ,nous traitements son singuliers
...
donc ne te réfère jamais aux traitements des autres ou le miens ,vois se là avec ton médecin ".

+1
Je cite ce que je fais, mais je sais que je suis en surdose selon les concepts actuels et que je prends des risques inconnus.
Je n'encourage personne à faire de même et je mets en garde. Cela peut être dangereux, même si cela se passe bien dans mon cas.
Je me contente de citer des sources fiables, sans recommander un traitement. J'explique comment cela fonctionne.

Meav a écrit:
...
Le SOC v7 ... on en est maintenant à la version 8; celle-ci a nettement évoluée :
https://doi.org/10.1080/26895269.2022.2100644


Il recommande de cibler un taux d'estradiol entre 100 et 200 pg/ml, peu importe la forme d'administration.
Dans le cas du THM cis-F on cible l'effet et on s'occupe rarement du taux obtenu ( c'est aussi ce que préconise le Vidal ). C'est à l'opposé de nos cas, même si l'effet obtenu ne nous laisse pas indifférentes.

Dans mon cas je suis à des taux bien supérieurs et il n'existe aucune étude sur la sureté.

Finalement, j'ai pu diriger mon traitement.
Il en résulte des taux d'estradiol très élevés.
Les risques de ces taux sont inconnus, car inusités. À dose MtF ou THF en transcutané, les risques sont nuls pour les thromboses.
À mes taux, j'espère, sans certitude, qu'il en est de même.
Il y a le risque de tumeur du sein, faible ou incertain à dose MtF, mais possiblement augmenté dans mon cas.
Le risque de maladies auto-immunes, dont on ne sait pas grand chose.
L'estradiol semble favorable contre l'Alzheimer lors de la ménopause, sinon sans THM les femmes sont à risque + élevé.
...
Donc j'ai choisi la voie "confort" malgré les risques possible. Plutôt crever que de retourner dans l'enfer des migraines.

_________________
Libérée, Délivrée...


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 02 Déc 2023 16:53 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bjr, bsr Athalys,

Scusee d'avoir été longue a vous répondre. J'étais sur les messages de Fantomon qui m'inquiètaient sérieusement.

Votre taux de cholestérol est aujourd'hui inférieur à ~1.75 g/L. C'est bien c'est le seuil que m'impose mon médecin. Si vous êtes curieuse demandez lui votre seuil pour vous. Des critères d'âge rentrent en compte...
Pour rajouter à hier, je comprends maintenant pourquoi un toubib vous a dit de grossir, 1.32g/L c'est bas. Il va vous imposer des "contraintes médicales" sans doute. Le seuil minimum c'est 1.3. Je le sais puisque ex. anorexique.
Des propos du toubib sur l'aide d'un spécialiste de la consommation alimentaire (nutritionnistes) pour vous?
Les meilleurs nutritionnistes sont ceux qui n'imposent pas les mets à manger et ceux que vous devez prendre, c'est contre nature. C'est vos goûts qui priment pas les siens. Et des jours vous avez le droit de craquer, craquer mais dans le raisonnable.

On peut discuter toutes les deux des pratiques culinaires si vous voulez mais cela risque d'être long. Mais un nutritionniste vous aidera plus vite que moi.
Dans certains chu, au moment des opérations de chirurgie des fois des personnes nutritionnistes viennent vous visiter pour un chat en tête à tête. Et vous éguillent sur la chose: bonne pratique/mauvaise pratique.
Je galèrais au début pour savoir quoi faire sans être dans le vexation culinaire. Phénomène de la débutante post anorexique.

Sachant que vous êtes une viandeuse les carences fer(ritine), B9, B12... sont à écarter. Ouf.
Êtes vous comme moi à imposer aux ami(e)s le "nitrites ni soumises"? : - ) Moi zéro viande.

Comme dirait les pub. Pour votre santé ayez une activité physique. La marche, le vélo ou le jardinage comptent aussi.
C'est cool que vous ayez changé de mode de vie. Dès l'instant que cela ne soit pas considéré comme une corvée et reste un plaisir d'avoir fait sans nécessairement vouloir faire des records.

Sorry. Les sodas, Athalys sont sucrés. ; - (
Deux litres par jour. Vous en aviez du courage.

Les repas entre amis au boulot par ex. aide pour voir les pratiques culinaires des autres et donnent des idées. Mes collègues si je ne les arrêtent pas me boufferaient tout mon repas. J'ai beau dire que je suis nulle en cuisine, ils rigolent et me proposent de virer leurs femmes ou leurs amies contre moi ; - ( Les vilains! Et bien sûr ils s'invitent chez moi avec leurs moitiés. L'herbe est plus verte...

Je crois que vous avez plusieurs mois de traitement hormonal derrière vous, comment les médecins voient votre évolution?

Hâte de vous lire (et heureuse que vous vouliez devenir actrice principale de votre vie.)

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 02 Déc 2023 20:01 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
Bonsoir :)


pas de souci,
j'ai vu les posts en question. c'est vrai que c'est inquiétant et compliqué.

pas de contrainte ni de nutritionniste en vue pour le moment. sans me dire de grossir, il me reprochait surtout d'avoir perdu 10 kg depuis le rdv précédent (7 mois en même temps...).

côté nutrition, je me débrouille pas trop mal, et je serais ravie d'échanger recettes et idées (je débute en cuisine) :)

j'en suis à 8 mois de traitement à peu près. je revois l'endocrinologue dans 10 mois (c'est long :'( ).
je vois un psychiatre tous les 3 mois environ et un psychologue (à ma demande, je trouvais les rdv du psychiatre trop espacés) toutes les 3 semaines.
ils ne m'ont pas fait de remarque particulière (bon, sauf l'endo sur ma perte de poids :p ). difficile de savoir comment ils voient mon évolution. j'imagine que tout se passe bien s'ils ne lèvent pas d'alarme.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 05 Déc 2023 18:10 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Athalys a écrit:
Bonsoir :)


pas de souci,
j'ai vu les posts en question. c'est vrai que c'est inquiétant et compliqué.

pas de contrainte ni de nutritionniste en vue pour le moment. sans me dire de grossir, il me reprochait surtout d'avoir perdu 10 kg depuis le rdv précédent (7 mois en même temps...).

côté nutrition, je me débrouille pas trop mal, et je serais ravie d'échanger recettes et idées (je débute en cuisine) :)

j'en suis à 8 mois de traitement à peu près. je revois l'endocrinologue dans 10 mois (c'est long :'( ).
je vois un psychiatre tous les 3 mois environ et un psychologue (à ma demande, je trouvais les rdv du psychiatre trop espacés) toutes les 3 semaines.
ils ne m'ont pas fait de remarque particulière (bon, sauf l'endo sur ma perte de poids :p ). difficile de savoir comment ils voient mon évolution. j'imagine que tout se passe bien s'ils ne lèvent pas d'alarme.



Bsr,

Moi lorsque j'étais étudiante je ne savais pas faire cuire un œuf! C'est dire.
Aujourd'hui c'est bien différent!
Vous voulez procéder comment pour la cuisine? Faut que je vous envoie les tables de matières de mes livres de cuisine. J'ai plein de livre de cuisine. Mais aurions nous les mêmes goûts et les mêmes exigences? Pcq moi je suis devenue exigeante et je modifie mes recettes pour les adapter à ma personnes.
Des périodiques, c'est à dire des revues de cuisine existent dans les bibliothèques municipales en libre accès. Et on rêve des splendides idées qu'ils ont à nous présenter.

Ok 8 mois derrière vous. Bon vous n'arrivez pas à quelques jours de traitement hormonal. Il est demandé quoi réellement en analyse? Vous êtes sous quels médocs en dehors de l'estrogel? Merci

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 08 Déc 2023 22:16 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
bonsoir,

j'ai l'impression que mon dernier post n'a pas fonctionné.

je refait, temps pis si doublons :)

en traitement je n'ai que ostredose et decapeptyl.
côté analyse, j'ai EAL, apoprotéine B, LH, Prolactine, Ostradiol et Testosterone totale.

côté cuisine, on peut au choix échanger par MP ou faire un fil de discussion spé cuisine (à moins qu'il en existe déjà un ? :) ) j'essaie d'apprendre à aimer de tout, avec plus ou moins de succès.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 09 Déc 2023 14:57 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bonjour, bonsoir,

Votre dernier post n'a pas fonctionné. Cela m'arrive aussi est c'est "haine.air.vant" de tout retaper surtout si c'est long comme réponse.

Ostredose. Oui j'étais au courant. Deca pas encore.
Donc vous avez: EAL, Apolipoprotéine B, LH, Prolactine, Oestradiol, Testostérone totale.
Je crois que vous m'aviez dit l'autre fois que tout était bon sauf le cholestérol qui ne plaisait pas pour votre TH.
Rien d'autre?

Question cuisine manger ce que vous aimez. Inutile de vous forcer pour des trucs que vous n'aimez pas. J'utilise la cuisson basse température au four. Méthode qui est assez longue pour arriver à la température adéquate à coeur. Le cuit vapeur. Le thermoplongueur. Il n'y a donc pas de problème de sur-cuisson. Je mets de toutes les couleurs en légumes: blanc, vert, rouge, jaune, orange avec des épices et aromates. Aucun aliment n'est totalement parfait en composition. C'est pour cela qu'il y a de tout chez mois.
Je travaille beaucoup les apparences de présentation (pas que pour les enfants), les goûts et les textures aussi.
J'ai une amie collègue de travail qui vient tout les mercredis avec son petit bout pour faire la garderie. Nous sommes en "télé travail". Petit bout qui est grand maintenant. Le petit bout c'est des frites tous les mercredis, nous c'est différent. C'est elle qui décide souvent ce qu'elle veut manger. Elle apporte sa barbaque.
Du ou des fils d'ouverts sur le culinaire certainement. Moi j'allais pas me prendre le choux. Je mettais devant un apn mes livres sur la tranche et vous m'auriez dit, que ce genre de cuisine vous intéressait et vous m'auriez demandé la table des matières du celui-là, de celui-ci, de.. je me serait exécuté et après vous m'auriez dit je veux tel truc, tel autre, tel...
C'est tout.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 09 Déc 2023 15:23 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bonjour, bonsoir,

Votre dernier post n'a pas fonctionné. Cela m'arrive aussi est c'est "haine.air.vant" de tout retaper surtout si c'est long comme réponse.

Ostredose. Oui j'étais au courant. Deca pas encore.
Donc vous avez: EAL, Apolipoprotéine B, LH, Prolactine, Oestradiol, Testostérone totale.
Je crois que vous m'aviez dit l'autre fois que tout était bon sauf le cholestérol qui ne plaisait pas pour votre TH.
Rien d'autre?

Question cuisine manger ce que vous aimez. Inutile de vous forcer pour des trucs que vous n'aimez pas. J'utilise la cuisson basse température au four. Méthode qui est assez longue pour arriver à la température adéquate à coeur. Le cuit vapeur. Le thermoplongueur. Il n'y a donc pas de problème de sur-cuisson. Je mets de toutes les couleurs en légumes: blanc, vert, rouge, jaune, orange avec des épices et aromates. Aucun aliment n'est totalement parfait en composition. C'est pour cela qu'il y a de tout chez mois.
Je travaille beaucoup les apparences de présentation (pas que pour les enfants), les goûts et les textures aussi.
J'ai une amie collègue de travail qui vient tout les mercredis avec son petit bout pour faire la garderie. Nous sommes en "télé travail". Petit bout qui est grand maintenant. Le petit bout c'est des frites tous les mercredis, nous c'est différent. C'est elle qui décide souvent ce qu'elle veut que nous mangions mangions. Elle apporte sa barbaque, moi je suis plutôt poisson. Un coup de cuisson au thermoplongueurs et nous fabriquons des sauces qui n'existent pas dans les manuels.
C'est pas de la cuisine moléculaire que nous faisons. C'est du classique. Du tian, du poutine, de la chachouka, tajine, amekfoul, mesfouf, marinade, poke bowl, salade coleslaw, paupiette, terrine, fregola...
C'est après votre imagination qui s'exprime.
Du ou des fils d'ouvert sur le culinaire certainement. Moi j'allais pas me prendre le choux. Je mettais devant un apn mes livres sur la tranche et vous m'auriez dit, que ce genre de livre de cuisine vous intéressait et vous m'auriez demandé la table des matières du celui-là, de celui-ci, de.. je me serai exécutée et après vous m'auriez dit je veux tel truc, tel autre, tel... recette. Point barre.
Et C'est tout.

Je me sentais nulle en cuisine au début, puis j'ai compris il y a quelques années que cela était une drogue très dure pour moi. Je suis devenue très exigeante. Zéro resto même si je fais une location week end genre airbnb. Zéro plat préparé. Beaucoup d'aliments bruts. J'emmène ma mandoline Börner (€€) pour couper à façon, mon thermoplongueur, quelques petites choses en sus. J'ai des plaisirs culinaires et une très bonne survie gustative.

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 09 Déc 2023 15:26 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Oups doublons!
La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 11 Déc 2023 07:15 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
bonjour,

désolée si je me suis montrée trop demandeuse, j'ai mal compris l'offre (comme souvent).

dans l'ensemble, tout va bien. l'endocrinologue n'a rien relevé de particulier et toutes les valeurs sont dans les marges (sauf lh et testostérone heureusement ! les valeurs references du bilan étant celles des hommes..)

petit coup de mou ce matin. un peu d'overthinking.. mais un peu de respiration et quelques phrases d'auto motivation et de fustigation ont fait le taff.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 16 Déc 2023 20:18 
Hors ligne

Inscription: 07 Oct 2020 17:47
Messages: 616
Bsr,

J'ai ramassé une rhino dimanche dernier ce qui m'a plombé au lit et changé mes habitudes et mon emploi du temps. Retour au travail ce jeudi et c'était fatiguant!

> "Désolée si je me suis montrée trop demandeuse, j'ai mal compris l'offre (comme souvent)."
Ok. C'est vous qui voyez.

> "Dans l'ensemble, tout va bien. l'endocrinologue n'a rien relevé de particulier et toutes les valeurs sont dans les marges (sauf lh et testostérone heureusement ! les valeurs references du bilan étant celles des hommes..)"
Ok.

> "Petit coup de mou ce matin. un peu d'overthinking.. mais un peu de respiration et quelques phrases d'auto motivation et de fustigation ont fait le taff."
Ok.

La s7+ew


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 20 Déc 2023 10:01 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
Bonjour Sin7,

bon rétablissement !


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 26 Fév 2024 18:37 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
ça y est ! enfin ! @maev
je sent un petit pois sous l'auréole droite. il est un peu sensible au toucher.
on dirait que les choses progressent enfin :)


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 27 Fév 2024 18:19 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
Bon. Vu que c'est un peu douloureux. Et que d'un seul côté. Dans le doute je fais contrôler.


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: grosse déprime
Message non luPosté: 27 Fév 2024 20:07 
Hors ligne

Inscription: 18 Avr 2023 21:49
Messages: 7
le médecin n'est pas inquiet.
ouf, soulagée


Rapporter le message
Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 50 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com